Matsudaira Munehide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matsudaira Munehide est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Matsudaira, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Matsudaira Munehide (松平 宗秀?, - ), aussi connu sous le nom Honjō Munehide (本庄 宗秀?), est un daimyo de la fin de l'époque d'Edo qui dirige le domaine de Miyazu, (actuel Miyazu). Il est connu par les titres « Hōki-no-kami » (伯耆守?) (post-1840) ou « Tango-no-kami » (丹後守?) (post-1868)[1].

Officiel durant le bakufu[modifier | modifier le code]

Munehide occupe un certain nombre de fonctions au sein du shogunat Tokugawa, et parvient finalement au poste de rōjū, titre qu'il porte pendant la période allant du mois de septembre 1864 au mois de septembre 1866[1]. Il est auparavant Kyoto shoshidai du au [2] Il est aussi jisha-bugyō de novembre 1858 à novembre 1861 et Osaka jōdai de février 1861 à juillet 1862[1].

Officiel durant la Restauration de Meiji[modifier | modifier le code]

Durant l'ère Meiji, il est prêtre en chef du Ise-jingū.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Beasley, William. (1955). Select Documents on Japanese Foreign Policy, 1853-1868, p. 332.
  2. Meyer, Eva-Maria. "Gouverneure von Kyôto in der Edo-Zeit." University of Tüebingen (en allemand).

Source de la traduction[modifier | modifier le code]