Mascarades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mascarade (homonymie).
Mascarades
Titre original مسخرة
Réalisation Lyes Salem
Scénario Lyes Salem
Nathalie Saugeon
Acteurs principaux
Sociétés de production Dharamsala
Laïth Média
Arte France Cinéma
Pays d’origine Drapeau de l'Algérie Algérie
Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 92 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mascarades (en version originale مسخرة) est un film algéro-français de Lyes Salem sorti en 2008. Il s'agit du premier long-métrage du réalisateur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un village quelque part en Algérie. Orgueilleux et fanfaron, Mounir aspire à être reconnu à sa juste valeur. Son talon d'Achille : tout le monde se moque de sa sœur, Rym, qui s'endort à tout bout de champ.

Un soir, alors qu'il rentre saoul de la ville, Mounir annonce sur la place du village qu'un riche homme d'affaires étranger a demandé la main de sa sœur.

Du jour au lendemain, il devient l'objet de toutes les convoitises. Aveuglé par son mensonge, Mounir va sans le vouloir changer le destin des siens.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

En équilibre parfait entre la satire sociale et la poésie onirique, Mascarades a le punch, le culot, l'humour et le lyrisme d'un film de Kusturica. "Le Nouvel Observateur" - Jérôme Garcin.

Une comédie pétaradante et bariolée, sous la fantaisie de ce premier film en forme de fable foutraque et rythmée, la satire sociale est bel et bien là. "Télérama" - Mathilde Blottière.

Avec un brio désopilant, la fable s'attaque à la fois au qu'en-dira-t-on et surtout à la confusion des valeurs. "Libération" - Eric Loret. Harmonie dans une satire douce mais efficace de la société algérienne d'aujourd'hui, comme on ne l'a pas encore vu au cinéma. "Le Monde", Thomas Sotinel.

Satire efficace des mascarades sociales et politiques de tout poil. Le spectateur s'y perd un peu, mais capte bien l'ambivalence de l'enfant du pays. "Le Journal du Dimanche" - Alexis Campion.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a principalement été tourné dans la commune de M'Chouneche, dans la wilaya de Biskra.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]