Mariage homosexuel au Mexique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mariage homosexuel à Mexico)
Reconnaissance des unions homosexuelles au Mexique avant août 2021 :
  • Mariage homosexuel pratiqué
  • Autre type d'union
  • Décision juridique qui requiert la légalisation par le gouvernement de l’État
  • Reconnaissance des mariages dans autres juridictions

Le mariage homosexuel au Mexique est légal dans vingt-sept États : Aguascalientes, Basse-Californie, Basse-Californie du Sud, Campeche, Chiapas, Chihuahua, Coahuila, Colima, Durango, Guanajuato, Hidalgo, Jalisco, Michoacán, Morelos, Nayarit, Nuevo León, Oaxaca, Puebla, Querétaro, Quintana Roo, San Luis Potosí, Sinaloa, Sonora, Tlaxcala, Veracruz, Yucatán et Zacatecas, ansi que dans l’entité fédérée de la ville de Mexico.

Au niveau fédéral[modifier | modifier le code]

Le , le parti MORENA au pouvoir au niveau fédéral soumet une proposition d'amendement constitutionnel légalisant le mariage homosexuel dans tout le pays et accordant aux personnes en union civiles les mêmes droits qu'à ceux mariés. L'amendement laisse trois mois aux États pour s'y conformer[1]. 19 des 32 États du Mexique plus la capitale Mexico ont déjà légalisés le mariage au moment du dépôt de l'amendement.

Tableau de synthèse[modifier | modifier le code]

Législation par États du Mexique
État Population Mariage Entrée en vigueur
Drapeau d'Aguascalientes Aguascalientes 1 312 544  Oui
Drapeau de Basse-Californie Basse-Californie 3 315 766  Oui
Drapeau de Basse-Californie du Sud Basse-Californie-du-Sud 763 929  Oui
Drapeau de Campeche Campeche 899 931  Oui
Drapeau du Chiapas Chiapas 5 217 908  Oui
Drapeau du Chihuahua Chihuahua 3 556 574  Oui
Drapeau de Coahuila Coahuila 2 954 915  Oui
Drapeau de Colima Colima 711 235  Oui
Drapeau du Ciudad de México Mexico DF 8 918 653  Oui
Drapeau de Durango Durango 1 754 754  Oui
Drapeau du Guanajuato Guanajuato 5 853 677  Oui
Drapeau du Guerrero Guerrero 3 533 251  Non
Drapeau d'Hidalgo Hidalgo 2 858 359  Oui
Drapeau de Jalisco Jalisco 8 256 100  Oui
Drapeau de l'État de Mexico État de Mexico 16 187 608  Non
Drapeau de Michoacán Michoacán 4 584 471  Oui
Drapeau de Morelos Morelos 1 903 811  Oui
Drapeau de Nayarit Nayarit 1 181 050  Oui
Drapeau du Nuevo León Nuevo León 5 119 504  Oui
Drapeau de l'État de Oaxaca Oaxaca 3 967 889  Oui
Drapeau de Puebla Puebla 6 168 883  Oui
Querétaro Querétaro 2 038 372  Oui
Drapeau de Quintana Roo Quintana Roo 1 501 562  Oui
Drapeau de San Luis Potosí San Luis Potosí 2 717 820  Oui
Drapeau de Sinaloa Sinaloa 2 966 321  Oui
Drapeau de Sonora Sonora 2 850 330  Oui
Drapeau du Tabasco Tabasco 2 395 272  Non
Drapeau du Tamaulipas Tamaulipas 3 441 698  Non
Drapeau de Tlaxcala Tlaxcala 1 272 847  Oui
Drapeau de Veracruz Veracruz 8 112 505  Oui
Drapeau du Yucatán Yucatán 2 097 175  Oui
Drapeau de Zacatecas Zacatecas 1 579 209  Oui
Total Drapeau du Mexique Mexique 99 472 692
soit 79 % des 126 014 024
28  /  32

Législation par entité fédérative[modifier | modifier le code]

Ville de Mexico[modifier | modifier le code]

La loi légalisant le mariage entre personnes du même sexe a été approuvée par l’Assemblée législative de la Ville de Mexico le et approuvée par le maire le . La Ley de Sociedad de Convivencia existait dans la capitale depuis 2006, offrant certains droits comparables à ceux du mariage.

La ville de Mexico est la quatorzième juridiction dans le monde à légaliser les mariages homosexuels et la première en Amérique latine.

Aguascalientes[modifier | modifier le code]

Une action d'anticonstitutionnalité est formée en 2018 par la Commission d'État des Droits humains d'Aguascalientes, contestant les articles 143, 144 et 113 bis du Code civil qui limitent le mariage aux couples de sexe différent afin de « perpétuer l'espèce ».

Le , la Cour suprême a rendu sa décision à ce recours, décide d'annuler l'interdiction du mariage entre couples de même sexe ; faisant de l'État d'Aguascalientes le 14e État du Mexique à légaliser le mariage homosexuel[2],[3].

Campeche[modifier | modifier le code]

Le , le gouverneur de l’État de Campeche, Alejandro Moreno Cárdenas soumet le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe au Congrès[4]. Rapidement, les deux plus grands partis politiques en son sein, le PRI et le PAN annoncent leur soutien au projet de loi[5].

Le , le Congrès de Campeche adopte par 34 voix contre une le projet de loi permettant le mariage homosexuel dans l’État[6]. Il est publié au Journal Officiel le et entre en vigueur officiellement le [7],[8].

Chiapas[modifier | modifier le code]

La première tentative pour légaliser le mariage homosexuel dans l’État de Chiapas date de novembre 2013, quand Diego Cadenas Gordillo, militant pour les droits de l’homme envoya une initiative dans ce sens au Congrès de Chiapas[9]. Elle est rejetée dans les mois qui suivent sur la base qu’une telle initiative citoyenne requiert le soutien d’au moins 1,5 % de l’électorat ou 50 500 signataires[10]. Le , une injonction collective pour la légalisation du mariage des couples de même sexe est déposée[11]. Le , 51 couples gays ont obtenu le droit de se marier, le Code civil de l’État l’interdisant ayant été déclaré inconstitutionnel par la Cour suprême de justice de la Nation[12]. Néanmoins, au début de , ces 51 couples étaient encore en attente de l’accord d’une injonction, tandis qu’un seul couple homosexuel a pu se marier grâce à un amparo[13],[14].

Un nouveau projet de loi est présenté au Congrès le et est rapidement adopté à l’unanimité de ses membres par 33 voix favorables et 7 abstentions[15]. Le mariage homosexuel sera officiel dans l’État une fois la loi promulguée et publiée au Journal officiel.

Le , une action de non-constitutionnalité de l’interdiction du mariage homosexuel dans l’État de Chiapas est engagée devant la Cour suprême de justice de la Nation[16],[17]. La décision, rendue le conclut que la définition du mariage dans le Code civil de l’État de Chiapas, comme étant l’union d’un homme et d’une femme est anticonstitutionnelle, ce qui légalise le mariage homosexuel sur celui-ci, sans nécessité de recourir à l’amparo au préalable[18],[19].

Chihuahua[modifier | modifier le code]

Le , le gouverneur de l’État de Chihuahua, César Duarte Jáquez annonce que les administrations ne pouvaient plus refuser de délivrer des licences de mariage aux couples homosexuels, faisant de cet État le quatrième État du Mexique à légaliser le mariage homosexuel[20]. Ces licences sont officiellement délivrées le [21].

Coahuila[modifier | modifier le code]

Le , le Congrès de l’État de Coahuila a approuvé le projet de loi du social-démocrate Samuel Acevedo ouvrant le mariage aux couples de même sexe[22]. La loi étant entrée en vigueur seize jours plus tard[23], le premier mariage a pu être célébré le [24].

Colima[modifier | modifier le code]

Le , un juge du second district de l’État de Colima juge que le Code civil de l’État est inconstitutionnel dans sa limitation du mariage aux seuls couples de sexes opposés[25]. Face à cela, le , le Congrès d’État approuve un amendement à l’article 147 de sa Constitution permettant d’introduire l’union civile dans l’État et de changer la définition du mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme, interdisant constitutionnellement le mariage homosexuel[26]. Dans les 30 jours, 7 des 10 municipalités de Colima approuvent cette interdiction[27]. Un appel à cette modification est effectué devant la Cour Suprême de la Nation en qui accepte de l’étudier[28].

Le , un juge de district énonce : « Le traitement séparé mais égal est discriminant et inconstitutionnel[29] » ; il statue également que la section 201 du Code civil qui définit le genre social de l’homme et de la femme est discriminatoire et réitère que le droit à l’adoption homoparentale des couples hétérosexuels mariés doit être également ouvert aux couples de même sexe[30]. Peu après l’énoncé de la décision de ce juge, un groupe LGBT local annonce qu’il aidera tout couple homosexuel engagé dans une union civile à recevoir un certificat de mariage[31]. Le , la Cour Suprême juge qu’une « séparée mais égale union est inconstitutionnelle »[32]. Depuis cette décision, le gouvernement a annoncé que les unions civiles cesseraient d’exister le , le PRD soumettant un projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe devant le Congrès[33].

Le Congrès d’État de Colima décide à l’unanimité d’abroger la loi créant l’union civile dans l’État ainsi que l’interdiction constitutionnelle du mariage homosexuel, réformant ainsi l’article 147 du Code civil, le .

Le , le mariage homosexuel est adopté par le Congrès de l’État de Colima à l’unanimité, par 24 voix favorables[34],[35],[36] et la loi est promulguée le [37].

Guerrero[modifier | modifier le code]

Le , à la suite de la décision de la Cour suprême de justice de la Nation de rendre inconstitutionnel l’interdiction du mariage homosexuel, l’État civil de Guerrero annonce que ces mariages sont légaux, et 20 mariages gays sont organisés en même temps le [38].

Le , le directeur civil des Registres civils d’Acapulco annonce qu’il n’existe aucune loi autorisant le mariage gay dans cet État, et que tous les mariages célébrés, sans recours à l’amparo sont invalides[39].

Néanmoins, le , un mois après les déclarations du directeur civil des Registres civils d’Acapulco, et à la veille de mariages de masse prévus dans tout l’État, le chef du département de l’État civil de Guerrero annonce que les couples de même sexe peuvent se marier dans toutes les juridictions qu’ils veulent, tout mariage étant juridiquement valable, y compris à Acapulco[40].

En mars 2017, il est indiqué que les municipalités n’ont pas le droit de célébrer des mariages entre couples de même sexe sans recours à l’amparo[41]

Hidalgo[modifier | modifier le code]

Un partenariat domestique, ouvert aux couples de même sexe a été introduit en 2007[42], mais il a été stoppé successivement par l’Assemblée législative et le Congrès[43]. En , le législateur a indiqué « qu’il n’y a pas de maturité suffisante dans la société pour accepter le mariage entre personnes de même sexe » et indique qu’il envisage plutôt un projet de loi sur un partenariat conjugal[44].

En raison de l’absence d’action législative, le , une injonction collective pour 6 couples homosexuels est déposée pour contester de la constitutionnalité des articles 8, 11 et 143 du Code de la Famille et leur garantir le droit au mariage[45].

Jalisco[modifier | modifier le code]

Le , le Congrès d’État de Jalisco prend acte de la résolution de la Cour suprême de justice de la Nation déclarant anticonstitutionnelle la décision d’interdire le mariage pour les couples de même sexe dans l’ensemble des États[46] et déclare invalide les articles 258, 260 et 267 de son Code Civil restreignant le mariage aux seuls couples de sexe opposés, légalisant ainsi le mariage homosexuel[47].

Michoacán[modifier | modifier le code]

Le , le Comité législatif de la Justice et des droits de l’homme approuve un Code de la Famille qui légalise le mariage homosexuel, déclarant que le Congrès de Michoacán aura à se prononcer sur ce nouveau Code dans les semaines à venir[48]. Le vote est finalement prévu pour le mois de mai[49].

Le , le Congrès d’État de Michoacán adopte finalement le nouveau Code la Famille autorisant le mariage pour les couples de même sexe par 27 voix, 8 abstentions et aucune contre[50],[51]. La loi est publiée officiellement au Journal officiel d’État le et entre en vigueur le , elle ouvre également aux couples de même sexe l’adoption plénière et conjointe[52].

Nayarit[modifier | modifier le code]

En , le Congrès de l’État du Nayarit approuve un projet de loi légalisant le mariage homosexuel[53], qui entre en vigueur dès le [54].

Puebla[modifier | modifier le code]

Le , une loi similaire à celle de la Ville de Mexico est proposée dans l’État ; mais elle a fait face à l’opposition et aux critiques des députés du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) et du Parti action nationale (PAN) qui ont déclaré que « la famille traditionnelle » est le seul modèle social et qu’il ne peut pas en être autrement[55]. La même proposition de loi est présentée en 2011 et de manière successive les années suivantes, mais aucun changement n’a été adopté pendant les législatures[56].

Le , une action d’anticonstitutionnalité est déposée devant la Cour suprême de justice de la Nation[57]. Le , celle-ci déclare à l’unanimité que le mariage homosexuel est légal dans l’État de Puebla, invalidant le Code civil de l’État limitant le mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme aux fins de procréation, et élimine ainsi le besoin de recourir à un amparo pour que les couples de même sexe aient le droit de se marier[58],[59].

Malgré la pression de l’Église catholique et l'opposition des députés PAN au Congrès de l’État de Puebla, cette institution décide de suivre plusieurs décisions de la Cour suprême et légalise le mariage homosexuel dans cet État le 3 novembre 2020[60]. Dans les faits, des mariages entre personnes de même sexe y étaient célébrés depuis 2018, mais n'étaient pas reconnus officiellement[60].

Querétaro[modifier | modifier le code]

Le , la municipalité de Santiago de Querétaro, capitale de l’État qui comprend 40 % de sa population, annonce que les couples de même sexe pourront se marier sur son territoire sans recours à l’amparo[61].

Depuis, sept autres municipalités ont suivi la capitale : Amealco de Bonfil, Cadereyta de Montes, Ezequiel Montes, Huimilpan, Pedro Escobedo, San Joaquín et Tolimán[62]. Les municipalités restantes acceptent de marier les couples de même sexe, mais avec un recours à l’amparo préalable.

Quintana Roo[modifier | modifier le code]

Dans l’État de Quintana Roo le mariage entre personnes du même sexe est reconnu légal depuis .

San Luís Potosí[modifier | modifier le code]

Le , il est annoncé qu'un comité spécial du Congrès de San Luís Potosí étudierait le projet de loi sur le mariage entre couples de même sexe, qui serait alors soumis au vote dans un délai de 90 jours[63]. En novembre de la même année, le Congrès a voté contre cette loi[64]. Un député PRD a déclaré avoir voté contre par erreur et annoncé qu'il présenterait une nouvelle proposition de loi en 2017[65].

La nouvelle proposition de loi est déposée en octobre 2017. À la suite des élections de 2018 ayant vu la victoire du parti MORENA à San Luís Potosí, la loi est adoptée par le Congrès, par 14 voix pour et 12 contre, le [66]. Elle est promulguée par le gouverneur Juan Manuel Carreras et est publiée au Journal Officiel le 20 mai. La loi entre en vigueur le , faisant de l'État de San Luís Potosí le 15e, avec le district fédéral, à légaliser le mariage homosexuel au Mexique[67],[68].

Sinaloa[modifier | modifier le code]

Le parlement de l'État a voté en faveur du mariage pour les couples de même sexe le 15 juin 2021[69]. La nouvelle loi, promulguée le 28 juin, entre en application le 29 juin.[70].

Sonora[modifier | modifier le code]

Le mariage homosexuel est légal dans l’État de Sonora depuis le . Le Directeur des registres d’état civil ayant annoncé à cette date que tous les couples pouvaient désormais se marier, sans recours à l’amparo[71].

Néanmoins, le la Gouverneure de Sonora, Claudia Pavlovich Arellano, ordonne d’arrêter de marier les couples de même sexe si ceux-ci n’ont pas eu recours à la justice auparavant[72].

Tlaxcala[modifier | modifier le code]

Le 8 décembre 2020, le Congrès de Tlaxcala (majorité Mouvement de régénération nationale) vote avec une large avance (16 voix pour et 3 voix contre) la modification de la définition du mariage, jusque-là défini dans la législation de cet État comme l'union d'un homme et d'une femme, afin de le définir comme "l'union de deux personnes consentantes" de plus de 18 ans. Dans les faits, ceci légalise le mariage homosexuel et le soumet directement aux mêmes droits et obligations que le mariage hétérosexuel[73]. Le mariage pour tous entre en vigueur le 24 décembre suivant une fois la nouvelle loi signée, promulguée et publiée au Journal officiel de l'État[74].

Yucatán[modifier | modifier le code]

En août 2021, après deux essais ratés en 2019 pleins d’irrégularités, la Cour Suprême a ordonné à l'État du Yucatán à légiférer de façon ouverte et transparente pour se conformer à la jurisprudence de 2016 qui oblige à tous les entités à voter en faveur. La Cour Suprême avait aussi invalidé les articles de la constitution locale affirmant que « le mariage est l'union d'un homme et une femme » et pas « l’union légale libre et volontaire de deux personnes ayant des droits, des devoirs et des obligations égaux » comme dans le reste des entités. L'État est devenu ainsi le 22e à harmoniser leurs lois [75].

Zacatecas[modifier | modifier le code]

Une proposition de loi d’union civile a été soumise au Congrès de Zacatecas le , néanmoins les députés ont indiqué en 2013 que ce n’était pas une priorité parlementaire[76]. En mars 2014, ils refusent à nouveau d’approuver cette proposition de loi[77].

Le , une députée du PRD annonce qu’elle va soumettre une proposition de loi pour modifier le Code civil et de la Famille afin de garantir aux couples de même sexe les mêmes droits que pour les couples mariés[78].

La première injonction déposée par un couple homosexuel dans l’État a été approuvée en mai 2016[79]. Le , un couple de femmes de Fresnillo obtient un amparo leur permettant de se marier[80].

Le , Ulises Mejía Haro, maire de la ville de Zacatecas annonce que la commune va délivrer automatiquement les certificats de mariage, sans nécessité de recourir à l'amparo, légalisant ainsi le mariage homosexuel sur la municipalité[81],[82]. Cette annonce reçoit l'opposition du gouverneur de l'État de Zacatecas[83] et de l'évêque du diocèse[84] ; mais le premier mariage a lieu le [85].

La municipalité de Cuauhtémoc emboîte le pas de Zacatecas et légalise le mariage homosexuel le [86] ; tout comme la municipalité de Villanueva le [87], de Miguel Auza le [88] et de Fresnillo le [89],[90].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Propone Morena reforma para garantizar matrimonio igualitario en México », sur El Siglo (consulté le ).
  2. (es) La Corte invalida definición del matrimonio en Aguascalientes; protege a uniones igualitarias
  3. (es) Suprema Corte declara inconstitucional negar matrimonio gay en Aguascalientes
  4. (es) « Gobernador de Campeche envía iniciativa al Congreso sobre bodas gay - Proceso », sur Proceso, (consulté le ).
  5. (es) « PRI y PAN a favor del matrimonio igualitario en Campeche », sur comunicacampeche.com.mx (consulté le ).
  6. (es) « El Congreso aprueba la Ley de Matrimonios Igualitarios », sur Telemar Campeche TV, (consulté le ).
  7. (es) « Entra en vigor la Ley de Matrimonios Igualitarios », sur Telemar Campeche TV, (consulté le ).
  8. (es) « A la espera de que sea ley en todo el país, los estados mexicanos de Michoacán y Morelos aprueban ya el matrimonio igualitario », sur dosmanzanas, (consulté le ).
  9. (es) « Presentan iniciativa de ley sobre matrimonio gay en Chiapas », sur SDPnoticias.com, (consulté le ).
  10. (es) « Rechaza Congreso de Chiapas iniciativa ciudadana para legalizar matrimonio homosexual », sur revoluciontrespuntocero.com, (consulté le ).
  11. (es) « Amparo por el matrimonio igualitario », sur snag.gy.
  12. (es) « Gana colectivo gay amparo para celebrar bodas en Chiapas », sur Milenio, (consulté le ).
  13. (es) « 51 chiapanecos esperan fallo para contraer matrimonio igualitario », sur Oye Chiapas, (consulté le ).
  14. (es) « Se realiza el primer matrimonio igualitario en Chiapas », sur alertachiapas.com, .
  15. (es) « Congreso aprueba reformas a la ley para matrimonio igualitario », sur Oye Chiapas, (consulté le ).
  16. (es) « Índice de Acciones de Inconstitucionalidad pendientes de resolver al 15 de julio de 2017 », sur www2.scjn.gob.mx (consulté le ).
  17. (es) « El matrimonio igualitario en Chiapas podría ser una realidad », Diario de Chiapas,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. (es) « Suprema Corte avala el matrimonio igualitario en Chiapas », Excélsior,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. (es) « Avala Suprema Corte bodas gay en Chiapas », El Universal,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. (en) « Mexico state of Chihuahua officially approves same-sex marriage », sur gaystarnews.com, (consulté le ).
  21. (en) « Mexican state to allow same-sex marriage », sur washingtonblade.com, (consulté le ).
  22. (es) « Aprueban matrimonios gay en Coahuila », sur vangardia.com.mx, .
  23. (es) « Legales desde hoy matrimonios entre homosexuales en Coahuila », sur vangardia.com.mx, .
  24. (en) « First Gay Couple Marries In Coahuila, Mexico », ontopmag.com, .
  25. (es) « Abogado oaxaqueño logra que se consume matrimonio gay en Colima - Proceso », sur Proceso, (consulté le ).
  26. (es) « Colima declara válida la ley sobre bodas gay », sur El Universal, (consulté le ).
  27. (es) « Congreso de Colima aprueba uniones civiles entre personas del mismo sexo », sur mexico.cnn.com, (consulté le ).
  28. (es) « SCJN analizará amparo sobre unión gay en Colima; podrían ‘tumbar’ enlaces conyugales », sur Colima 3.0, (consulté le ).
  29. (es) « Avala la Corte matrimonios entre personas del mismo sexo en Colima - Proceso », sur Proceso, (consulté le ).
  30. (es) « Inconstitucional, diferenciar matrimonios en Colima: SCJN », sur El Universal, (consulté le ).
  31. (es) Oscar Cervantes, « Comité de Diversidad Sexual apoyará para que Enlaces Conyugales reciban acta de matrimonio », sur Colima Noticias, (consulté le ).
  32. (es) « Listado de Comunicados », (consulté le ).
  33. (es) « Presenta Paco Rodríguez propuesta para permitir las bodas gay en la entidad » [archive du ], sur www.cndigital.mx, (consulté le ).
  34. (es) Juan Carlos Flores, « Aprueba congreso matrimonios igualitarios y protestan grupos conservadores », sur Colima Noticias, (consulté le ).
  35. (es) « Colima aprueba matrimonio igualitario », sur Regeneración, (consulté le ).
  36. (es) « Congreso de Colima avala los matrimonios gay », sur reportejalisco.com, (consulté le ).
  37. (es) « DECRETO No. 103 Colima, Col., Sábado 11 de Junio del año 2016 », sur col.gob.mx.
  38. (es) « Sol, arena... y bodas gay: 20 parejas del mismo sexo se casan en Acapulco », sur mexico.cnn.com, (consulté le ).
  39. (es) « Inválidos 20 matrimonios gays en Acapulco: Registro Civil », sur El Big Data (consulté le ).
  40. (es) « Pueden casarse parejas del mismo sexo en las bodas del Día del Amor, informa el Registro Civil », sur suracapulco.mx, (consulté le ).
  41. (es) Michel Ávila, « Está suspendido el matrimonio igualitario en Zihuatanejo; Registro Civil », sur meganoticias.mx.
  42. (es) « Presentan iniciativa de Ley de Sociedades de Convivencia para Hidalgo », sur desdeabajo.org.mx, (consulté le ).
  43. (es) « Hidalgo no legislará bodas gay », sur archivo.eluniversal.com.mx, (consulté le ).
  44. (es) « Matrimonios gay dependen de “madurez” », sur criteriohidalgo.com, (consulté le ).
  45. (es) « Se amparan en Hidalgo para realizar bodas gay », sur Milenio, (consulté le ).
  46. « Le Mexique ouvre la porte au mariage gay », sur Le Figaro, (consulté le ).
  47. (es) « Acata Congreso resolución de SCJN sobre matrimonios igualitarios », sur cronicajalisco.com, (consulté le ).
  48. (es) « Reforman el Código Familiar del Estado », sur provincia.com.mx, (consulté le ).
  49. (es) « A partir de mayo podrían contraer matrimonio parejas homosexuales en Michoacán », sur Cambio de Michoacán, (consulté le ).
  50. (es) « Diputados aprueban matrimonios igualitarios en Michoacán », sur provincia.com.mx, (consulté le ).
  51. (es) « Aprueban en el Congreso de Michoacán el matrimonio igualitario », sur cronica.com.mx, (consulté le ).
  52. (es) « Ahora sí, Michoacán entre los 8 estados que permiten matrimonios igualitarios », sur michoacantrespuntocero.com, (consulté le ).
  53. (es) « Aprueba el Congreso de Nayarit los matrimonios gay », sur La Jornada, (consulté le ).
  54. (es) « Nayarit tiene matrimonio igualitario/Gerardo Herrera - Quadratín », sur Quadratín, (consulté le ).
  55. (es) « Más estados van por Ley de Convivencia », sur www.cronica.com.mx.
  56. (es) « Iniciativa que expide la Ley de Sociedad de Convivencia para el Estado de Puebla », sur www.congresopuebla.gob.mx.
  57. (es) « CNDH impugna reforma en Puebla que excluye el matrimonio igualitario », sur periodicocentral.mx.
  58. (es) « SCJN avala el matrimonio igualitario en Puebla », sur sdpnoticias.com, .
  59. (es) « Corte abre puerta a matrimonios gay en Puebla », sur eluniversal.com.mx, .
  60. a et b Serge Hastom, « Lgbt.Au Mexique, la légalisation du mariage homosexuel fait son chemin », sur courrierinternational.com, (consulté le )
  61. (es) « En Querétaro parejas homosexuales ya no necesitan amparo para casarse », sur rotativo.com.mx, .
  62. (es) « Pese a que diputados se niegan a legislar, en 8 municipios de Querétaro permiten matrimonio igualitario sin amparo », sur codiceinformativo.com, .
  63. (es) Matrimonios igualitarios, dictamen en 90 días
  64. (es) Congreso de SLP rechaza matrimonio igualitario: unión debe ser solo entre hombre y mujer
  65. (es) El matrimonio igualitario no es "normal" y SLP no está para preparado para él: Diputado
  66. (es) Congreso de San Luis Potosí aprueba el matrimonio igualitario
  67. (es) Periodico oficial del gobierno del Estado
  68. (es) Periódico Oficial del Estado publica reformas sobre matrimonio igualitario
  69. (es) « El estado mexicano de Sinaloa reconoce el matrimonio igualitario », sur SWI swissinfo.ch (consulté le )
  70. (en) Ana Laura Salazar | El Sol de Sinaloa, « A partir de Mañana, serán legales matrimonios igualitarios en Sinaloa », sur El Sol de Mazatlán | Noticias Locales, Policiacas, sobre México, Sinaloa y el Mundo (consulté le )
  71. (es) « Da Registro Civil apertura a matrimonios entre personas del mismo sexo - Reportajes Especiales », sur UniObregon.com, (consulté le ).
  72. (es) « Reitera Estado, parejas gay sí requieren de amparo para casarse - Sonora », sur UniradioInforma.com, (consulté le ).
  73. (es) Juan Luis Cruz Pérez, « Aprueban en Tlaxcala el matrimonio igualitario », sur jornada.com.mx, (consulté le )
  74. (es) « Oficial, ya es válido el matrimonio igualitario en Tlaxcala », sur Noticias Locales, Policiacas, sobre México y el Mundo (consulté le ).
  75. « L’État du Yucatán approuve le mariage homosexuel et interdit la thérapie de conversion. », Fugues,‎ (lire en ligne)
  76. (es) « En la congeladora, desde 2011, iniciativa de Ley de Sociedades de Convivencia: Jorge Alvarez », sur ljz.mx.
  77. (es) « Rehúyen diputados tema de matrimonio gay », sur ntrzacatecas.com.
  78. (es) « Promoverá PRD reformas a códigos Civil y de lo familiar », sur ntrzacatecas.com.
  79. (es) « Contraerá matrimonio primera pareja del mismo sexo en el estado de Zacatecas - Portada, Sociedad y Justicia - La Jornada Zacatecas », sur ljz.mx.
  80. (es) « Aprueban primer matrimonio homosexual en Fresnillo », sur ntrzacatecas.com.
  81. (es) Matrimonio igualitario en Zacatecas
  82. (es) Ayuntamiento de Zacatecas reconoce matrimonio igualitario
  83. (es) Preocupa a Tello la legalidad del matrimonio igualitario
  84. (es) Obispo de Zacatecas no acepta matrimonios igualitarios
  85. (es) Zacatecas celebra primer matrimonio igualitario sin necesidad de amparo
  86. (es) En Cuauhtémoc, a favor de los matrimonios igualitarios
  87. (es) Villanueva, primer municipio perredista del estado en aprobar los matrimonios igualitarios
  88. (es) Ombudsman de Zacatecas insta a clero y gobierno a respetar la ley
  89. (es) Aprueba ayuntamiento de Fresnillo matrimonios igualitarios
  90. (es) Da Fresnillo el sí a matrimonios igualitarios

Voir aussi[modifier | modifier le code]