Musée national du Cameroun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée national du Cameroun
Musée National du Cameroun 03.JPG
Informations générales
Type
Musée national
Surface
5 000 m2
Site web
Collections
Collections
Nombre d'objets
Bâtiment
Protection
Monument of Cameroon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Musée National du Cameroun, 75058 Yaounde- Cameroun
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

(Voir situation sur carte : Cameroun)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Région du Centre (Cameroun)

(Voir situation sur carte : Région du Centre (Cameroun))
Point carte.svg

Le musée national du Cameroun est un musée situé à Yaoundé.

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

MuséeNationalYaoundé.png

Construit en 1935, le bâtiment qui abrite l’actuel musée national a servi de résidence au représentant de l'autorité administrative française au Cameroun. A proximité se trouvait le poste fortifié de Yaunde implanté à la fin du XIXe siècle par Zenker, premier représentant de l'administration allemande, puis du Major Hans Dominik qui fut une figure redoutée de l'ordre colonial au Kamerun [1].

Au la fin des années 1940, le bâtiment devint palais des gouverneurs français à l’instar de Roland Pré, André Soucadaux, Pierre Charles Cournarie et bien d’autres jusqu’en 1950[2].

En 1960, après l’indépendance du Cameroun, il est pris comme résidence par Ahmadou Ahidjo, 1er président du Cameroun. C’est en 1988, sous l’initiative du 2e président de la république du Cameroun Paul Biya qu’il est baptisé musée national[3].

Musée national

En 2009, le musée ferme ses portes pour rénovation sous l’impulsion du ministre des arts et de la culture madame Ama Tutu Muna. Ces travaux de rénovation dureront jusqu’en 2015, avec sa réouverture officielle le 16 janvier[4].

Une soirée de gala meublera cette réouverture qui connaitra la participation de plusieurs artistes camerounais à l’instar de : X-Maleya, Stanley Enow, Kareyce Fotso, Sanzy Viany, Dynastie le Tigre…, une danse classique du couple Maxim Beloserkovsky et Irina Dvorovenko, et bien d’autres[5],[6].

Principales œuvres exposées[1][modifier | modifier le code]

Musée National Yaoundé intérieur

Bâti sur une superficie de 5 000 m2[7], le musée national, qui symbolise la régénération et la renaissance de la culture camerounaise[8] comporte une trentaine de salles équipées[9] :

  • de symboles culturels du Cameroun : des masques traditionnels, des instruments de musique : mvet, castagnattes, sanza, cloches…, d’habitats traditionnels ;
  • de Polyptyque (toile géante réalisée par une dizaine d’artistes africains, offert au Cameroun en juin 2014 par l’arrière-petite-fille de Pierre Savorgnan de Brazza, l’italienne Idana Pucci[10] ;
  • d’emblèmes (armoiries, drapeau national avec hymne en versions littéraire et musicale) ;
  • de catalogues photographiques des 50 dernières années du Cameroun (10 ans par salle avec un résumé des événements politiques, sociaux, économiques et diplomatiques ayant marqué cette période) ;
  • de cartes présentant les différentes modifications de la superficie du Cameroun[11] ;
  • d’exemplaires de la constitution, des découvertes archéologiques ;
  • de portraits des nationalistes, des sportifs, des musiciens ainsi que de tous ceux qui ont marqué l’histoire politique du Cameroun depuis son indépendance[7] ;
  • d’expositions de vêtements et costumes patrimoniaux des dix régions[4].

Les emblèmes[modifier | modifier le code]

Le catalogues photographique[modifier | modifier le code]

Le polyptyque[modifier | modifier le code]

Les portraits[modifier | modifier le code]

Les instruments de musique[modifier | modifier le code]

Galeries[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mathieu Olivier, « Cameroun : Musée national, une machine à explorer le temps », in Jeune Afrique, 7 mai 2015, [lire en ligne]
  • Hugues Heumen Tchana, Musées nationaux d'Afrique : rôles et enjeux. Le musée national de Yaoundé, L'Harmattan, 2014, 208 p. (ISBN 978-2-343-03779-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]