Raix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Raix
Raix
Le château et l'église
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement Confolens
Canton Charente-Nord
Intercommunalité Communauté de communes Val de Charente
Maire
Mandat
Joël Lassoudière
2014-2020
Code postal 16240
Code commune 16273
Démographie
Gentilé Raixois
Population
municipale
148 hab. (2015 en diminution de 0,67 % par rapport à 2010)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 00′ 06″ nord, 0° 06′ 46″ est
Altitude Min. 89 m
Max. 145 m
Superficie 6,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte administrative de la Charente
City locator 14.svg
Raix

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte topographique de la Charente
City locator 14.svg
Raix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Raix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Raix

Raix est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont les Raixois et les Raixoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Raix est une commune du Nord Charente située 3 km au sud-est de Villefagnan et 39 km au nord d'Angoulême.

Le bourg de Raix est aussi à 2 km au nord-ouest de Courcôme, 7 km au sud-ouest de Ruffec, 14 km au nord-est d'Aigre et 15 km au nord de Mansle[2].

La route principale traversant la commune et desservant le bourg est la D27, route de Villefagnan à Courcôme et Chasseneuil. Cette route rejoint aussi, au bout de 10 km, la N.10 en direction d'Angoulême et Bordeaux. La D 740, entre Niort et Confolens par Villefagnan et Ruffec, traverse le nord de la commune, mais la D 182 dessert le bourg en direction de Ruffec et permet d'y rattraper la N 10 en direction de Poitiers et Paris[3].

La gare la plus proche est celle de Ruffec, desservie par des TER et TGV à destination d'Angoulême, Poitiers, Paris et Bordeaux.

La LGV Sud Europe Atlantique traverse le territoire de la commune depuis 2017[4].

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune ne comporte qu'un seul hameau, la Groge, situé au nord du bourg[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Raix
La Faye
Villefagnan Raix
Courcôme

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Géologiquement, la commune est dans le calcaire du Jurassique du Bassin aquitain, comme tout le Nord-Charente. Plus particulièrement, le Callovien occupe le tiers nord-est de la commune et l'Oxfordien les deux tiers sud-ouest. Le sol est un calcaire marno-argileux. Des grèzes ou groies du Quaternaire couvrent une petite zone à l'est[5],[6],[7].

Article connexe : Géologie de la Charente.

Le relief de la commune est celui d'un plateau légèrement ondulé, d'une altitude moyenne de 130 m. Le point culminant de la commune est à une altitude de 145 m, situé au nord près de la route de Ruffec à Villefagnan. Le point le plus bas est à 89 m, situé à l'exrémité sud. Le bourg est à 130 m d'altitude[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Aucun cours d'eau ne traverse la commune.

Raix est dans le bassin versant de la Charente, plus précisément de celui du Bief qui traverse Courcôme et se jette à Luxé[3].

La mare, au bourg

Climat[modifier | modifier le code]

Comme dans une grande partie du département, le climat est océanique aquitain, légèrement dégradé au nord du département.

Article connexe : Climat de la Charente.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les formes anciennes sont Rufegium Castellum en 1110[8], Ratiaco, Razaio, Reys en 1280, Rays, de Regibus au XVIe siècle[9].

La première forme ancienne évoque un nom de personne latin Rufegius, dérivé de Rufus, ce qui signifie « château de Rufegius »[10]. D'après A.Dauzat et les formes anciennes suivantes, l'origine du nom de Raix remonterait à un second nom de personne latin Ratius[11].

La commune est créée Raix en 1793; elle a été orthographiée Reux en 1801[12]. Sur la carte de Cassini (XVIIIe siècle) et la carte d'État-Major (XIXe siècle), la commune est orthographiée Raix[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'antiquité a laissé quelques vestiges. Près de Fontiaud, un tumulus détruit par labour a livré des fragments de vases du Néolithique : civilisations de Peu-Richard et d'Artenac[13]. À l'ouest du moulin de Raix, à la Breuille (bois du Breuillac ?), dans un retranchement rectangulaire, des fragments de vases de La Tène III, trois amphores romaines et des fragments de céramique ont été trouvés. L'absence de tegulae prouverait qu'il s'agit d'un site gallo-romain primitif[14].

Le château de Raix est cité dès 1110.

Sous l'Ancien Régime, la châtellenie de Raix qui comprenait la paroisse de Raix et une partie de celle de Villefagnan appartenait au seigneur de Raix qui avait droit de haute justice[réf. nécessaire].

Raix était une seigneurie qui dépendait du marquisat de Ruffec, et qui, aux XVIIe et XVIIIe siècles, faisait partie des biens de la famille Le Musnier. Dans les dernières années du XVIIe siècle, la terre de Raix fut saisie à défaut d'hommage par le duc de Saint-Simon, marquis de Ruffec, qui était l'auteur des Mémoires.

Le plus connu des seigneurs de Raix est le dernier, Louis Le Musnier, seigneur de Raix et de Rouffignac, baron de Blanzac, plus connu sous le nom de Monsieur de Raix. Le , il présida l'assemblée du tiers état qui se tenait à Angoulême pour l'élection des députés de cet ordre aux États généraux.

Au début du XXe siècle, les foires se tenaient au bourg de Raix le 17 de chaque mois. On y vendait principalement des chevaux.

Pendant la première moitié du XXe siècle, la commune était desservie par la ligne de Ruffec à Niort. La gare était à Villefagnan, mais une halte existait près du bourg[15].

Administration[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
depuis 2001 en cours Joël Lassoudière SE Technicien

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[17].

En 2015, la commune comptait 148 habitants[Note 1], en diminution de 0,67 % par rapport à 2010 (Charente : +0,58 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
452435418501432438480465433
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
365382342349387369355309295
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
287290256261245246219234188
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2015
170171185152150152150149148
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Raix en 2007 en pourcentage[19].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
1,4 
12,3 
75 à 89 ans
14,5 
18,5 
60 à 74 ans
23,2 
16,0 
45 à 59 ans
18,8 
24,7 
30 à 44 ans
15,9 
11,1 
15 à 29 ans
13,1 
17,3 
0 à 14 ans
13,0 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[20].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Raix est une commune agricole qui n'a ni commerce ni industrie ni artisanat.

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Ils se trouvent à Villefagnan.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Saint-Barthélemy date du XIIe siècle et a été peu modifiée si ce n'est que son fronton a été refait triangulaire alors qu'il s'élevait en mur terminé à l'horizontale. Elle jouxte le château.

Elle est classée monument historique depuis 1913[21]. Son autel sculpté de style néoclassique datant du XVIIIe siècle est inscrit monument historique au titre objet depuis 2004[22].

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Château de Raix

Le château de Raix a été très modifié au XVIe siècle. Il possède un corps de logis à toiture à forte pente et une tour d'escalier polygonale en façade, avec toiture en poivrière. Une porte est datée de 1720 période où ont été effectuées des réfections. Le parterre est de buis[23].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, « Les gentilés de Charente », (consulté le 7 mars 2015)
  2. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  3. a, b, c, d et e Carte IGN sous Géoportail
  4. Tracé ligne LGV Tours-Angoulême
  5. Carte du BRGM sous Géoportail
  6. Visualisateur Infoterre, site du BRGM
  7. [PDF] BRGM, « Notice de la feuille de Ruffec », sur Infoterre, (consulté le 7 janvier 2012)
  8. Jean Nanglard, Cartulaire de l'église d'Angoulême, t. IX, Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, imprimerie G.Chasseignac, (1re éd. 1180), 296 p. (lire en ligne), p. 50
  9. Jean Nanglard, Pouillé historique du diocèse d'Angoulême, t. III, Angoulême, imprimerie Despujols, , 582 p., p. 201
  10. Jean Talbert, Origine des noms de lieux, 1928
  11. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 555.
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Claude Burnez, La destruction du dolmen des Fontiaux à Raix (Charente), vol. 63, Bulletin de la Société préhistorique française, (lire en ligne), chap. 9, p. 307-312
  14. Christian Vernou, La Charente, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, coll. « Carte archéologique de la Gaule », , 253 p. (ISBN 2-87754-025-1), p. 219
  15. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 277
  16. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  19. « Evolution et structure de la population à Raix en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  20. « Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  21. « Église de Raix », notice no PA00104463, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. « Autel de l'église », notice no PM16000617, base Palissy, ministère français de la Culture
  23. Catillus Carol

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]