Michel Pierret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierret.
Michel Pierret
Description de cette image, également commentée ci-après
Michel Pierret dans son atelier en 2014.
Nom de naissance Michel Pierret
Naissance (68 ans)
Ébly Drapeau de la Belgique Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique
Profession
Formation
Institut National des Beaux-Arts Saint-Luc de Liège

Michel Pierret, né le 9 mars 1951 (68 ans) à Ébly (Belgique), est un scénariste et dessinateur de bande dessinée franco-belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Pierret étudie à l'Institut National des Beaux-Arts Saint-Luc de Liège. Il sort quelques cartes blanches dans l'hebdomadaire Spirou, rubrique tremplin pour de jeunes créateurs. Il y signe L'Avertissement, Les Robots et Le Justicier. Il crée ensuite le personnage de science-fiction Terran stone dont il écrit trois épisodes[1].

En tant que scénariste, il y publie en 1980 Les Diables bleus dessiné par Francis Carin, sur la Première Guerre mondiale.

Il quitte l'hebdomadaire pour son concurrent Le Journal de Tintin au sein duquel il anime la série fantastique Les Aventures de Papilio entre 1979 à 1987. Il y signe aussi Max et Cati[2], série humoristique, et De l'autre côté de l'écran.

En 1990, il reprend les dessins de la saga Les Aigles décapitées créée par Jean-Charles Kraehn et Patrice Pellerin chez Glénat dans la collection Vécu, série dont il reprend également le scénario à partir du tome 19 en 2007.

Il crée en 2003 avec son ami Marco Venanzi, la série Hidalgos (toujours chez Glénat) avec qui il réalise également un one shot sur la vie de Zinédine Zidane en 2005 pour Casterman : Zidane[3], dont il cosigne le scénario avec Alexis Nolent. Cette bande dessinée est réalisée au profit de l’œuvre de Sœur Emmanuelle (ASMAE)[4].

Il écrit également le scénario de la série les Déesses dessinée par Jacques Denoël[5].

Il met en image certains romans dans la collection Je bouquine.

En 2014, il reçoit le prix Gabriel 2014 (récompense valeurs humaines) pour Aung San Suu Kyi, La Dame de Rangoon[6].

Style et scénarios[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Que ce soit en tant que dessinateur ou en tant que scénariste, Michel Pierret apporte une très grande précision dans son travail. Il est un des membres de l'école de bande dessinée franco-belge.

Les scénarios fouillés et les dessins précis montrent ce souci du détail historique qu'on retrouve dans les années 1970. Il hérite ainsi de Jean-Michel Charlier, Paul Cuvelier, Jacques Martin ou encore Hubinon.

La grande inventivité des scénarios et la combinaison d'histoires parallèles (par exemple, l'inversion des rapports entre Miguel de Cervantes et son héros Don Quichotte dans Hidalgos ou les deux histoires qu'on suit parallèlement dans Les Déesses) ne cède en rien à la qualité des dessins (chaque planche des Aigles décapitées étant minutieusement réalisée dans les moindres détails)[style à revoir].

Les Aigles décapitées est devenu, avec Les Tours de Bois-Maury de Hermann, une série incontournable dans la bande dessinée médiévale[7].

Michel Pierret dédicace son 25e album à la FNAC de Liège le 1er juin 2013

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Don Miguel (Dessins cosignés par Marco Venanzi; 2003)
  2. La Louve de Messine (Dessins cosignés par Marco Venanzi; 2007)
  1. La grande île (Dessins Jacques Denoël); 2005
  2. Asiné (Dessins Jacques Denoël); 2007
  • Les Aventures de Papilio
    • Tome 1 La pierre qui tue, éditeur Milwaukee Comics; 2009
    • Intégrale Papilio :
      • Tome 1 : Le Grand départ, (Éditions Plotch Splaf 2012)
      • Tome 2 : De planète en planète (Éditions Plotch Splaf 2012)
      • Tome 3 : Contre Gürls et Balbots (Éditions Plotch Splaf 2013)
      • Tome 4 : Le fils d’Erézéchiel (Éditions Plotch Splaf 2013)
  • Terran Stone
  1. Amée, Sitta Bella, Volaly, Intégrale 1, (Éditions Plotch Splaf 2015)[8]
  2. Guerriers Borgs et Tzurs, Intégrale 2, (Éditions Plotch Splaf 2015)[8]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]