Nereu de Oliveira Ramos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oliveira et Ramos.

Nereu Ramos
Illustration.
Fonctions
Président de la République des États-Unis du Brésil
(intérim)

(2 mois et 20 jours)
Prédécesseur Carlos Coimbra da Luz (intérim)
Successeur Juscelino Kubitschek
Vice-président des États-Unis du Brésil

(4 ans, 4 mois et 12 jours)
Président Gaspar Dutra
Prédécesseur Mello Vianna (indirectement)
Successeur João Fernandes Campos Café Filho
Gouverneur de l'État de Santa Catarina

(9 ans, 9 mois et 7 jours)
Prédécesseur Aristiliano Ramos
Successeur Luís Gallotti
Président du Sénat fédéral du Brésil

(5 ans)
Prédécesseur Valdomiro de Barros Magalhães
Successeur João Fernandes Campos Café Filho
Biographie
Nom de naissance Nereu de Oliveira Ramos
Date de naissance
Lieu de naissance Lages (Empire du Brésil)
Date de décès (à 69 ans)
Lieu de décès São José dos Pinhais (Brésil)
Nature du décès Accident d'avion
Nationalité brésilienne
Parti politique Parti de la social-démocratie brésilienne
Conjoint Beatriz Ramos (1898-1991)

Signature de Nereu Ramos

Nereu de Oliveira Ramos
Vice-présidents des États-Unis du Brésil
Présidents de la République des États-Unis du Brésil

Nereu de Oliveira Ramos (Lages, - São José dos Pinhais, ) fut un avocat et un homme politique brésilien. Il occupa le poste de président de la République pendant deux mois et 21 jours, du 11 novembre 1955 au 31 janvier 1956.

Diplômé de la Faculté de Droit de l'Université de São Paulo en 1909, il est élu député dans l'État de Santa Catarina en 1911. En 1927, il est le fondateur et le premier président du Parti Libéral de Santa Catarina. De 1935 à 1945, il assume également la charge de gouverneur de l'État de Santa Catarina.

Il fut membre de la Franc-maçonnerie[1].

Il meurt dans un accident aérien à São José dos Pinhais, le 16 juin 1958. Dans ce même accident, le gouverneur de l'État de Santa Catarina Jorge Lacerda et le député fédéral Leoberto Laus Leal trouvèrent aussi la mort.


Notes[modifier | modifier le code]

  1. Maçons présidents du Brésil sur le site officiel du Grand Orient du Brésil.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :