Maïmouna Gueye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maïmouna Gueye
Nationalité Drapeau du Sénégal Sénégalaise
Drapeau de la France Française
Profession Comédienne
Films notables Touristes ? Oh yes !
L'Ascension

Maïmouna Gueye est une comédienne, auteure et metteuse en scène franco-sénégalaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maïmouna Gueye fait ses débuts sur scène dans une adaptation d'Antigone de Sophocle, l'écrivain haïtien Gérard Chenet la choisissant pour le rôle principal[1].

Elle rencontre un français avec lequel elle se marie puis elle s'installe en France en 1998, faisant rapidement face au racisme et aux stéréotypes, y compris de la part de ses beaux-parents auvergnats[1]. Elle entre au conservatoire, divorce à la fin de son cursus puis s'installe à Paris[1],[2].

En 2004, Maïmouna Gueye fait partie des comédiennes reprenant sur scène l'adaptation française des Monologues du vagin d'Eve Ensler[1]. Elle reprendra ce texte à plusieurs reprises par la suite, aux côtés de partenaires différentes[réf. souhaitée].

Maïmouna Gueye crée ensuite deux pièces, Souvenirs de la dame en noir puis Bambi, elle est noire, mais elle est belle, dans lesquelles elle critique à la fois la société sénégalaise, notamment le patriarcat, et la société française[1].

Au cinéma, Jean-Pierre Mocky lui attribue le principal rôle féminin dans son film Touristes ? Oh yes ! en 2004[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h « Maïmouna Gueye ou l'art d'être insoumise », sur Slate Afrique,
  2. Megan Arnaud, « Le fardeau de la couleur de peau », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 26 juin 2019)
  3. Philippe Lefait, « Des mots: Maïmouna Gueye, Marc Jolivet, Marcel Maréchal, Igort. Musique: Marie Modiano, Art Mengo », France TV Info, (consulté le 19 août 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]