Melong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Melong
Melong
Une vue du marché de Melong
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Région du Littoral
Département Moungo
Démographie
Population 54 279 hab.[1] (2005)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 07′ 22″ nord, 9° 57′ 08″ est
Superficie 49 700 ha = 497 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Melong
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Melong

Melong est une commune du Cameroun située dans le département de Moungo et la région du Littoral. C'est le chef-lieu de l'arrondissement qui porte son nom.

La ville s'étend sur une superficie d'environ 497 km2. Une commune cosmopolite de 40 villages, située entre Nkongsamba et Bafang.

Géographie[modifier | modifier le code]

La localité est située sur la route nationale 5 (axe Douala-Bafoussam) à 19 km au nord du chef-lieu départemental Nkongsamba.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à 1914, Mélong fait partie de la subdivision de Dschang. Vers 1919, les agriculteurs français s'installent à Mélong, détruisent la forêt et créent des caféières. Ils sont seuls à avoir le droit d'avoir des plantations. La propriété foncière s'étend aux autochtones en 1927. Le besoin de main d'œuvre fait venir les agriculteurs, manœuvres de l'Ouest qui sont stabilisés avec des campements et des marchés.

Melong est métissée avec une forte présence des Bamiléké.

Rattaché à Nkongsamba quand une subdivision y est créée dans les années 1930. L’administration arrive à Melong avec la création du poste administratif de Mélong. La commune de Mélong sera créée en 1962 par Décret N° 62/17 du 26/12/1962[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Honorable Ekoué Bienvenue Blaise

Melong est devenu arrondissement le . Melong est une ville-carrefour, une plaque tournante sur trois régions : le Sud-Ouest, l’Ouest et le Littoral dont il dépend. Les principaux villages qui font vivre la ville sont : Mbouroukou avec ses grands quartiers (Ekanang, Mboango, Ekol-kan, Ngal-mbo, Nkah...) Mbouassou, Mouanguel, Etabang, Njindjou, N'ninong, Nlolack, Nsanké, Ekah, Mbokambo, etc.

Les maires de la commune se succèdent depuis sa création en 1962[3].

Liste des maires de Mélong
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2002 2007 Bienvenue Blaise Ekoué    
2007 2013 Blériot Helia    
2013   Jean Kuete RDPC  

Population[modifier | modifier le code]

La population autochtone Mbo est devenue minoritaire, les Bamilékés représentent 80% du peuplement communal[4]. Lors du recensement de 2005, la commune comptait 54 279 habitants[1], dont 49 180 pour Melong Ville.

Chefferies traditionnelles[modifier | modifier le code]

L'arrondissement de Melong est le siège de l'une des quatre chefferies traditionnelles de 1er degré du département du Moungo[5] :

  • Chefferie de Mbo

Structure administrative de la commune[modifier | modifier le code]

Outre la ville de Melong et ses quartiers, la commune comprend les villages suivants [1] :

Économie[modifier | modifier le code]

La culture du café est son principal héritage colonial d’où son nom « la cité du café ». L'activité caféière s'est développée sur les terres volcaniques du Mont Manengouba, elle constitue une importante zone de production de Robusta[4].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Elle dispose notamment deux lycées, le lycée bilingue de Melong situé à Mbouroukou qui est en passe de devenir polyvalent avec des infrastructures modernes, Une bibliothèque appelée CDI moderne et une salle informatique très bien équipée et le Lycée de Melong Centre situé dans le centre-ville), Un séminaire, et plusieurs collèges.

Tourisme[modifier | modifier le code]

La ville dispose de plusieurs établissements hôteliers de renommée internationale qui accueillent de nombreux touristes européens. Melong est entouré de grands sites touristiques tels que les lacs Manengouba, les chutes d'Ekom sur le Nkam, les villages bororo, la verdure des Mont Manengouba.

Sports[modifier | modifier le code]

Le Stade Renard de Melong est un club de football de 1re division camerounaise Elite One depuis 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.
  2. Plan communal de développement (lire en ligne)
  3. Osidembéa, Histoire de Melong (consulté en 2021)
  4. a et b Stéphane Sanchez, CIRAD, Synthèse analytique sur l'évolution des systèmes de culture caféiers, Avril 2002
  5. Ministère de l'administration du territoire Annuaire statistique 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Centre ORSTOM de Yaoundé, Dictionnaire des villages du Mungo, Yaoundé, Centre ORSTOM de Yaoundé, , 48 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]