Mornay-sur-Allier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mornay-sur-Allier
Mornay-sur-Allier
Mairie de Mornay-sur-Allier.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Arrondissement de Saint-Amand-Montrond
Canton Dun-sur-Auron
Intercommunalité Communauté de communes Les Trois Provinces
Maire
Mandat
Isabelle Pérez
2014-2020
Code postal 18600
Code commune 18155
Démographie
Population
municipale
425 hab. (2015 en diminution de 3,19 % par rapport à 2010)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 49′ 11″ nord, 3° 01′ 47″ est
Altitude Min. 179 m
Max. 222 m
Superficie 21,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mornay-sur-Allier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mornay-sur-Allier

Mornay-sur-Allier est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mornay-sur-Allier se trouve aux confins des trois départements du Cher, de la Nièvre et de l'Allier, et est bordée par la rivière du même nom.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Neuvy-le-Barrois Mars-sur-Allier Rose des vents
Sancoins N Langeron
O    Mornay-sur-Allier    E
S
Château-sur-Allier Livry

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Pendant l'Antiquité, la région est dominée par le peuple gaulois des Bituriges Cubi.
  • Après avoir appartenu aux ducs de Berry, Mornay passa sous domination des ducs de Bourbon lorsque ceux-ci étendirent leurs possessions sur la majeure partie de l'actuel arrondissement de Saint-Amand-Montrond.
  • La Ligne de démarcation passait par le pont de Mornay lors de la Seconde Guerre mondiale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 1989 Bernard Lecoin    
1989 1995 Jean Henkler    
1995 2014 Bernard Lecoin    
2014[1] en cours
(au 2 avril 2014)
Isabelle Perez SE Professeure

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 425 habitants[Note 1], en diminution de 3,19 % par rapport à 2010 (Cher : -0,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
701727796787847812770790834
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
8118619399459751 021990960909
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
863831797688648594596559496
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
451438403394407440458431425
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Paixent. Fin XIIe s. 1880. Église Saint-Symphorien jusqu'en 1792. En 1161, Bernard de Saint-Saulge, évêque de Nevers énumère cette église comme dépendant de son diocèse et appartenant à l'abbaye de Saint-Martin d'Autun[6]. En 1164, le pape Alexandre III, alors réfugié en France, confirme par une bulle la propriété de cette église au bénéfice de l'abbaye[7].

Bernard Lecoin, ancien maire de Mornay-sur-Allier

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jeanne d'Arc est passée à Mornay-sur-Allier lorsqu'elle se rendit à Chinon entre 1428 et 1429.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les onze maires du canton et leurs adjoints ont été élus », L'Echo du Berry (Édition du Cher), no 3124,‎ , p. 15
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. Charte n°XVII du Cartulaire de l'Abbaye de Saint-Martin d'Autun.
  7. Charte n° XVIII du Cartulaire de l'Abbaye de Saint-Martin d'Autun.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :