Philippe Chatel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe Chatel
Philippe CHATEL Paris 1985.jpg
Philippe Chatel à Paris en 1985.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Philippe de Chateleux de Villeneuve-Bergemont de DurasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Période d'activité
Père
Autres informations
Instrument
Genre artistique
Distinction

Philippe de Chateleux de Villeneuve-Bargemont de Duras, dit Philippe Chatel, est un auteur-compositeur-interprète français, né le à Paris et mort le dans la même ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit-fils de Roger de Chateleux (1878-1956), écrivain et journaliste belge, ami d'Henry de Monfreid et auteur dans les années 1950 d'une série de reportages sur le vaste monde, publiés sous les pseudonymes de Stany (éd. La Table ronde) et de Chalux, et pour certains diffusés sur Radio Luxembourg, fils de François de Chateleux, réalisateur de télévision sous le pseudonyme de François Chatel (1926-1982), auquel on doit notamment les tout premiers numéros de l'émission Apostrophes.

Philippe Chatel et son épouse, Catherine, ont deux enfants, Émilie et Nicolas, nés respectivement en 1975 et en 1980[1],[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir été coursier pour Henri Salvador, Philippe Chatel fait partie de la première vague de la nouvelle chanson française. Proche notamment de Georges Brassens, il compose, écrit et interprète ses propres chansons. Son premier grand succès populaire, J't'aime bien Lili, paraît en 1977. Suivent alors Ma lycéenne, Tout quitter mais tout emporter, et surtout Mister Hyde.

L'année 1979 est celle de sa consécration avec le succès mondial de la comédie musicale Émilie Jolie, qu'il dédie à sa fille alors âgée de 4 ans[3]. Pour ce conte initiatique, il réunit autour de lui tous les artistes qu'il admire.

En 1980, le réalisateur de télévision Jean-Christophe Averty met en images le conte musical de Philippe Chatel pour la chaîne Antenne 2.

En 1997, une deuxième version du conte est réalisée, réunissant à nouveau de grandes vedettes de la chanson française.

En 2011, Philippe Chatel réalise avec Francis Nielsen l'adaptation animée tirée de ce spectacle.

En 2018, une troisième version est montée, cette fois avec des interprètes moins célèbres que ceux des deux premières versions.

Parallèlement à ses activités musicales, Philippe Chatel publie en 1975 la biographie Brassens, en 1988 le roman Il reviendra — pour lequel il sera l'invité de Bernard Pivot dans son émission Apostrophes — et en 2004 Le Roman d'Émilie Jolie.

En 2006, victime d'un très grave accident de quad près d'Aix-en-Provence, il séjourne en soins intensifs et reste trois mois dans le coma. Remis de ses blessures, et après une longue période en chaise roulante puis en rééducation, il lui reste quelques séquelles dont une légère paralysie à la mâchoire[4],[5]. L'année suivante, il retourne vivre à Paris.

En 2016, il sort l'album Renaissance, dans lequel, simplement accompagné à la guitare ou au piano, il exprime l'espoir et l'amitié. Ce disque sera salué par la critique musicale.

Contrairement à une erreur qui s'est propagée, Philippe Chatel ne s’est jamais présenté à l’Académie française. Il s’agit d’une confusion avec un écrivain homonyme[6].

Mort[modifier | modifier le code]

La fille de Philippe Chatel annonce la mort de l’artiste à l'âge de 72 ans, des suites d'une crise cardiaque, dans son appartement du 15e arrondissement de Paris[7], au cours de la nuit du au [8]. Il est incinéré le au crématorium du Père-Lachaise dans la même ville[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums en studio[modifier | modifier le code]

Disques vinyle microsillon (33 tours LP)[modifier | modifier le code]

Disques compacts numériques (CD)[modifier | modifier le code]

Contes musicaux[modifier | modifier le code]

Albums en public[modifier | modifier le code]

  • 1980 : Enregistrement public
  • 1981 : Olympia 81

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Best of
  • 1980 : Mes premières chansons
  • 1997 : Ses plus belles chansons (inclus un inédit)
  • 2004 : Passé composé (inclus un inédit)
  • 2022 : L'essentiel des albums originaux (inclus un live)

45 tours[modifier | modifier le code]

  • 1970 : Doux mois d'août : version chantée / version orchestrale (arrangements de William Sheller)
  • 1971 : Maria / Un jour on ne sait pas
  • 1971 : Laisse ta main dans ma main / Le Square et Le Temps perdu
  • 1972 : Le Pain, le vin, l'étoile / L'Orphelin et l'Oiseau
  • 1973 : Je serai là / Chapeau noir et cheveux blancs
  • 1974 : Quand on s'en va un jour (au revoir ou adieu) / Le Paradis
  • 1974 : Minuit passé au fond d'un pub anglais : version chantée / version orchestrale (disque publicitaire)
  • 1976 : La Lampe / Après la vie
  • 1977 : J't'aime bien Lili / Pensées d’une carte postale
  • 1977 : J'suis resté seul dans mon lundi / Le Cœur en pyjama
  • 1979 : Ma lycéenne / Papa, donne-moi du courage
  • 1979 : Mister Hyde / Erik Satie
  • 1980 : Chanson d'Émilie Jolie et du Grand Oiseau : version chantée / version karaoké (Chante avec le Grand Oiseau)
  • 1980 : Maman, papa / Le Loup, la Biche et le Chevalier
  • 1981 : La Fée Clochette (Nous on fait rien du tout) / Robert Redford et Jane Fonda
  • 1981 : Tout quitter, mais tout emporter / Le Faiseur d’anges
  • 1982 : Yin Yang / Nésie
  • 1982 : Tom Tom Tommy / Caraïbes (Le Corsaire rouge)
  • 1982 : Pauvre Chatel / Les Jours et les Nuits (disque promotionnel hors commerce)
  • 1982 : Le Sentiment de culpabilité / J'ai confiance en toi
  • 1984 : All That Jazz / À Londres en Angleterre
  • 1984 : Quand j'étais petit / Anonyme
  • 1986 : Rendez-moi ma mobylette / Isis et Osiris
  • 1987 : Tout le monde cherche un père / Y'a un bébé sous ton tee-shirt
  • 1988 : Chanson d'Émilie Jolie et du Grand Oiseau : en duo avec Sophie Duez / en version instrumentale
  • 1990 : Rock 'n' roll bémol / Mathilde
  • 1991 : Elle vient chanter ma chanson / Retour à la case d’espoir

Publications[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prisma Média, « Biographie de Philippe Chatel », sur Voici.fr (consulté le )
  2. Prisma Média, « Biographie de Philippe Chatel », sur Gala.fr (consulté le )
  3. « Emilie Chatel raconte "La Chanson d'Emilie Jolie et du grand oiseau" de son père Philippe Chatel », sur France Inter, (consulté le )
  4. L'auteur d'Émilie Jolie en soins intensifs, LCI
  5. « Philippe Chatel hospitalisé », sur leparisien.fr, (consulté le )
  6. Madame Mireille Lamarque, directrice du service des archives de l'Académie française, précise : « je vous confirme qu'un candidat du nom de Philippe Chatel s'est bien présenté au fauteuil de Jean d'Ormesson pour l'élection (blanche) du 28 janvier 2021, mais il s'agit effectivement d'un simple homonyme, écrivain régional du Bourbonnais. Le site ne donne que le nom et le nombre de voix, mais aucune précision sur la qualité des candidats ».
  7. « Décès de Philippe Chatel, auteur de la comédie musicale « Émilie Jolie » », sur LeTelegramme.fr, (consulté le )
  8. « Le chanteur Philippe Chatel, auteur de la comédie musicale "Émilie Jolie", est mort à 72 ans », sur francetvinfo.fr, France Info, (consulté le ).
  9. « Inhumation de Philippe Chatel au Père Lachaise », sur Groupe Funecap, (consulté le ).
  10. « Arrêté du 31 août 2018 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres », sur culture.gouv.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :