Ligne d'Aiffres à Ruffec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer image illustrant la Nouvelle-Aquitaine
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer et la Nouvelle-Aquitaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ligne
d'Aiffres à Ruffec
La ligne en gare de Melle vers 1900.
La ligne en gare de Melle vers 1900.
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1885
Fermeture 1938 – 1991
Concessionnaires Cie des Charentes (1874 – 1878)
État (Non concédée) (1878 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (à partir de 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 578 000
Longueur 76 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Pente maximale 15 ‰
Nombre de voies Voie unique
(Anciennement 2 de La Faye à Ruffec)
Trafic
Trafic Europorte et RégioRail d'Aiffres à Prahecq

La ligne d'Aiffres à Ruffec est une ligne ferroviaire du sud-ouest de la France, qui reliait la gare de Niort à celle de Ruffec. Déclassée dans sa quasi-totalité, elle constitue la ligne 578 000 du réseau ferré national. Elle est encore en état dans la section de Niort à Prahecq (PK 0,000 à 5,350).

Histoire[modifier | modifier le code]

Mise en service[modifier | modifier le code]

Les premiers projets de ligne reliant Ruffec à Niort datent de 1853. Il est prévu de faire un embranchement à partir de Aiffres, qui est déjà relié à Niort par la ligne Bordeaux - Chartres (d'où le nom Aiffres - Ruffec).

La ligne est déclarée d'utilité publique par décret impérial le 19 juin 1868[1]. Elle est concédée à la Compagnie des chemins de fer des Charentes à titre définitif par une loi le 23 mars 1874[2].

La compagnie est rachetée par l'État selon les termes d'une convention signée le 31 mars 1877 entre le ministre des Travaux publics et la compagnie. Ce rachat est approuvé par une loi le 18 mai 1878[3]. La ligne en construction est alors intégrée au réseau de l'Administration des chemins de fer de l'État.

Quatre projets sont proposés, mais celui proposant un trajet mêlant les lignes droites et les détours par les villages est retenu. La ligne était à double voie de Ruffec jusqu'à la Faye, le reste étant à voie unique.

La ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique des CFD Réseau des Charentes et Deux-Sèvres de Saint-Jean-d'Angély à Saint-Saviol, ouverte en 1896, franchissait celle de Ruffec à Aiffres 2 km environ après la station de Chef-Boutonne en allant vers Niort[4].

La ligne a été mise en service le 23 février 1885 et fermée au trafic voyageurs le 2 octobre 1938. En 1972, elle restait exploitée en service ce marchandises jusqu'à Chef-Boutonne[4].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Il y avait trois aller-retour de trains voyageurs et deux de trains marchandises. Ils parcouraient la totalité de la ligne en trois heures en 1885, deux heures et demie en 1914 puis deux en 1937. Les locomotives étaient de type 120.

Horaires de la ligne en mai 1914

Fermetures[modifier | modifier le code]

L'arrivée des automobiles et des autocars entraîna une baisse de la fréquentation. A la reprise de la ligne par la SNCF, ceux-ci décidèrent de fermer la ligne au trafic voyageur. Des autocars transportaient les voyageurs tandis que la ligne n’accueillait plus que le trafic marchandises. En 1949, les élus locaux réussirent à obtenir le rétablissement de circulations voyageurs avec des autorails. Ce service fut stoppé en 1954, et la même année le trafic marchandises sur la section Chef-Boutonne - Ruffec fut suspendu. Plus aucun train ne circula à partir de 1977 avec la fin des trains de marchandises sur Melle - Chef-Boutonne. En 2011, il ne reste donc plus que la section Niort Prahecq.

Dates de déclassement[modifier | modifier le code]

  • Chef-Boutonne à Paizay-Naudoin (PK 49,790 à 60,900) : 12 novembre 1954
  • Paizay-Naudoin à Ruffec (PK 60,900 à 76,500) : 24 mai 1960
  • Melle à Chef-Boutonne (PK 27,290 à 49,790) : 29 janvier 1979
  • Prahecq à Melle (PK 5,350 à 27,290) : 10 novembre 1993

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 16280 - Décret impérial qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer qui, partant d'un point à déterminer sur la ligne de Poitiers à la Rochelle, près de Niort, aboutira sur la ligne de Paris à Bordeaux, en un point à déterminer à ou près Ruffec : 19 juin 1868 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 32, no 1628,‎ , p. 327 - 328.
  2. « No 3112 - Loi relative à la déclaration d'utilité publique et à la concession définitive de plusieurs chemins de fer concédés à titre éventuel, et à l'adjudication de plusieurs chemins classés et non concédés : 23 mars 1874 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 8, no 205,‎ , p. 801 - 823 (lire en ligne).
  3. « N° 7065 - Loi qui, 1° incorpore divers chemins de fer d'intérêt local dans le réseau d'intérêt général ; 2° approuve des conventions passées entre le ministre des Travaux publics et diverses Compagnies de Chemin de fer : 18 mai 1878 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 16, no 395,‎ , p. 801 - 823 (lire en ligne).
  4. a et b V. P., « Ligne de Niort à Ruffec », La Vie du Rail, no 1225,‎ , p. 2.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Le Diraison, « Les Chemins de Fer en Charente », Bulletins et Mémoires de la Société Archélogique et Historique de la Charente, no 3,‎ , p. 236-261 (lire en ligne [PDF]),
  • Jean-Louis Thomas (dir.), Un siècle de chemin de fer à Chef-Boutonne : Ligne de Niort à Ruffec et ligne de Saint-Jean d'Angély à Saint-Saviol, Chef-Boutonne, Association Comité Autour d'un Inventeur Local (association Cail), , 35 p. (ISBN 978-2-9522070-1-0).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]