Sinaloa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sinaloa
Estado Libre y Soberano de Sinaloa
État libre et souverain de Sinaloa
Blason de Sinaloa
Héraldique
Drapeau de Sinaloa
Drapeau
Sinaloa
Localisation de l'État de Sinaloa
Administration
Pays Drapeau du Mexique Mexique
Capitale Culiacán
Adhésion à la République  (20e)
Municipalités ou équivalent 18
Gouverneur Rubén Rocha Moya
Sénateurs María Serrano Serrano
Francisco Labastida Ochoa
Ignacio Vaquero Contreras
Nombre de députés 14
ISO 3166-2 MX-SIN
Fuseau horaire UTC-6
Démographie
Gentilé Sinaloense
Population 3 026 943 hab. (2020)
Densité 53 hab./km2
Rang 15e
Ville la plus peuplée Culiacán
Géographie
Coordonnées 25° 00′ 10″ nord, 107° 30′ 10″ ouest
Altitude Max. 2 520 m (Picacho Los Frailes)
Superficie 57 377 km2
Coordonnées géographiques 25° 00′ 00″ N, 107° 30′ 00″ O
Latitude 27° 7' - 22° 20' N
Longitude 105° 22' - 109° 30' O
Liens
Site web sinaloa.gob.mx

Le Sinaloa est un État du Mexique situé sur la côte du golfe de Californie (océan Pacifique). Entouré par les États de Sonora, de Chihuahua, de Durango et de Nayarit, il occupe une superficie de 58 092 km2. Avec 2 536 844 habitants, le Sinaloa est l'État le plus peuplé du nord-ouest du Mexique.

Il est divisé en 18 municipalités (du Nord au Sud) : Ahome, Angostura, Choix (es), Cosalá (es),Culiacán (es), El Fuerte (es), Elota (es), Guasave (es), Mocorito (es), Navolato (es), Salvador Alvarado (es), San Ignacio (es), Sinaloa (es), Mazatlán, Concordia et Escuinapa. Sa capitale est Culiacán (ou Culiacán de Rosales) (745 000 habitants).

Villes principales (ordonnées par taille) : Culiacán, Mazatlán, Los Mochis, Sinaloa, et Angostura.

En outre, l'État de Sinaloa a une population majoritairement blanche et métisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Première conquête espagnole[modifier | modifier le code]

Le , le conquistador Nuño de Guzmán, profitant de l'absence d'Hernán Cortés et désireux de créer un espace de pouvoir où il serait moins dépendant des ennemis politiques qu'il s'est fait à Mexico, prend la tête d'une expédition qui comprend 300 soldats espagnols et 6000 indigènes. L'expédition est "illégale" au sens où elle n'a pas été organisée sur la commission du roi d'Espagne ou de l'un de ses représentants. A cette époque, le pouvoir colonial espagnol aux Amériques n'est pas bien organisé, chaque conquistador monte ses expéditions sur le modèle d'une entreprise privée dans laquelle les promoteurs et les participants apportent en capital, en équipement, en ressources ou en activité et sont supposés se rétribuer grâce au produit des pillages ou grâce aux concessions de droits qui résulteraient d'une conquête.

Nuño de Guzmán commence par saccager le territoire des Purépechas, dans l'actuel Michoacán, et de faire exécuter le cazonci (en) Tangaxoan II (en), afin d'augmenter les ressources de son expédition, puis traverse les territoires qui font aujourd'hui partie des états de Guanajuato et Jalisco et parvient à Tepic. Il défait lesTotorames (es) qui habitent la zone côtière de l'océan Pacifique dans le sud de l'actuel Sinaloa et du nord de l'actuel Nayarit, de Aztatlán (en) et de Sentispac (es).

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

En février 2013 la dépouille de Julia Pastrana, connue comme « la femme-singe » ou « la femme la plus laide du monde », est rendue au Mexique par l'Université d'Oslo et est enterrée dans l'État de Sinaloa[1],[2].

L'homme politique mexicain Mario López Valdez en fut le gouverneur de 2011 à 2016.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Jardin botanique "Benjamín F. Johnston" du Parque Sinaloa

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Paysages et végétation[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est chaud et semi aride dans les plaines, avec des températures moyennes allant de 24 à 25 degrés. Les précipitations annuelles sont de 600 mm, allant jusqu'à 1 400 mm au sud de l'État. Sinaloa est traversé par plusieurs fleuves côtiers qui forment de larges vallées fertiles au pied des montagnes. Les principaux cours d'eau sont les ríos Culiacán, Fuerte et Sinaloa.

Flore et faune[modifier | modifier le code]

Villes et urbanisme[modifier | modifier le code]

Organisation politique et administrative[modifier | modifier le code]

Statut des municipalités[modifier | modifier le code]

Les municipalités sont des divisions administratives de premier niveau de l'état et des entités fédérales de troisième niveau. Elles sont dotées d'une personnalité juridique propre, bénéficient directement de certaines entrées fiscales, et gèrent un patrimoine qui est composés de biens publics et de biens privés. Leurs bien publics comprennent les immeubles à usage et les meubles qu'elles acquièrent ou possèdent et qui présentent un caractère irremplaçable[note 1]. Elles sont subdivisées en arrondissements (Sindicatura) qui sont elles-mêmes composées de commissariats municipaux (Comisaría) dont elles sont libres de définir les limites qu'elles doivent néanmoins soumettre à l'approbation du congrès de l'état.

Les établissements humains reçoivent les appellations suivantes :

Types d'agglomérations de l'état de Sinaloa
Dénomination en espagnol Équivalent en français Caractéristiques
Ciudad Cité Agglomération de plus de 25 000 habitants
ou chef lieu d'une municipalité
Villa Ville Agglomération de plus de 5 000 habitants
ou chef lieu d'arrondissement
Pueblo Bourg Agglomération de plus de 2 000 habitants
ou siège d'un commissariat municipal
Rancho Village Agglomération de moins de 2 000 habitants


Municipalités[modifier | modifier le code]

L'État de Sinaloa est divisé en dix-huit municipalités libres.

code Municipalité Siège de la municipalité Population (2020) Superficie (km2)
001 Ahome Los Mochis 44 093 3 995,40
002 Angostura (es) Angostura (es) 44 093 1 902,00
003 Badiraguato (es) Badiraguato 26 542 4 836,30
004 Concordia (es) Concordia (es) 24 899 2 167,30
005 Cosalá (es) Cosalá (es) 17 012 2 172,00
006 Culiacán (es) Culiacán 1 003 530 6 305,00
007 Choix (es) Choix (es) 29 334 3 214,70
008 Elota (es) La Cruz (es) 55 339 1 643,40
009 Escuinapa (es) Escuinapa de Hidalgo (es) 59 988 1 554,60
010 El Fuerte (es) El Fuerte (es) 96 593 4 169,80
011 Guasave (es) Guasave (es) 289 370 2 938,20
012 Mazatlán (es) Mazatlán 501 441 2 531,40
013 Mocorito (es) Mocorito (es) 40 358 2 800,60
014 Rosario (es) El Rosario (es) 52 345 2 634,70
015 Salvador Alvarado (es) Guamúchil 79 492 773,60
016 San Ignacio (es) San Ignacio (es) 19 505 5 070,10
017 Sinaloa (es) Sinaloa de Leyva 78 670 6 325,80
018 Navolato (es) Navolato (es) 149 122 2 330,70

Société[modifier | modifier le code]

Droits des personnes humaines[modifier | modifier le code]

Egalité des chances et des droits[modifier | modifier le code]

Sécurité[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Architecture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Diversité ethnique, culturelle et linguistique[modifier | modifier le code]

Événements culturels et festivals[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture : L'agriculture est l'épine dorsale de l'économie de l'État avec une grande partie de ses secteurs cultivés avec irrigation. Le réseau étendu d'irrigation a le potentiel pour une future expansion. L'État est un leader dans la production de riz et de légumes et le deuxième pour le blé et le haricot. La majeure partie de l'agriculture de l'État est située dans les municipalités de Culiacan, Navolato, Angostura, EL Fuerte et Ahome.
  • Pêche : La pêche est le deuxième secteur d'activité de Sinaloa. L'état tient le premier rôle au niveau national en termes de valeur de production, et le troisième en termes de volumes de poissons et de fruits de mer. Il y a un grand potentiel pour développer l'aquaculture, particulièrement la production de crevettes.
  • Industrie : Il y a des industries dans tout l'État. L'activité agro-industrielle de Sinaloa est liée à la production agricole et à la pêche, elle consiste principalement en usines de mise en boîte et d'emballage d'aliments surgelés.
  • Infrastructure : Avec ses trois aéroports internationaux (Culiacán, Mazatlán et Los Mochis), le réseau de routes qui le relie à la frontière des États-Unis, et les deux ports maritimes principaux de Mazatlán et Topolobampo, Sinaloa est bien relié avec le reste du pays et du monde.

Sources[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Meubles du patrimoine public des municipalités : les documents administratifs, les archives, les livres rares, les pièces historiques ou archéologiques, les œuvres d'art et les pièces à caractère artistiques conservées par les musées.
Références


Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]