Shimoda bugyō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Shimoda bugyō (下田奉行?) sont des fonctionnaires du shogunat Tokugawa. Ces employés du bakufu sont responsables de l'administration du port de Shimoda et du commerce étranger dans la zone.

Ce poste créé en 1842 est occupé par deux fudai daimyo nommés simultanément. À un moment donné, l'un réside normalement à Shimoda et l'autre à Edo dans le cadre d'un modèle d'alternance[1]. Ces titres japonais sont couramment traduits par les termes de « commissaire », « magistrat » ou encore « gouverneur.

Le nombre d'agents portant le titre en même temps peut varier au fil du temps, fluctuant d'aussi peu que cinq en 1859 à au moins neuf à un autre moment[1];

Quelques Shimoda bugyō[modifier | modifier le code]

  • Toki Yorimune, 1843-1844[2]
  • Izawa Masayoshi, 1854-1855[3]
  • Inoue Kiyonao, 1855-1859[4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Beasley, William G. (1955). Select Documents on Japanese Foreign Policy, 1853-1868, p. 329.
  2. Beasley, p. 341.
  3. Beasley, p. 334.
  4. Beasley, p. 333.