Lyes Salem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lyes Salem
Nom de naissance Lyes Salem
Naissance (48 ans)
Alger
Nationalité Drapeau de l'Algérie Algérien
Drapeau de la France Français
Profession Acteur
Réalisateur
Scénariste

Lyes Salem (né le à Alger) est un acteur, scénariste et réalisateur franco-algérien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Comédien de théâtre, de télévision et de cinéma, Lyes Salem est élève au lycée Molière (Paris) puis s'inscrit en lettres modernes à la Sorbonne, puis poursuit sa formation à l'École du Théâtre national de Chaillot et au Conservatoire national supérieur d'art dramatique.

Sur scène, il a joué dans des pièces du répertoire classique et moderne, en 1998, il met en scène et joue Djelloul, le résonneur d'après Les Généreux de Abdelkader Alloula.

Au cinéma et à la télévision, il apparaît dans des films de Maurice Failevic, Benoît Jacquot et Hamid Krim.

En 1999, il réalise son premier court-métrage intitulé Lhasa, suivi en 2001 de Jean-Farès, qui obtient le Prix du meilleur film court lors du 12e Festival du cinéma africain de Milan en 2002, le prix Jeune public au Festival Cinémed de Montpellier, et un prix au premier Festival international du film de Marrakech en 2001[2].

Avec Cousines, en 2003, Lyes Salem évoque l'évolution des mentalités dans une société en mutation et peint avec justesse un portrait de l'Algérie d'aujourd'hui. Ce court-métrage remporte de nombreux prix internationaux et un César.

En 2008, il signe son premier long métrage, Mascarades, produit par Dharamsala, qui a été choisi par l'Algérie pour représenter le pays aux Oscars. Le titre initial était Les Trois mensonges, où il est question de Rym, jeune sœur de Mounir Mekbel, atteinte de narcolepsie dans un village de l'Algérie profonde.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « "Mascarades" dans un bled algérien: entretien avec le réalisateur franco-algérien Lyes Salem » sur afrik.com.
  2. « Lyes Salem », sur www.canalplus.fr (consulté le ).
  3. « Palmarès 2012 », sur le site du Festival de la fiction TV (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]