Centre religieux d'information et d'analyse de la BD

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CriaBD

Centre religieux d'information et d'analyse de la BD
CriaBD logo.png
Logo du CriaBD.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Domaines d'activité
Siège social

Le Centre religieux d'information et d'analyse de la BD (CriaBD) est une association sans but lucratif fondée en 1985 à Bruxelles, pour promouvoir la bande dessinée chrétienne. Le centre organise périodiquement des conférences, des expositions, et parfois des festivals. Il publie la revue Coccinelle puis la revue Gabriel.

Il remet annuellement le « prix Gabriel de la BD chrétienne », appelé d'abord « prix Coccinelle » puis « prix Gabriel » depuis 2000. Il décerne aussi le « prix Gabriel Jeunesse », le prix « coup de cœur », le prix « Valeurs humaines » et le « prix européen de la BD chrétienne ». Le prix Gabriel et le prix européen fusionnent pour devenir en 2016 le « prix européen Gabriel de la BD chrétienne ».

Historique[modifier | modifier le code]

Le Centre religieux d'information et d'analyse de la BD est créé en 1985 avec le statut d'association, par le frère Roland Francart[1], pour promouvoir la bande dessinée chrétienne[2]. Cette association est œcuménique et basée à Bruxelles[3]. La même année, le centre organise en août l'exposition « De Jijé à Vink, 1941-1985 », à l'abbaye de Maredsous.

C'est le suivant que le centre remet ses premiers prix annuels[1]. Les prix remis les deux premières années sont particuliers : le prix 1985 récompense le meilleur album de la période 1943-1960 ; le prix décerné en 1986 récompense le meilleur album des années 1975-1985[4]. Les prix des années suivantes récompensent le meilleur album de l'année civile précédente[4].

Le centre commence en octobre 1985 la publication de sa revue Coccinelle, qui paraîtra jusqu'en mars 1994.

Le CriaBD organise en août 1996 l'exposition « Votre prénom dans la BD », sur les vies de saints, à l'occasion de ses dix ans[5].

Un prix « européen » est créé en plus, avec pour parrains l'auteur Hugo Pratt, qui accepte en 1987, et le cardinal Gianfranco Ravasi, qui accorde son parrainage en 2011[1]. En 2011, ce « Prix européen de la BD chrétienne » est décerné à François d’Assise de Dino Battaglia, et remis à Strasbourg[1]. Ce prix fusionnera en 2016 avec le prix principal, le prix Gabriel, pour devenir le « prix européen Gabriel de la BD chrétienne »[6],[7].

En mars 1998, le centre lance sa nouvelle revue Gabriel, qui fait suite à Coccinelle. Gabriel est une revue spécialisée présentant largement l'actualité de la bande dessinée chrétienne, avec les nouveautés, les publications et des portraits d'auteurs. Henri Filippini juge que « la présentation de Gabriel est soignée et ses articles toujours intéressants pour le lecteur qui se passionne pour le média BD », malgré des moyens financiers modestes[8].

Le Centre religieux d'information et d'analyse de la BD organise un festival et des conférences en mai 2006, pour ses vingt ans d'existence[9].

Filippini juge en 2018 que les efforts du frère Roland Francart pour remettre en forme la bande dessinée chrétienne sont un pari gagné[8]. D'après le journal La Croix en 2019, le centre est reconnu être une « institution phare de la BD chrétienne » et la « principale association francophone consacrée à la bande dessinée chrétienne »[10].

Prix annuels[modifier | modifier le code]

Sommaire :

1985[modifier | modifier le code]

  • Premier Prix Coccinelle 1985, pour la période 1943-1960 : Charles de Foucauld, par Jijé, Spirou et Dupuis, 1959, rééditions Triomphe 2005, 2011, 2014[11].
  • Prix du public : Don Bosco par Jijé, Spirou belge 1941-1942, puis 16 éditions, rééd. Triomphe 2015[11].

1986[modifier | modifier le code]

1987[modifier | modifier le code]

1988[modifier | modifier le code]

Prix de la BD chrétienne, « prix Coccinelle 1988 »[13] pour :

  • La Bonne Nouvelle, les quatre premiers albums : 1. Le mystère de la grotte, 1948 ; 2. Alerte en Palestine, 1948 ; 3. La trahison de Judas, 1949 ; 4. Le triomphe de la Croix, 1950 ; par Pilamm, Casterman, 1948-1950 ; rféédités en 1987 par Brepols[13].

1989[modifier | modifier le code]

1990[modifier | modifier le code]

1991[modifier | modifier le code]

2000[modifier | modifier le code]

2001[modifier | modifier le code]

  • Prix Gabriel : Le Grand Cerf Blanc (Saint Hubert) et Le Cahier (Ypres 1916-1918), par Philippe Glogowski, éd. Vanter et Triomphe[16].

2002[modifier | modifier le code]

  • Prix Gabriel : Récits bibliques en images, par Gaëtan Evrard, éd. Averbode et Fidélité[16].

2003[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

  • Prix Gabriel : Paul de Tarse, Le chemin de Damas, par Dominique Bar, LDC et Fondation Saint-Paul/Halewijn[16].

2007[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

Prix Gabriel de la BD chrétienne pour :

Mention spéciale :

  • Mention spéciale à Laurent Bidot pour L'histoire du Mont-Saint-Michel, éditions Glénat[17].

2009[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

Le « prix européen de la BD chrétienne » est décerné pour la première fois, et remis à Strasbourg en juin 2011[1]. Il est attribué à :

  • François d’Assise, de Dino Battaglia (dessinateur), Laura Battaglia (co-scénariste et coloriste), J.-M. Colasanti (co-scénariste)[1].

2012[modifier | modifier le code]

  • Prix Gabriel : Les moines de Tibhirine-Fès-Midelt : une vie donnée à Dieu et aux hommes[16], par Dominique Bar et Gaëtan Evrard, Éditions du Signe[20].
  • Mention spéciale : Rien de grave sœur Honorine !, premier tome des Petites chroniques de l'abbaye cistercienne Sainte-Marie de Rieunette, Éditions Téqui[16].

2013[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

2016[modifier | modifier le code]

2017[modifier | modifier le code]

Le « prix européen Gabriel de la BD Chrétienne » est décerné pour 2017 à l'album de Zep :

Le prix Gabriel Coup de Cœur 2017 est décerné à :

2018[modifier | modifier le code]

Le « prix européen Gabriel de la BD Chrétienne » est décerné pour 2018 à :

2019[modifier | modifier le code]

Le « prix européen Gabriel de la BD Chrétienne » est décerné pour 2019[10],[3] à :

Le prix « Coup de Cœur » est décerné à :

  • Le Mystère de l'icône cachée, de Jean Evesque, Éditions des Béatitudes[10].

2020[modifier | modifier le code]

Le « prix européen Gabriel 2020 »[26] récompense :

  • Saint Pierre, une menace pour l'Empire Romain, scénario de Patrice Perna, dessin de Marc Jailloux, couleurs de Florence Fantini, dossier documentaire par Bernard Lecomte, éditions Glénat - Le Cerf, 2019[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Le Premier Prix Européen de la BD chrétienne », sur strasbulles.com, (consulté le 26 juin 2020).
  2. « Prix Gabriel du CRIABD », sur bdtheque.com, 2001-2019 (consulté le 26 juin 2020).
  3. a b et c « Prix européen «Gabriel» de la BD Chrétienne 2019 décerné à «François» » (consulté le 26 juin 2020).
  4. a b c d e f et g « Les prix de la BD chrétienne francophone (Bruxelles et Angoulême) », dans Roland Francart, La BD chrétienne, Paris, Karthala, , p. 145-153.
  5. « Agenda », sur la-croix.com, La Croix, (consulté le 26 juin 2020).
  6. a et b Jacques Schraûwen, « Le Prix européen Gabriel 2017 de la BD chrétienne a été attribué à "Un bruit étrange et beau" », sur RTBF, (consulté le 26 juin 2020)
  7. « Editorial », sur criabd.eu, Gabriel, 1er trimestre 2017 (consulté le 7 juillet 2020), no 77, p. 3.
  8. a b et c Henri Filippini, « La BD chrétienne en forme », sur BD Zoom,
  9. Olivier de Pins, « Bande dessinée », sur la-croix.com, La Croix, (consulté le 26 juin 2020).
  10. a b c et d Gauthier Vaillant, « La BD sur le pape François primée en Belgique », sur la-croix.com, La Croix, (consulté le 26 juin 2020).
  11. a b c et d « 22 titres de BD chrétiennes (47 albums) », sur criabd.eu (consulté le 30 juin 2020).
  12. « Bande dessinée et Christianisme, je t’aime moi non plus ? - Jean-François Kieffer », sur criabd.eu, Gabriel, 1er trimestre 2015 (consulté le 30 juin 2020), no 69, p. 7.
  13. a et b « Bruxelles : le «Prix Coccinelle» récompense quatre albums de BD », sur cath.ch (consulté le 30 juin 2020).
  14. « 72 ans de la vie du Père Chaumonot réunis en 48 pages de bande dessinée - Bruxelles: le Prix Coccinelle remis au dessinateur Paul Roux », sur cath.ch (consulté le 30 juin 2020).
  15. « Dubois, Pierre (2) », sur bedetheque.com (consulté le 7 juillet 2020).
  16. a b c d e f g h i j k l m n et o « Tout savoir sur les bandes dessinées chrétiennes - Les Prix « Gabriel » depuis 2000 », sur chretiensaujourdhui.com (consulté le 26 juin 2020).
  17. a et b NA, « « Bernadette, Affaire non classée » : Prix Gabriel de la BD chrétienne belge », sur Actua BD, (consulté le 26 juin 2020).
  18. Francis Matthys, « La vie du Christ, en manga », sur lalibre.be, La Libre Belgique, (consulté le 29 juin 2020).
  19. a b et c « Belgique : Le Prix Gabriel 2011 de la BD chrétienne », sur zenit.org, Zenit, (consulté le 30 juin 2020).
  20. « Prix Littéraires - Prix Gabriel de la BD chrétienne - millésime 2012 », sur livreshebdo.fr (consulté le 29 juin 2020).
  21. « Castres. La BD d'un Castrais décroche le célèbre Prix Gabriel », sur ladepeche.fr, (consulté le 28 juin 2020).
  22. a et b « La BD "L'abbaye de Clairvaux. Le corps et l'âme" reçoit le prix Gabriel du CRIABD » (consulté le 28 juin 2020).
  23. a b et c « Prix Gabriel 2015 », sur criabd.eu, Gabriel, 1er trimestre 2015 (consulté le 30 juin 2020), no 69, p. 11.
  24. a b c et d « Tout savoir sur les bandes dessinées chrétiennes », sur Chrétiens aujourdhui, (consulté le 26 juin 2020)
  25. a et b « Jésus en BD prix Gabriel de la bande dessinée chrétienne 2018 », sur Cath.ch,
  26. « « Saint Pierre », prix européen Gabriel 2020 », sur toutenbd.com, (consulté le 26 juin 2020).
  27. « Attribution 2020 du Prix Gabriel de la BD chrétienne », sur cathobel.be, (consulté le 30 juin 2020).