Par les villages

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Par les villages — Über die Dörfer, dans la version originale en allemand — est une pièce de théâtre du dramaturge et écrivain autrichien Peter Handke, créée en 1981[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le prologue de la pièce s'ouvre avec Nova, qui guide Gregor, le fils aîné, dans son retour au village. La maison familiale est l'objet d'un conflit avec sa fratrie. Son frère Hans lui demande d'y renoncer pour que leur sœur puisse y rester et ouvrir un commerce.

Ce sont les derniers jours sur un important chantier du bâtiment dans un village de montagne. Les ouvriers Hanz, Ignaz, Albin et l'Intendante racontent leur histoire : ils font surgir par leurs paroles, cet autre monde auquel nous ne prêtons pas attention.

Sophie retrouve Gregor et lui fait part de ses aspirations et de ses rêves. Son frère aîné, qu'elle a autrefois chéri, ne la comprend plus et essaie de la faire renoncer à ce projet qu'il n'envisage que sous un jour funeste.

La vieille femme se désole de la disparition de ce vieux monde et de tous ses repères.

Nova, dans un grand monologue, fait l'éloge de la vie réelle, à laquelle on ne prête aucune attention et qui se révèle dans toute sa puissance. Les mots reprennent leur force et débouchent sur un large champ poétique.

Réception[modifier | modifier le code]

Pour Georges-Arthur Goldschmidt, « c'est un théâtre du langage le plus simple et le plus ample qui soit. Dix personnages, des gens ordinaires pour peu qu'on les entende, sont porteurs de mondes inépuisables et toujours inattendus. La parole ici fait voir l'intime des choses, des faits et des gestes. Il y est parlé de ce qu'on néglige, de cet essentiel que l'on élude et qui fonde tout ce qui a lieu ; les mots deviennent des images et le théâtre se fait récit. Le quotidien devient monumental, l'insignifiant se fait grand. Une épopée du quotidien où chacun des personnages parle par et pour les autres. Nova réinvente le monde tel qu'il est et chacun est toujours autre : c'est peut-être ce que veut montrer ce "poème dramatique" » (Une épopée du quotidien, in brochure de présentation de la pièce, La Colline, octobre 2013).

Mises en scène[modifier | modifier le code]

Le cinéaste Wim Wenders a eu l'occasion, en 1982, dans le cadre du Festival de Salzbourg, de réaliser l'unique mise en scène théâtrale de sa carrière, avec Über die Dörfer, avec Rüdiger Vogler dans un des rôles principaux.

Il existe au moins quatre mises en scène de cette pièce, dans sa traduction française due à Georges-Arthur Goldschmidt[2] :

Il a également existé une adaptation jouée en 1984, dans le cadre du Théâtre populaire romand (metteur en scène et traducteur non identifiés)[6].

Version de Stanislas Nordey , 2013[modifier | modifier le code]

Stanislas Nordey, artiste associé de l'édition 2013 du Festival d'Avignon, a signé la mise en scène pour une création dans la cour d'honneur du Palais des papes d'Avignon, du 6 au 13 juillet 2013, dans une coproduction entre le Festival d'Avignon et la MC2 de Grenoble, avec la participation de plusieurs scènes nationales et centres dramatiques.

Acteurs[modifier | modifier le code]

La distribution réunit :

- Jeanne Balibar, Claire Ingrid Cottanceau dans le rôle de Nova

- Emmanuelle Béart, Sophie

- Raoul Fernandez, Albin

- Moanda Daddy Kamono, Ignaz

- Olivier Mellano

- Annie Mercier, l'Intendante

- Stanislas Nordey, Hans

- Véronique Nordey, la Vieille Femme

- Richard Sammut, Anton

- Laurent Sauvage, Gregor

- et, en alternance, Zaccharie Dor, Cosmo Giros.

Mise en scène[modifier | modifier le code]

Collaboration artistique = Claire Ingrid Cottanceau

Scénographie = Emmanuel Clolus

Lumières = Stéphanie Daniel

Musique = Olivier Mellano

Son = Michel Zürcher

Conception des masques = Anne Leray

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice bibliographique (de) Peter Handke, Über die Dörfer, Frankfurt am Main, Suhrkamp Verlag, , 105 p. (ISBN 3-518-03034-5, DNB 810950189)
  2. Peter Handke (trad. Georges-Arthur Goldschmidt), Par les villages : poème dramatique [« über die Dörfer »], Paris, Éditions Gallimard, coll. « Le Manteau d'Arlequin », , 91 p. (ISBN 2-07-028784-X, notice BnF no FRBNF34724462)
  3. Notice de spectacle « Par les villages », mis en scène par Claude Régy, dans le Catalogue général de la Bibliothèque nationale de France, consulté le 12 juillet 2013.
  4. Notice de spectacle « Par les villages », mis en scène par Jean-Claude Fall, dans le Catalogue général de la Bibliothèque nationale de France, consulté le 12 juillet 2013.
  5. Notice de spectacle « Par les villages », mis en scène par Olivier Werner, dans le Catalogue général de la Bibliothèque nationale de France, consulté le 12 juillet 2013.
  6. Notice bibliographique « Par les villages », metteur en scène et traducteur non identifiés (Théâtre populaire romand), dans le Catalogue général de la Bibliothèque nationale de France, consulté le 12 juillet 2013.