Pioussay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pioussay
Pioussay
221 L'eglise Saint Martin de Pioussay.jpg
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Arrondissement de Niort
Canton Melle
Intercommunalité Communauté de communes Mellois en Poitou
Code postal 79110
Code commune 79211
Démographie
Population 297 hab. (2016 en diminution de 7,19 % par rapport à 2011)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 04′ 32″ nord, 0° 01′ 34″ est
Altitude Min. 120 m
Max. 166 m
Superficie 13,77 km2
Historique
Date de fusion  
Commune(s) d’intégration Valdelaume
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Pioussay

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Pioussay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Pioussay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Pioussay

Pioussay est une ancienne commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

A 15 minutes de Ruffec.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Pioussay
Lorigné
Hanc Pioussay La Forêt-de-Tessé
(Charente)
Paizay-Naudouin-Embourie
(Charente)
Theil-Rabier
(Charente)

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , elle fusionne avec Ardilleux, Bouin et Hanc pour constituer la commune nouvelle de Valdelaume dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 réélu en 2008[2] Jean-François Sillon    

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Pioussay, cela correspond à 2008, 2013, 2018[3], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, 2009, etc.) sont des estimations légales.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8798609029321 0361 1011 1251 0601 060
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0941 0421 029986958913871813763
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
767742737635614643608571610
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
583522437379332302314316318
2013 2016 - - - - - - -
311297-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Jouhé lieu-dit Jouhé à Pioussay.

Le château de Jouhé date du XVe et du XVIIe siècle (classé monument historique). Construit en deux parties, relié par un pont-levis datant du XXe siècle. Le donjon est composé de quatre étages.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Valdelaume », sur Site de la préfecture des Deux-Sèvres,
  2. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  3. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 16 avril 2012)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.