Michel Geiss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Geiss, électronicien de formation, est un musicien et ingénieur du son français[1].

Collaborateur de Jean-Michel Jarre qu'il a rencontré en 1974, il a notamment réalisé une boite à rythme, la Rythmi-Computer en 1976[2], et les séquenceurs Matrisequencer 250 en 1977[3] et DigiSequencer[4] en 1992. Ces instruments électroniques ont été utilisés sur de nombreux albums de Jean-Michel Jarre au succès duquel ils ont contribué.

Il s'intéresse à la théorie d'Alain Daniélou, parue dans le livre Sémantique Musicale, paru en 1967, qu'il découvre par hasard dans une librairie musicale parisienne. C'est tout naturellement qu'il participe en 1993 à l'élaboration de l'instrument de musique microtonale baptisé Semantic Daniélou-36[5], sur les base d'un synthétiseur Kurzweil K-2000R, avec Christian Braut et Phlippe Monsire.

En tant qu'ingénieur du son mastering, il travaille également avec d'autres artistes, tels que Michel Jonasz, Michel Sardou, La Compagnie créole, Catherine Lara, Trust, Lio, Marc Lavoine, Patrick Bruel et Laurent Voulzy[6],[7].

En , Michel Geiss inaugure un nouveau synthétiseur, le « GeissEnveloper » destiné à la plateforme Ableton Live. Ce synthétiseur innovant qui n'utilise pas d'oscillateur classique mais le Dynamic Waveshape Generator (DWG) de son invention, a été développé en partenariat avec l'Ircam[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.linkedin.com/pub/michel-geiss/25/754/277
  2. « GEISS Rythmi-computer », sur www.jarrography.free.fr (consulté le 21 avril 2020)
  3. « GEISS Matrisequencer 250 », sur www.jarrography.free.fr (consulté le 21 avril 2020)
  4. GEISS Digisequencer
  5. (en-US) « Semantic Daniélou-36 », sur Semantic Daniélou (consulté le 21 avril 2020)
  6. « Michel Geiss », sur www.mixound.com (consulté le 21 avril 2020)
  7. « Actualités mobile et logiciels (PC et Mac) », sur Actualités mobile et logiciels (consulté le 21 avril 2020)
  8. http://ircamax.ircam.fr/1009.html?&L=1