Léalvillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Léalvillers
Le calvaire non loin du village, sur la route d'Arquèves.
Le calvaire non loin du village, sur la route d'Arquèves.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Albert
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Coquelicot
Maire
Mandat
Jacques Roger
2014-2020
Code postal 80560
Code commune 80470
Démographie
Population
municipale
170 hab. (2014)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 03′ 54″ nord, 2° 30′ 40″ est
Altitude Min. 116 m
Max. 157 m
Superficie 2,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Léalvillers

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Léalvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Léalvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Léalvillers

Léalvillers est une commune française, située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sol, sous-sol, hydrographie, relief[modifier | modifier le code]

De formation tertiaire, le sol est essentiellement argileux. Par endroits, un étage du Miocène laisse apparaître une riche marne[1].

Le territoire est principalement plat. L'altitude varie de 116 m à 157 m. Léalvillers n'atteint pas le record d'altitude. Le point culminant de la Somme se trouve dans le Vimeu (du côté de la mer). Le point le plus haut du village se trouve à l'est, du côté de l'abbaye de Clairfay. Le point le plus bas est situé vers Acheux, en limite de territoire[1].

L'eau des puits est tirée à 49 m de profondeur, dans une nappe au-dessus d'une mince couche d'argile, reposant sur une craie blanche très compacte[1].

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Cliquer sur la carte pour agrandir.

Cinq communes limitent le territoire :

- Louvencourt,
- Acheux-en-Amiénois,
- Varennes,
- Toutencourt,
- Arquèves.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village de Léalvillers ne s'est pas tout le temps appelé comme ceci, il a eu plusieurs noms :

  • Loiauvillers, 1301,
  • Léavilier en 1648,
  • Léavilier en 1657,
  • Laiauviler en 1657,
  • Léalvillers en 1757.

Léallus, général romain, pourrait avoir donné son nom au village[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des armes en silex et des monnaies romaines ont été découvertes sur le territoire[1].

Un tumulus confirme l'occupation romaine des lieux[1].

De 1450 à 1455, Jean de Flavy est le seigneur local[1].

Une donation fait passer le village au chapelain de la commanderie de Fieffes[1].

Le sire de Humières est mentionné comme seigneur en 1567[1].

Les Espagnols commettront des exactions jusqu'en 1659, année du traité des Pyrénées[1].

En 1746, la seigneurie passe aux Danissens[1].

Jusqu'en 1765, l'ancienne église est dans le cimetière[1].

Pendant la guerre 1914-1918, l'église de Léalvillers est à moitié démolie. Elle est ensuite restaurée, le coq est changé.

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement d'Amiens pour intégrer l'arrondissement de Péronne[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Jacques Roger   Réélu pour le mandat 2014-2020[3], [4]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 170 habitants, en diminution de -6,59 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
375 363 420 469 482 461 450 452 441
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
450 450 402 418 374 329 321 328 275
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
291 270 240 201 183 189 164 211 158
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
161 161 158 182 183 166 181 171 170
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église actuelle de Léalvillers a été construite en 1769, sous le nom de Saint-Pierre. D'après les registres paroissiaux, une église Saint-Pierre existait déjà en 1603.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Notice historique et géographique réalisée par l'instituteur de Léalvillers, M. Maillard, en 1897, Archives départementales de la Somme, Lire la notice en ligne, sur le site des archives.
  2. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de la Somme - Recueil n°200 des actes administratifs du 27 décembre 2016 des Hauts-de-France », sur http://www.prefectures-regions.gouv.fr/hauts-de-france/, (consulté le 15 janvier 2017).
  3. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 21 novembre 2008)
  4. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]