Andō Nobumasa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Andō Nobumasa
Ando Nobumasa.jpg

Andō Nobumasa

Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
安藤信正Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Andō Nobutami (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Andō Nobumasa (安藤 信正?, ) est un daimyo de la fin de l'époque d'Edo qui dirige le domaine d'Iwakidaira. Rōjū du shogunat Tokugawa, il est actif à la suite de l'assassinat d'Ii Naosuke. Andō lui-même est l'objet d'une tentative d'assassinat, appelée l'incident de Sakashitamon[1].

En 1868, durant la guerre de Boshin, Nobumasa prend en charge la gouvernance d'Iwakidaira, et mene ses forces dans le cadre de l'alliance du Nord (l'Ōuetsu Reppan Dōmei).

Incident à l'extérieur de la porte Sakashita[modifier | modifier le code]

En 1862, six samouraï du domaine de Mito tentent d'assassiner Andō à l'extérieur de la porte Sakashita du château d'Edo. Andō survit de peu à cette attaque. Rutherford Alcock est impressionné de voir Andō apparaître avec son corps bandé et montrant son esprit comme autorité du pays, juste après qu'il a été grièvement blessé.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Harootunian, Harry D. (1970). Toward Restoration: The Growth of Political Consciousness in Tokugawa Japan. Berkeley: University of California Press. (ISBN 9780520015661), (ISBN 9780520074033).
  • Totman, Conrad. (1980). The Collapse of the Tokugawa Bakufu, 1862–1868. Honolulu: University of Hawai'i Press.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Harootunian, Toward Restoration, p. 276.