Agent de sécurité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Agent de prévention et de sécurité
Image dans Infobox.
Agents de sécurité d'un temple indonésien.
Appellation
Agent de prévention et de sécurité
Secteur d'activité
Sécurité privée
Compétences requises
prestance, réactivité, notoriété, sociabilité
Niveau de formation
Certificat de Qualification Professionnelle: Agent de prévention et de sécurité (CQP:APS) (175 h minimum)
ou l'une des qualifications mentionnées dans le décret n°2005-1122 du 6 sept. 2005
Perspectives professionnelles
Salaire
de 1501,94 € à 1519,96 € brut en 2020
Pénibilité
travail de nuit ou horaire décalé
Contraintes
Forme physique, sang-froid
Horaires
Libres
Risques
modérés
Codes
CITP
IDEO (France)
ROME (France)
K2503

L'agent de sécurité a pour fonction d’assurer la sécurité des biens meubles et immeubles et des personnes.

Agents de sécurité défilant avec leurs chiens au Cameroun.

Description[modifier | modifier le code]

Son travail consiste principalement en des missions d’accueil et de contrôle d’accès, de ronde de surveillance, de contrôle du respect des consignes de sécurité du site, d’intervention de première urgence, d’alerte et de guidage des équipes de secours, de rédaction des rapports d’événements ou d’activité.

L'agent de sécurité peut être spécialisé dans plusieurs domaines, notamment dans les domaines aéroportuaire, cynophile, surveillance humaine, transport de fonds mais ne se limite pas uniquement à ces domaines.

Il participe à un travail de surveillance dans les établissements recevant du public dont l'activité essentielle est la vente, en vue d'éviter les vols, les attentats et les actes de malveillance. Il exerce une mission de contrôle effectuée au niveau des accès du magasin et des terminaux de paiement, ainsi qu'une mission de surveillance préventive des vols qu'il effectue au niveau de la surface de vente.

Accès à la profession[modifier | modifier le code]

Une femme agent de sécurité en Côte d'Ivoire

En France[modifier | modifier le code]

En France, plusieurs formations permettent d'obtenir la délivrance de la carte d'agent de sécurité nécessaire pour exercer ce métier. Il peut s'agir de formations initiales inscrites au RNCP, du CQP APS (certificat de qualification professionnelle d'agent de prévention et de sécurité) (Article L612-22 du CSI)[1] ou encore d'une attestation d'aptitude professionnelle (fournie par l'employeur Loi n°83-629 du ) équivalent du CQP APS. Les dirigeants, les personnes exerçant à titre individuel (travailleurs indépendants), ne peuvent exercer leur activité dans la sécurité privée que s’ils possèdent le CQP:APS Dirigeant[2]. D'autre part, l'aspirant agent de sécurité doit avoir un bulletin n°2 vierge[3].

Le secteur de la sécurité privée est depuis le , sous le contrôle du Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS), ce nouvel établissement public sous la tutelle du ministère de l'Intérieur, est chargé de la régulation de l’accès à la profession et du contrôle de celle-ci[4].

En France, il peut procéder à l'arrestation de présumés délinquants conformément aux dispositions de l'article 73 du Code de procédure pénale[5]. Il rend compte immédiatement de ses constatations à la direction de l'établissement et rédige un rapport sur ses interventions.

Au Québec[modifier | modifier le code]

Au Québec, les Commissionnaires du Québec délivrent des formations accréditées par le Bureau de la sécurité privée (BSP)[6]. Son programme de formation d’agent de sécurité répond aux normes de l’Office des normes générales du Canada (ONGC)[7]. Des contrôleurs civils peuvent être formés et mobilisés, par exemple pour la dénonciation de manquement aux règles sanitaires en cas de pandémie (Covid-19).

En Suisse[modifier | modifier le code]

En Suisse, la formation d'agent de sécurité est couronnée par le "brevet fédéral d'agent(e) professionnel(le) de sécurité surveillance (ASS)": le participant doit bénéficier d’une expérience professionnelle dans le domaine de la sécurité selon les exigences de l’Association des entreprises suisses de services de sécurité (AESS/VSSU)[8]. Des auxiliaires de sécurité peuvent être formés et mobilisés, ils n'exercent généralement pas cette occupation à plein temps, font principalement de la surveillance de personnes (contrôle d'arrêt maladie pour les assurances par exemple), et sont attribués à un quartier, une mission précise ou une plage horaire et ensuite affectés à d'autres personnes, empêchant ainsi leur repérage. Ils peuvent être mobilisés dans la minute via leur téléphone mobile. La police peut y avoir recours comme témoins sur une intervention ou un évènement particulier. Ils n'ont besoin d'aucun diplôme particulier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]