Aller au contenu

Nous, les Leroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nous, les Leroy
Description de l'image Nous les leroy logo.png.
Réalisation Florent Bernard
Scénario Florent Bernard
Acteurs principaux
Sociétés de production Nolita
TF1 Films
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 2024

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Nous, les Leroy est un film français réalisé par Florent Bernard, sorti le .

Le film est couronné du Grand prix du Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez 2024[1].

Charlotte Gainsbourg.
José Garcia.

Pour faire changer d'avis sa femme Sandrine qui souhaite un divorce, Christophe l'emmène, avec leurs deux enfants, dans un voyage de la dernière chance. Ils vont redécouvrir des endroits clés de l'histoire de leur famille.

Fiche technique

[modifier | modifier le code]
  • Titre original : Nous, les Leroy
  • Réalisation : Florent Bernard[2],[3]
  • Scénario : Florent Bernard[2],[3]
  • Musique : Théo Bernard
  • Décors : Frédérique Doublet[4],[5] et Frédéric Grandclere
  • Costumes :
  • Photographie : Julien Hirsch
  • Montage : Quentin Eiden
  • Production : Romain Rousseau, Maxime Delauney et Mathieu Ageron[2]
  • Producteurs délégués :
  • Sociétés de production : Nolita et TF1 Films[2]
  • Sociétés de distribution :
    • France : TF1 Studio et Apollo Films[2]
    • ventes internationales : Newen Connect[2]
  • Budget : 4,6 millions d'euros
  • Pays de production : France
  • Langue originale : français
  • Format : couleur
  • Genre : Comédie
  • Durée : 103 minutes
  • Date de sortie : [1],[6]

Distribution

[modifier | modifier le code]

Genèse et développement

[modifier | modifier le code]

Le scénario est de la main de Florent Bernard, qui assure également la réalisation[2],[3]. Cette comédie familiale est inspirée par la propre famille du cinéaste[1].

La production est assurée par Romain Rousseau, Maxime Delauney et Mathieu Ageron pour Nolita[2].

Attribution des rôles

[modifier | modifier le code]

Le tournage du film se déroule du 28 au en Bourgogne puis du 4 au 21 avril en région Île-de-France[2],[7].

Pour le tournage, le réalisateur Florent Bernard a opté pour une région qu'il a connue durant son enfance : «  Quand j'écrivais certaines scènes, je pensais à des décors et c'était des décors d'ici en Bourgogne. J'ai beaucoup traîné à Autun et à Dijon, tous les week-ends je venais ici. C'est assez avantageux de connaître les lieux. Un jour, on a perdu un décor extérieur parce qu'il pleuvait à Autun et j'ai dit “il y a le stade Saint-Roch que je connais pas loin, demandons à la mairie pour tourner” et on a tourné là bas  »[4],[5].

Une fausse agence de location de voitures, lieu de travail du personnage incarné par José Garcia, a été reconstituée au septième sous-sol du parking Saint-Anne de Dijon[4],[5]. Il a fallu trois semaines aux équipes du film pour construire le décor dans ce parking souterrain : « Entre la réflexion, la conception et la proposition aux réalisateurs, trois semaines s'écoulent. Il y a des contraintes de hauteur pour descendre les matériaux, on a fait des plans au sol. On a construit au millimètre près pour que tout rentre bien et s'intègre correctement dans le fond du parking » a détaillé la décoratrice Frédérique Doublet[4],[5]. Les scènes avec une voiture travelling ont été tournées depuis l'aire de covoiturage de la communauté de communes Norge et Tille à Couternon.

Accueil critique

[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques plutôt positives dans le monde francophone, et le site Allociné rapporte une note moyenne de 3,35 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 23 titres de presse ou médias, et une note moyenne des spectateurs de 3,55[8], tandis que les utilisateurs d'IMDB donnent au film la note moyenne de 710[9].

Les critiques positives parlent du film comme une comédie « tendre », « douce-amère », réussissant à marier l'humour et la mélancolie comme un « Little Miss Sunshine à la française »[10],[11],[12], tandis que les plus froides évoquent un humour parfois trop convenu ou se démarquant trop du reste du film, le comparant parfois à un téléfilm[13],[14]. La plupart saluent toutefois la performance des quatre acteurs principaux (Charlotte Gainsbourg, José Garçia, Lily Aubry, et Hadrien Heaulmé)[11],[12],[14].

Lors de la séance étalon traditionnelle du « 9 heures des Halles » à Paris, le film réalise le meilleur démarrage de l'année 2024[15].

Le film réalise 204 366 entrées en France lors de sa première semaine d'exploitation en y incluant les avant-premières, le plaçant au quatrième rang du box-office de sa semaine de sortie[16].

Distinctions

[modifier | modifier le code]

Récompenses

[modifier | modifier le code]

Nominations

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a b c et d Thomas Desroches, « Palmarès Alpe d'Huez 2024 : une comédie familiale avec José Garcia et Charlotte Gainsbourg primée ! Bernard Campan et Isabelle Carré sacrés meilleurs acteurs », sur Allociné, .
  2. a b c d e f g h et i « Nolita : tournage du film « Nous, les Leroy », avec Charlotte Gainsbourg et José Garcia », sur Satellifacts, .
  3. a b et c Pascal, « Nous, Les Leroy, en tournage avec Charlotte Gainsbourg et José Garcia », sur Le Blog TV News, .
  4. a b c et d Da Silva Nicolas, « Un parking de Dijon transformé en décor de cinéma pour un film avec José Garcia et Charlotte Gainsbourg », sur France Info, .
  5. a b c et d NG, « Dijon. Un parking sous-terrain réquisitionné pour tourner une scène d'un film avec José Garcia », sur Ouest France, .
  6. Mathilde Fontaine, « Charlotte Gainsbourg et José Garcia dans la comédie de ce printemps, Grand Prix à l'Alpe d'Huez : Nous, les Leroy arrive enfin au cinéma ! », sur Allociné, .
  7. « En route avec... Florent Bernard, réalisateur de Nous, les Leroy », sur voyage.aprr.fr (consulté le ).
  8. Nous, les Leroy, AlloCine Consulté le .
  9. (fr-fr) Nous, les Leroy (2024) - Évaluations - IMDb Consulté le .
  10. « Charlotte Gainsbourg brille dans ce « Little Miss Sunshine » à la française », sur www.20minutes.fr, (consulté le )
  11. a et b « « Nous les Leroy », « Le Mal n’existe pas », « Rosalie », « Quitter la nuit »… les films à voir », sur parismatch.com, (consulté le )
  12. a et b « Nous, les Leroy : très drôle mais surtout émouvant [critique] », sur Premiere.fr, (consulté le )
  13. « « Rosalie », « Par-delà les montagnes », « S.O.S. Fantômes : la menace de glace » : quels films voir ce mercredi ? », sur Le Point, (consulté le )
  14. a et b « « Nous, les Leroy », une famille au bord de la crise de nerfs », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  15. Debriefilm, « Chiffres du "9 heures des Halles" du 10 avril 2024 », sur Facebook (consulté le )
  16. AlloCine, « Box Office Cinéma - Semaine du mercredi 10 avril 2024 », sur AlloCiné (consulté le )
  17. « Festival de l'Alpe d'Huez 2024 : "Je n'arrive pas à y croire", Florent Bernard remporte le Grand Prix pour "Nous, les Leroy" », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, (consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]