Marie-Hélène des Esgaulx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marie-Hélène Des Esgaulx)

Marie-Hélène des Esgaulx
Illustration.
Marie-Hélène des Esgaulx en 2007.
Fonctions
Maire de Gujan-Mestras
En fonction depuis le
(14 ans, 9 mois et 8 jours)
Élection
Réélection

[1]
Prédécesseur Michel Bézian
Sénatrice

(9 ans)
Élection 21 septembre 2008
Réélection 28 septembre 2014
Circonscription Gironde
Groupe politique UMP puis LR
Successeur Alain Cazabonne
Députée

(6 ans, 3 mois et 12 jours)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
Circonscription 8e de la Gironde
Législature XIIe et XIIIe (Cinquième République)
Groupe politique UMP
Prédécesseur François Deluga
Successeur François Deluga
Conseillère régionale d'Aquitaine

(16 ans, 3 mois et 29 jours)
Élection 16 mars 1986
Réélection 22 mars 1992
15 mars 1998
Circonscription Gironde
Biographie
Nom de naissance Marie-Hélène Yvonne Françoise Candau-Desplan[2]
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Dax (France)
Nationalité Française
Parti politique RPR, UMP puis LR
Profession Avocate

Marie-Hélène des Esgaulx, née le à Dax (Landes), est une femme politique française. Membre des Républicains, elle est maire de Gujan-Mestras depuis 2006, députée de 2002 à 2008 et sénatrice de 2008 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Marie-Hélène Candau-Desplan naît le à Dax, dans le département des Landes[3].

Elle est la fille de Roger Candau, fonctionnaire, et de Jacqueline Escalarasse. Elle a une fille, née de son mariage avec Patrick des Esgaulx de Nolet, enseignant, dont elle est divorcée mais dont elle a gardé une partie du nom de famille[3].

À l'issue d'études supérieures à l'université de Bordeaux, elle obtient une maîtrise en sciences économiques[3].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Marie-Hélène des Esgaulx est conseillère juridique depuis 1977, puis avocate à Arcachon à partir de 1992[3] et retraitée en 2014[4].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Elle soutient Alain Juppé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[5].

Le , elle fait partie des treize derniers sénateurs (sur un total de 41) à démissionner pour privilégier leur mandats locaux[6], en application de la loi sur le cumul des mandats[7],[8]. Alain Cazabonne, qui la suivait sur la liste en 2014, la remplace[8].

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Au Parlement[modifier | modifier le code]

Au niveau local[modifier | modifier le code]

Au sein de partis politiques[modifier | modifier le code]

  • 2000-2002 : secrétaire nationale du RPR[3].
  • À partir de 2002 : secrétaire nationale de l'UMP chargée des élections[14].
  • Membre du bureau politique des Républicains[15].
  • Membre de la commission nationale d'investiture des Républicains[15].

Autres[modifier | modifier le code]

  • Membre du collège du comité consultatif des jeux et de la commission consultative des jeux de cercle et de casinos (en tant que sénatrice)[16].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Gujan-Mestras (33) : la maire retrouve son fauteuil le 26 mai, jour de son anniversaire », sur sudouest.fr, (consulté le 17 août 2020)
  2. a et b Décret du portant promotion et nomination.
  3. a b c d et e Who's Who in France, édition 2013, p. 821.
  4. « Déclaration de Marie-Hélène des Esgaulx » [PDF], sur hatvp.fr, .
  5. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite : la liste des premiers soutiens parlementaires », sur L'Opinion, .
  6. « Bassin d’Arcachon : Des Esgaulx explique sa démission du Sénat et des Républicains », sur sudouest.fr, (consulté le 17 août 2020)
  7. Alexandre Poussart, « Non-cumul des mandats : 41 sénateurs ont quitté le Sénat », sur Public Sénat, .
  8. a b et c « Avis de démission de sénateurs », sur Journal officiel de la République française, .
  9. Ministère de l’Intérieur, « Résultats des élections législatives 2002 », sur interieur.gouv.fr.
  10. Ministère de l’Intérieur, « Résultats des élections législatives 2007 », sur interieur.gouv.fr.
  11. Ministère de l’Intérieur, « Résultats des élections sénatoriales 2008 », sur interieur.gouv.fr.
  12. « Archives communales », sur francegenweb.org.
  13. « Marie-Hélène des Esgaulx est la nouvelle présidente de la Cobas depuis une semaine », sur Sud Ouest, .
  14. « Le “microcosme français” perturbe la stratégie d'Alain Juppé », sur Le Monde, .
  15. a et b « Déclaration du bureau politique du  », sur u-m-p.org.
  16. Sénat français, « Collège du comité consultatif des jeux et commission consultative des jeux de cercle et de casinos », sur senat.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]