La Mer (chanson de Charles Trenet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la chanson de Charles Trenet. Pour la chanson de Tryo, voir La Mer.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Mer.

La Mer est une chanson de 1946 qui fut composée et interprétée par Charles Trenet. Mais Charles Trenet avait déjà travaillé sur cette chanson avec Léo Chauliac en 1943.

Histoire[modifier | modifier le code]

La création d'un succès[modifier | modifier le code]

Charles Trenet en concert au stade Delorimier à Montréal, au Canada, le 24 juillet 1946, au moment où La Mer et son adaptation anglaise, Beyond the Sea connaissent un succès international au cours de sa tournée en Amérique.

En 1943, alors qu'il se rend de Montpellier à Perpignan en train en compagnie du chanteur Roland Gerbeau, du pianiste Léo Chauliac et de son secrétaire, Charles Trenet observant le paysage défiler, longeant souvent la côte méditerranéenne est inspiré et en une vingtaine de minutes écrit la chanson La Mer, s'inspirant paradoxalement non pas de la Méditerranée mais de l’étang de Thau qui défilait à la fenêtre de son wagon[1]. La musique sera arrangée avec le concours de Léo Chauliac.

Néanmoins, Trenet ne croit pas au potentiel de la chanson qu'il trouve « solennelle et rococo » et ne l'enregistre pas tout de suite. Il la propose à la chanteuse Suzy Solidor qui la rejette en prétextant : « Des chansons sur la mer, on m'en envoie dix par jour ! ».

À la fin de l'année 1945, Roland Gerbeau[2] enregistre la chanson avec Renée Lebas[3],[4].

En 1946, l'éditeur musical Raoul Breton pousse Charles Trenet à enregistrer la chanson. Léo Chauliac absent, est remplacé par le pianiste de la maison d’édition, Albert Lasry[5]. La même année, lors du voyage de Trenet aux États-Unis, c'est la version américaine écrite par Jack Lawrence, intitulée Beyond the Sea, qui permet à La Mer de remporter alors un énorme succès et qui la fait désormais entrer au patrimoine musical français[1].

À la mort de Charles Trenet en 2001, plus de 70 millions de copies de La Mer ont été vendues[6].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le thème musical est largement utilisé dans La Course aux maris (Every girl should be married) de Don Hartman en 1948.

La chanson est chantée par un boucher dans le documentaire Le sang des bêtes. La Mer est utilisée de manière récurrente dans les films, par exemple : A Safe Place (1971), Édith et Marcel (1983), L.A. Story (1991), Lunes de fiel (1992), Funny Bones (1995), French Kiss (1995), Bains-douches (2001), Innocents: The Dreamers (The Dreamers, 2003), Beyond The Sea (2004), Une vie moins ordinaire, interprétée par Ewan McGregor et Cameron Diaz durant une séance de karaoké, Les Vacances de Mr. Bean (2007), ainsi que dans Le Scaphandre et le Papillon (2007), dans La Taupe (2012) chantée par Julio Iglesias dans Automata (2013) et Dansata (2014).

Télévision[modifier | modifier le code]

La Mer apparaît dans la série Derrick, épisode Vacance à Madère de 1975.

La Mer paraît dans sa version originale en français à la fin de la première saison de la série télévisée Lost. Dans le 12e épisode de cette saison (L’Objet de tous les désirs), les paroles de la chanson sont écrites dans les notes de Rousseau, et Shannon la chante en français.

La Mer apparaît aussi dans le dernier épisode de la saison 6 de FBI : Duo très spécial.

De même dans l'épisode des Simpson, Éolienne et cétacé (épisode 19 de la saison 21), la chanson est diffusée, en français, à la place du générique de fin.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

On peut entendre une version instrumentale de La Mer interprétée par Django Reinhardt dans le jeu vidéo BioShock.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

On en cite un passage dans Astérix chez Rahàzade de René Goscinny et Albert Uderzo.

Musique[modifier | modifier le code]

Django Reinhardt en reprend le thème musical en 1949 avec Stéphane Grapelli dans l'album Rome Sessions.

La chanson l'Anatole de Michel Sardou (1979 - album Verdun), reprend une partie du refrain :

La mer quoi de plus simple que la mer
Des moutons blancs sur un ciel clair
et des reflets d'argent.

La chanson Gaby oh Gaby d'Alain Bashung (1980) contient dans son refrain une référence à La Mer :

Tu veux que je te chante la mer
Le long, le long, le long des golfes
Pas très clairs

On trouve aussi la chanson sur une piste instrumentale du groupe Nine Inch Nails, sur l'album The Fragile en 1999.

Art contemporain[modifier | modifier le code]

La pièce Bonjour de Ragnar Kjartansson pour le Palais de Tokyo en 2015 utilise comme fond musical et sonore La Mer.[7]

Reprises et adaptations[modifier | modifier le code]

Dalida reprend la chanson en 1976 (avec adaptation de la musique). La chanson est sortie dans son 33 tours Coup de chapeau au passé.

La chanson a été reprise par In-Grid en 2004 sur l'album La vie en rose.

La Mer a été adaptée en anglais par Jack Lawrence sous le titre Beyond the Sea, interprétée notamment par Bobby Darin en 1960 et George Benson en 1984. On dénombrait en 2001 près de 4 000 interprétations de cette chanson en différentes langues[8].

Cliff Richard l'a enregistrée en français accompagné par les Shadows dans les années 1960.

La version en anglais apparaît dans :

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nelson Montfort, Le roman de Charles Trenet, Éditions du Rocher, , 300 p. (ISBN 978-2268075105)
  2. Ami de Charles Trenet, Roland Gerbeau a enregistré le premier Douce France et La Mer.
  3. Hommage de la Sacem - Renée Lebas : Charles Trenet lui donne le titre de La mère de la mer. Seule une archive de la radio suisse garde une trace de cette interprétation jamais gravée en 78 tours.
  4. Renée Lebas, 30 avril 2006, France Musique
  5. Charles Trenet l’a enregistrée le 19 mars 1946 : Jean-Philippe Ségot, Charles Trenet à ciel ouvert, Librairie Arthème Fayard, Paris, 2013, p. 359.
  6. (en) « Charles Trenet », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  7. « Ragnar Kjartansson », Palais de Tokyo,‎ (lire en ligne)
  8. (en) Alan Riding, « Charles Trenet, French Pop Singer, Dies at 87 », New York Times,‎ (lire en ligne)