Emílio Garrastazu Médici

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Emílio Garrastazu Médici
Illustration.
Emílio Garrastazú Médici en 1971.
Fonctions
Président de la République fédérative du Brésil

(4 ans, 4 mois et 13 jours)
Élection
Vice-président Augusto Rademaker
Prédécesseur Artur da Costa e Silva (indirectement)
Successeur Ernesto Geisel
Biographie
Nom de naissance Emílio Garrastazu Médici
Date de naissance
Lieu de naissance Bagé (Brésil)
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Rio de Janeiro (Brésil)
Nationalité brésilienne
Parti politique Alliance rénovatrice nationale
Profession militaire

Emílio Garrastazu Médici Emílio Garrastazu Médici
Présidents de la République fédérative du Brésil

Emílio Garrastazu Médici (né le 4 décembre 1905 à Bagé et mort le 9 octobre 1985 à Rio de Janeiro), est un homme d'État et militaire brésilien. Il a été président de la République du 30 octobre 1969 au 15 mars 1974. Médici représentait la frange la plus dure du Régime militaire, au pouvoir depuis le coup d’État de 1964[1].

Sa présidence coïncide avec une période de répression féroce des mouvements sociaux, connue au Brésil sous le nom d'années de plomb et marquée par une guerre sale menée contre la population civile. Médici était en effet un partisan de l'interventionnisme militaire dans la vie politique intérieure, étendant les attributs de l'armée dans les domaines sociaux, économiques et politiques, au nom de la doctrine de la sécurité nationale. Il apporte par ailleurs son appui au régime militaire d'Augusto Pinochet au Chili.

Il se présentait comme descendant de la famille de Médicis, célèbre en Europe durant la Renaissance.[réf. nécessaire] Son épouse Scila est morte en 2003.

Deux municipalités, l'une située à Maranhão et l'autre située à Rondônia, portent son nom.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :