En eaux troubles (film, 2018)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir En eaux troubles.
En eaux troubles
Description de cette image, également commentée ci-après
Reconstitution d'un Mégalodon au musée de Puebla, au Mexique
Titre québécois Mégalodon
Titre original The Meg
Réalisation Jon Turteltaub
Scénario Dean Georgaris
Jon Hoeber
Erich Hoeber
Acteurs principaux
Sociétés de production Apelles Entertainment
Di Bonaventura Pictures
Flagship Entertainment Group
Gravity Pictures
Maeday Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Genre science-fiction
Durée 113 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

En eaux troubles ou Mégalodon au Québec (The Meg) est un film de science-fiction sino-américain réalisé par Jon Turteltaub, sorti en 2018. Il s’agit de l’adaptation du roman Meg: A Novel of Deep Terror de Steve Alten (1997). Il s'agit de l'un des premiers films de science-fiction à utiliser un animal préhistorique entièrement basé sur les reconstitutions les plus correctes de la paléontologie, notamment sur le Mégalodon, requin lamniforme, disparu depuis 1,6 million d'années.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dent de Mégalodon retrouvée au Désert d'Atacama au Chili.

Jonas Taylor est un ancien capitaine de la Marine et un plongeur spécialisé dans les eaux profondes. Il est recruté pour plonger dans l'océan Pacifique, pour sauver une équipe de scientifiques coincée dans l'épave d'un submersible attaqué et endommagé par un requin préhistorique de vingt mètres de long, connu sous le nom de Mégalodon. Engagé par un océanographe chinois, Taylor devra surmonter ses peurs et affronter une deuxième fois le prédateur qu'il a auparavant rencontré lors d'une expédition pour sauver des hommes et des femmes piégés dans les profondeurs de l'océan.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Une équipe de secours menée par Jonas Taylor, plongeur spécialisé en eaux profondes, sauve un groupe de marins piégés dans un sous-marin nucléaire coulé lorsque Jonas voit la coque du sous-marin endommagée par une créature inconnue. Deux secouristes sont bloqués dans le sous-marin endommagé et affirment que leur retour au submersible de sauvetage prendra quelques minutes. Taylor les laisse parce qu'il a peur qu'ils meurent tous s'ils attendent. En partant, le sous-marin endommagé explose. La déclaration de Taylor selon laquelle une créature marine géante a causé le désastre a été rejetée par son coéquipier, le Dr Heller, qui croit que Taylor était atteint de psychose induite par la pression et reproche à Taylor la perte de leurs amis.

Cinq ans plus tard, le milliardaire Jack Morris rencontre le Dr Minway Zhang au centre de recherche sous-marin « Mana One », que finance Morris. Zhang et sa fille, Suyin, une océanographe, supervisent une mission d'exploration de ce qui pourrait être une partie plus profonde de la fosse des Mariannes, dissimulée par un nuage de sulfure d'hydrogène à thermocline. La mission est menée par Lori (ex-femme de Taylor), Toshi et The Wall dans un submersible. La mission semble aller bien jusqu'à ce qu'une très grande créature frappe le submersible, lui faisant perdre le contact avec Mana One.

James « Mac » Mackreides, un autre membre de l'équipage de la station, suggère de renvoyer Taylor pour tenter un sauvetage, citant la similitude avec son histoire. Malgré les objections de Heller, Zhang et Mac décident de se rendre en Thaïlande pour recruter de toute façon Taylor. Suyin tente elle-même le sauvetage, mais un calmar colossal intervient. Avant qu'il puisse la tuer, un requin massif le tue. En acceptant d'aider, Taylor atteint le submersible piégé, sauvant Lori et The Wall. Cependant, quand le requin géant revient, Toshi se sacrifie en fermant la trappe et en détachant le navire de sauvetage, permettant ainsi à Taylor, Lori et The Wall de s’échapper en toute sécurité alors qu’il détourne l’attention du requin sur son sous-marin. Il va jusqu'à l'évent thermique, provoquant une explosion.

De retour à Mana One, l’équipage découvre que le requin est un mégalodon, le plus grand requin connu à l’heure actuelle et que l’on pense avoir disparu depuis des millions d’années. Pendant ce temps, la fille de Suyin se dirige vers le grand verre qui mène à une belle vue sous-marine de l'océan et voit le Mégalodon à travers le verre et est pétrifiée. Quand Suyin descend avec Jonas, ils voient une baleine être mangée vivante par le requin massif. L'équipage se rend alors compte qu'il s'est échappé des profondeurs de la tranchée en nageant dans un trou de la thermocline créé par l'explosion de l'évent thermique, en élevant brièvement la température pour qu'il puisse passer en toute sécurité. Le groupe décide de suivre et d’empoisonner le Mégalodon, ce qu’ils réussissent à faire. En injectant de l'étorphine au Mégalodon, le masque à oxygène de Suyin est compromis, mais Taylor la ravive avec la RCP. Malgré le succès initial, Taylor remarque que les dents ne correspondent pas à l'attaque précédente. Peu de temps après, un colossal Mégalodon émerge de l'eau, tue The Wall, Heller et Dr Zhang, fait chavirer le bateau et dévore le plus petit Mégalodon. L'équipage survivant retourne à Mana One en deux canots.

À la tombée de la nuit, Morris tente de détruire le Mégalodon lui-même en ordonnant à une équipe d’hélicoptères d’abandonner des charges de profondeur modifiées, arguant que les actions de la créature pourraient entraîner des poursuites judiciaires. Il s'approche de la carcasse du Mégalodon supposé dans un bateau mais découvre que c'est une baleine. Lorsque le Mégalodon s'approche, le bateau accélère, provoquant la chute de Morris et son ingestion par le requin géant. Taylor et l'équipe de Mana One restante découvrent la supercherie de Morris et décident de suivre et de tuer le requin, pour se rendre compte qu'il est en route vers une plage bondée de la baie de Sanya.

Le Mégalodon tue plusieurs amateurs de plage avant que l’équipage de Mana One ne joue le son d’un appel de baleine pour détourner l’attention du requin vers eux. Taylor et Suyin tentent de détruire le mégalodon avec des torpilles truquées, mais en vain, le submersible de Taylor est gravement endommagé. Taylor parvient à entailler le mégalodon avec des parties de son sous-marin et à le poignarder dans les yeux avec un harpon. En raison de la présence de sang, plusieurs requins de la région sont attirés et dévorent le Mégalodon. Pendant le combat, Suyin a pu évacuer tout le monde vers un bateau où un couple chinois se marie. Taylor monte sur le bateau et Suyin et lui envisagent de prendre des vacances.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : The Meg
  • Titre français : En eaux troubles
  • Titre québécois : Mégalodon
  • Réalisation : Jon Turteltaub
  • Scénario : Dean Georgaris, Jon Hoeber et Erich Hoeber, d'après le roman Meg: A Novel of Deep Terror de Steve Alten
  • Direction artistique : Grant Major
  • Décors : Robert Bavin, Jill Cormack, George Hamilton, Andy McLaren, Kim Sinclair, Sam Storey, Calvin Tsoi et Ken Turner
  • Costumes : Amanda Neale
  • Photographie : Tom Stern
  • Montage : Steven Kemper
  • Musique : Harry Gregson-Williams
  • Production : Belle Avery, Lorenzo di Bonaventura et Colin Wilson
Producteurs délégués : Randy Greenberg, Ben Erwei Ji, Wayne Wei Jiang, Gerald R. Molen et Barrie M. Osborne
Producteur associé : Kenneth Atchity, Jie Chen, Chunzi Wang et Chi-Li Wong

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende: Version française (VF) sur RS Doublage[3] Version québécoise (VQ) sur Doublage qc.ca[4]

Production[modifier | modifier le code]

Développement et production[modifier | modifier le code]

En juin 2015, Warner Bros. récupère le projet Meg, film de requins en développement depuis quelques décennies, initialement prévu pour les Walt Disney Studios en 1997, écrit et réécrit par plusieurs scénaristes au fil des années. Il s'agit d'une adaptation du best-seller Meg: A Novel of Deep Terror de Steve Alten, l'histoire d'une expédition de deux plongeurs dans les abîmes de l'Océan Pacifique où ils vont devoir neutraliser un squale préhistorique, le Mégalodon, qui est sur le point d'attaquer les côtes californiennes[5].

Le film, à partir du scénario de Dean Georgaris, est produit par Colin Wilson (John Carter, Suicide Squad) et Belle Avery. Le même mois, le 16, Variety révèle que la Warner est en négociation avec le réalisateur d'Hostel Eli Roth pour le réaliser[6]. Finalement, en mars 2016, il est remplacé par Jon Turteltaub, réalisateur de Rasta Rockett et des Benjamin Gates[7]. Le producteur Lorenzo di Bonaventura produit également le film, déjà soutenu financièrement par les maisons de production de Wilson et d'Avery, Maeday Productions et Apelles Entertainement respectivement. Gravity Pictures co-finance également le film et le distribuera notamment en Chine[6].

Distribution de rôles[modifier | modifier le code]

En avril 2016, The Hollywood Reporter annonce que Jason Statham jouera le héros principal du film, Jonas Taylor, un ancien capitaine de la Marine chargé de sauver une équipe de scientifiques dans les profondeurs de l'Océan pacifique, piégée dans un submersible endommagé par le requin préhistorique qu'il devra affronter[8]. Quelques mois plus tard, il est rejoint par Jessica McNamee, en tant que personnage féminin principal[9], et Ruby Rose dans le rôle de Jaxx, une ingénieure membre de l'équipe de recherche sous-marine[10].

Rainn Wilson est ensuite engagé pour jouer Jack Morris, un millionnaire qui produit le programme d'observation sous-marine, rôle similaire à celui de Richard Attenborough dans le Jurassic Park de Steven Spielberg[11]. Il est rejoint par Cliff Curtis, la chinoise Li Bingbing puis par l'australien Robert Taylor dans le rôle du chef des opérations du Mana One, la fille d'un océanographe chargée d'épauler Taylor et d'un docteur [12],[13].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage commence le 13 octobre 2016 à Whangaparaoa en Nouvelle-Zélande et s'achève le 11 janvier 2017[14],[15].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie internationale[modifier | modifier le code]

En eaux troubles devait sortir en Chine, en février 2018[16]. Finalement prévu pour mars 2018[17], le film sort le 10 août 2018 en Chine et aux États-Unis[18].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

En Eaux Troubles

Score cumulé
SiteNote
Metacritic46/100
Rotten Tomatoes45%
Allociné3.0 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
CinéSéries2.0 étoiles sur 5
Télérama1.0 étoiles sur 5

Aux États-Unis, le film a reçu des critiques plutôt mitigées. Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, il obtient un score de 46%, avec une moyenne de 5,5/10 sur la base de 108 critiques positives et 127 négatives[19]. Sur Metacritic, il obtient un score de 46/100 sur la base de 46 critiques[20]. Sur Internet Movie Database, il obtient un score de 6,1/10 sur la base de 34 424 critiques[21].

En France, le film a reçu également des critiques plutôt mitigées. Sur Allociné, il obtient un score de 2,2/5 sur la base de 16 critiques presses[22]. Sur SensCritique, il obtient un score de 4,9/10 sur la base de 1 344 critiques[23].

Stéphanie Belpêche du Journal du Dimanche semble avoir apprécié le film : « L’ancien champion de natation se jette à l’eau dans ce survival ludique qui se réinvente en permanence, et renoue avec la peur des profondeurs en revisitant des classiques comme "Les Dents de la mer" (1975) ou "Piranhas" (1978). »

Pour Jacky Goldberg des Inrocks, le film est « un cas d’école de blockbuster kitsch et cynique, même pas drôle, calibré pour plaire à tout le monde. »[24].

Pour Chloé Valmary de CinéSéries, « le film tombe rapidement dans des clichés maintes fois vus au cinéma, et n'angoisse jamais réellement le spectateur »[25]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
145 443 742 $[26] 12
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 153 351 806 $[26] 8
Drapeau de la France France 1 622 161 entrées[27] 9
Monde Monde hors USA 384 800 000 $[26] 11

Monde Total Monde 530 243 742 $[26] 12

À sa sortie en Amérique du Nord, le film détrône Mission impossible : Fallout en enregistrant un excellent démarrage de 45 millions de dollars lors de son premier weekend d'exploitation[28]. À l'international, le film enregistre également un excellent démarrage de 150 millions de dollars de recettes mondiales[28]. Lors de son second weekend, le film rapporte 21 millions de dollars supplémentaires et chute à la 2e place du box-office au profit de Crazy Rich Asians[29]. Lors de son troisième weekend, le film conserve la 2e place du box-office et cumule 12 millions de dollars supplémentaires[30]. Au 1er novembre 2018, le film cumule 145 millions de dollars en Amérique du Nord et 530 millions de dollars de recettes mondiales[26].

En France, le film se hisse à la 2e place du box-office lors des premières séances parisiennes en réalisant 1 472 entrées[31]. À la fin de sa première journée d'exploitation, le film s'empare de la 1re place du box-office et enregistre un démarrage de 149 393 entrées[32]. Lors de sa première semaine, le film s'impose en réalisant 710 798 entrées et en s'emparant de la 1re place du box-office français[33]. La semaine suivante, le film reste en tête du box-office et dépasse le million d'entrées en réalisant 372 024 entrées supplémentaires[34],[35]. Au 23 octobre 2018, le film cumule 1 622 161 entrées[27].

Distinction[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompense

Hey Mickey ![modifier | modifier le code]

Polémique[modifier | modifier le code]

Dans les crédits du film, il y a une musique thailandaise, qui est en fait une reprise de la chanson Hey Mickey ! de Toni Basil (1981)[36]. Cette chanson a à première vue attiré l'attention de nombreux « admirateurs » puisqu'elle a été beaucoup recherchée parmi les téléspectateurs ayant vu le film auparavant. Mais la société Warner Bros n'est pas restée sans rien faire puisqu'elle s'est emparée de toutes les vidéos existantes de cette version[37].

À ce jour, il est encore impossible de trouver la version en question.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Félicien Cassan, « Jason Statham : “J’en ai encore sous le pied” », sur GQ, (consulté le 17 août 2018).
  2. (en) « Worldwide Release Dates=4779682 », sur The Meg (consulté le 12 août).
  3. « Fiche du doublage français du film », consultée le 5 avril 2019
  4. « Fiche du doublage québécois du film », consultée le 5 avril 2019
  5. (en) « {TB EXCLUSIVE} Long-Awaited Giant Shark Thriller “Meg” Swims To Warner Bros. », sur Tracking-Board, (consulté le 13 mars 2017).
  6. a et b (en) Justin Kroll, « Eli Roth to Direct Giant Shark Thriller ‘Meg’ for Warner Bros. (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 13 mars 2017).
  7. (en) Mike Fleming Jr., « Jon Turteltaub Circling ‘Meg,’ Giant Shark Pic From Warner Bros And China-Based Gravity », sur Deadline, (consulté le 13 mars 2017).
  8. (en) Borys Kit, « Jason Statham to Star in Dinosaur Adventure Movie 'Meg' », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 13 mars 2017).
  9. (en) Justin Kroll, « Warner Bros. Shark Pic ‘Meg’ Casts Female Lead (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 13 mars 2017).
  10. (en) Borys Kit, « 'Orange Is the New Black' Breakout Ruby Rose in Talks to Join Jason Statham in 'Meg' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 13 mars 2017).
  11. (en) Erik Pedersen, « Rainn Wilson Joins Jason Statham In Prehistoric-Shark Tale ‘Meg’ », sur Deadline, (consulté le 13 mars 2017).
  12. (en) Diana Lodderhouse, « Cliff Curtis Joins Warner Bros’ Shark Pic ‘Meg’ », sur Deadline, (consulté le 13 mars 2017).
  13. (en) Diana Lodderhouse, « ‘Longmire’s Robert Taylor Joins Prehistoric Shark Tale ‘Meg’ », sur Deadline, (consulté le 13 mars 2017).
  14. (en) Adam Chitwood, « ‘Meg’: Filming Begins on Warner Bros.’ Giant Monster Shark Movie Starring Jason Statham », sur Collider, (consulté le 13 mars 2017).
  15. (en) Karen Butler, « Jason Statham, Jon Turteltaub start shooting shark tale 'Meg' in New Zealand », UPI, (consulté le 13 mars 2017).
  16. (en) Patrick Frater, « China to Get First Release of Shark Thriller ‘Meg’ », sur Variety, (consulté le 13 mars 2017).
  17. (en) Dave McNary, « Jason Statham’s Shark Movie ‘Meg’ Gets 2018 Release Date », sur Variety, (consulté le 13 mars 2017).
  18. (en) Dave McNary, « Jason Statham’s Shark Thriller ‘Meg’ Swims Back Five Months », sur Variety, (consulté le 13 mars 2017).
  19. (en) « The Meg (2018) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 20 août 2018)
  20. « The Meg Reviews », sur Metacritic (consulté le 20 août 2018)
  21. (en) « The Meg (2018) », sur Internet Movie Database (consulté le 8 septembre 2018)
  22. AlloCine, « En eaux troubles: Les critiques presse » (consulté le 8 septembre 2018)
  23. « En eaux troubles - Film (2018) », sur SensCritique (consulté le 8 septembre 2018)
  24. « En eaux troubles », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)
  25. « En eaux troubles (Film, 2018) – La Critique – CinéSéries », CinéSéries,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)
  26. a b c d et e (en) « The Meg », sur Box Office Mojo (consulté le 13 août 2018).
  27. a et b « En eaux troubles », sur JP's Box-Office (consulté le 22 août 2018)
  28. a et b (en) « 'The Meg' Devours Competition, Debuting with a Monster $146.9M Globally », sur Box Office Mojo, (consulté le 17 août 2018).
  29. (en) « 'Crazy Rich Asians' Delivers $34M Five-Day Opening; 'Mile 22' & 'Alpha' Fall Short - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo, (consulté le 19 août 2018)
  30. (en) « 'Crazy Rich Asians' Dominates the Competition in Its Second Weekend », sur Box Office Mojo, (consulté le 28 août 2018)
  31. Léa Bodin, « Sorties cinéma : BlacKkKlansman de Spike Lee frappe un grand coup et prend la tête des premières séances », Allociné,‎ (lire en ligne)
  32. « Box-office des films sortis le 22 août : "En eaux troubles" devance "BlacKkKlansman" de Spike Lee », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  33. Gauthier Jurgensen, « Box-office France : Jason Statham croque la première place avec En eaux troubles », AlloCiné,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2018)
  34. Gauthier Jurgensen, « Box-office France : En eaux troubles streaming vf », Allociné,‎ (lire en ligne)
  35. Gauthier Jurgensen, « Box-office France : En eaux troubles et ses requins ne démordent pas de la première place », Allociné,‎ (lire en ligne)
  36. (en) « Mickey (song) », dans Wikipedia, (lire en ligne).
  37. (en) « Film Review: 'The Meg': Much Snark About Made-in-China Shark », sur The Epoch Times, (consulté le 25 août 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]