Préaux-Saint-Sébastien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Préaux.

Préaux-Saint-Sébastien
Préaux-Saint-Sébastien
L'église Saint-Sébastien.
Blason de Préaux-Saint-Sébastien
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Livarot
Intercommunalité Communauté d'agglomération Lisieux Normandie
Commune Livarot-Pays-d'Auge
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Louis Lucas
2014-2020
Code postal 14290
Code commune 14518
Démographie
Gentilé Préaltois
Population 38 hab. (2016)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 59′ 13″ nord, 0° 18′ 26″ est
Altitude Min. 165 m
Max. 215 m
Superficie 3,72 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Livarot-Pays-d'Auge
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Préaux-Saint-Sébastien

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Préaux-Saint-Sébastien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Préaux-Saint-Sébastien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Préaux-Saint-Sébastien

Préaux-Saint-Sébastien est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Livarot-Pays-d'Auge.

Elle est peuplée de 38 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Préaux-Saint-Sébastien[1]
(comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge)
Notre-Dame-de-Courson
(comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge)
Notre-Dame-de-Courson (comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge),
Cernay
Cernay,
Cerqueux (comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge)
Notre-Dame-de-Courson
(comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge)
Préaux-Saint-Sébastien Meulles
(comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge)
Notre-Dame-de-Courson (comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge),
Meulles (comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge)
Meulles
(comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge)
Meulles
(comm. nouv. de Livarot-Pays-d'Auge)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme actuelle (Préaux) en 1290[2],[3]. Le toponyme est issu de l'ancien français préau, pluriel de prael, « petit pré »[3]. La paroisse était dédiée à Sébastien, martyr romain du IIIe siècle, dont le nom est adjoint à celui de la commune en 1967[4].

Le gentilé est Préaltois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Préaux-Saint-Sébastien intègre avec vingt-et-une autres communes la commune de Livarot-Pays-d'Auge[5] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes d'Auquainville, Les Autels-Saint-Bazile, Bellou, Cerqueux, Cheffreville-Tonnencourt, La Croupte, Familly, Fervaques, Heurtevent, Livarot, Le Mesnil-Bacley, Le Mesnil-Durand, Le Mesnil-Germain, Meulles, Les Moutiers-Hubert, Notre-Dame-de-Courson, Préaux-Saint-Sébastien, Sainte-Marguerite-des-Loges, Saint-Martin-du-Mesnil-Oury, Saint-Michel-de-Livet, Saint-Ouen-le-Houx et Tortisambert deviennent des communes déléguées et Livarot est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989 mars 2008 Bernard Paynel SE Agriculteur
mars 2008[6] mars 2014 Jean-Paul Lecointe SE  
mars 2014[7] décembre 2015 Jean-Louis Lucas SE Éleveur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal était composé de sept membres dont le maire et deux adjoints[8]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Livarot-Pays-d'Auge le jusqu'en 2020 et Jean-Louis Lucas devient maire délégué.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2016, la commune comptait 38 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Préaux-Saint-Sébastien[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Au premier recensement républicain, en 1793, Préaux comptait 177 habitants, population jamais atteinte depuis.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
177154153124132120123100110
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1129193838390997383
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
928472847573728072
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
776570604644403638
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Préaux-Saint-Sébastien compte deux monuments répertoriés à l'inventaire des monuments historiques[11] et aucun lieu ou monument répertorié à l'inventaire général du patrimoine culturel[12]. Par ailleurs, elle compte un objet répertorié à l'inventaire des monuments historiques[13] et aucun objet répertorié à l'inventaire général du patrimoine culturel[14].

Le château de Préaux-Saint-Sébastien est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du [15]. L'édifice est composé d'un corps d'habitation du XVIIIe siècle et de deux tours cylindriques du XVIIe siècle, sur le pignon nord. Les dépendances comprennent un pigeonnier monumental[16].

L'église Saint-Sébastien est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté préfectoral du [17]. Elle accueille dès sa fondation au XIIe siècle un important pèlerinage de saint Sébastien, dont elle héberge des reliques. Les processions connaissent leur apogée au XVIIe siècle puis déclinent jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Elle connaissent un renouveau depuis 1949 grâce à l'action des confréries de charité du Calvados[18].
L'église est reconstruite de la fin du XVIe siècle au XVIIe siècle : achèvement du clocher en 1599, ajout d'une sacristie en 1680. Au XVIIIe siècle, les sols sont pavés, de nouveaux fonts baptismaux sont installés, les murs blanchis et les autels refaits et dorés à l'or fin. L'édifice comprend une nef rectangulaire et un chœur terminé par un chevet plat en retrait. Un massif clocher-tour flanque l'ensemble au nord-ouest tandis qu'une sacristie est implantée perpendiculairement au chœur. Seul le chœur et le chevet, aux murs de silex et de poudingue, subsistent de la période romane. La tour est décorée d'un damier de briques vernissées ; le toit à quatre versants est sommé de deux épis de fer représentant un coq et une tête de dragon[18].
La disposition intérieure est inchangée depuis le XVIIIe siècle. L'arc triomphal porte une peinture marouflée du Jugement dernier datée de 1627. L'autel principal, classé aux titre des objets historiques le [19] est surmonté d'un retable tripartite en bois polychrome de la fin du XVIIIe siècle, dont les panneaux représentent l'Adoration des mages au centre et saint Fabien et saint Roch de chaque côté. Le mobilier comprend également deux autels secondaires et une Crucifixion avec Marie-Madeleine de Gaspard de Crayer. Enfin, une série de vitraux réalisée entre 1914 et 1928 par les ateliers Lorin et Muraire représente la vie de saint Sébastien[18].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Préaux-Saint-Sébastien

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
D’azur aux deux flèches d’argent passées en sautoir accompagnées, en chef d’un cœur enflammé du même, au chef cousu de gueules chargé d’un léopard d’or [20].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1313
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « Recueil des actes administratifs du 28 décembre 2015 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 29 mars 2018).
  6. « Canton d'Orbec : quel maire repart ? Qui raccroche ? », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 juillet 2015)
  7. « Jean-Louis Lucas a été élu maire de sa commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 juillet 2015)
  8. « Préaux-Saint-Sébastien (14290) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 mai 2014)
  9. Date du prochain recensement à Préaux-Saint-Sébastien, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 .
  11. « Liste des monuments historiques de la commune de Préaux-Saint-Sébastien », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Liste des lieux et monuments de la commune de Préaux-Saint-Sébastien à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Liste des objets historiques de la commune de Préaux-Saint-Sébastien », base Palissy, ministère français de la Culture.
  14. « Liste des objets de la commune de Préaux-Saint-Sébastien à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. Notice no PA00111626, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs du diocèse de Bayeux Lisieux, Marches pèlerines en Calvados, Diocèse de Bayeux et Lisieux, (lire en ligne), p. 11
  17. Notice no PA00111627, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. a b et c Kléber Arhoul (dir.), Direction régionale des Affaires culturelles de Basse-Normandie, Monuments historiques protégés en Basse-Normandie en 2011 et 2012, (lire en ligne)
  19. Notice no PM14001120, base Palissy, ministère français de la Culture
  20. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=14414

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :