Liste des villes au Maroc fondées par les Berbères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cette liste recense les villes du Maroc fondées par les Berbères et visitées ou colonisées par les Puniques, les Phéniciens ou les Romains.

  • Anfa (aujourd'hui Casablanca): Anfa date du Néolithique, fondée par les Berbères. Ayant servi d'escale aux Phéniciens sur leur route à Essaouira, elle fut ensuite occupée par les Carthaginois sans connaître d'invasions romaines.
  • Azemmour: Le nom "azemmur" singnifie en berbère: l'olive. La ville fut fondée par les Berbères, et devint par la suite une importante colonie berbère et romaine.
  • Cerné (aujourd'hui Essaouira): Ville fondée par les Berbères sous le nom de Mogador ou Migudar ou Amegdul. Les Phéniciens la visitèrent en 900 avant Jésus-Christ. Mais, son véritable essor débuta au Ier siècle avant Jésus-Christ sous le règne du roi berbère Juba II.
  • Lixus (aujourd'hui Larache) : Fondée par les Berbères en 1146 avant Jésus-Christ, Lixus fut ensuite colonisé par les Berbères, les Puniques et les Romains.
  • Rusbisis[réf. nécessaire] (aujourd'hui El Jadida): Fondée par les Berbères sous le nom "Mazaɣan / Mazaghan / Mazagan" et visitée par les Puniques en 650 avant Jésus-Christ, elle fut ensuite une escale romaine sur leur route à Essaouira.
  • Rusadir (aujourd'hui Melilla ou Mlilt ou Mřič, une enclave espagnole demandée par le Maroc): Fondée par les Berbères et les Phéniciens, son nom berbère est "Mlilt / Mřič". elle fut ensuite occupée par les Romains et puis libérée par les Berbères.
  • Sala Colonia (ou bien Chellah) (aujourd'hui en berbère: Sla, et en français: Salé): Fondées par les Berbères et les Phéniciens sous le nom de Calla ou Sla, ces cités tombèrent sous domination carthaginoise; mais leur période la plus prospère fut sous les Romains. La ville de Salé a été complétée de l'autre rive du Bouregreg à partir de cet ancien site phénicien. Salé date du néolithique.
  • Thamusida (aujourd'hui Kénitra): Fondée par les Berbères et visitée par les Puniques, l'actuelle Kénitra à l'embouchure du Sebou, connut ensuite les invasions carthaginoises, romaines avant de tomber aux mains des Vandales et des Byzantins et ensuite être libérée par les royaumes Berbères.
  • Zilis (aujourd'hui Asilah) : Fondée par les Berbères et les Phéniciens, avant Jésus-Christ, elle fut ensuite occupée par les Carthaginois de 700 à 146 avant d'être sous domination romaine sous le nom de Iulia Constantia Zilil puis sous la domination berbère sous le nom "Aẓila" d'aujourd'hui.

Notes et références[modifier | modifier le code]