Kanagawa bugyō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Kanagawa bugyō (神奈川奉行?) sont des fonctionnaires du shogunat Tokugawa au cours de l'époque d'Edo du Japon. Le poste est créé le , lorsque cinq fudai daimyo sont désignés[1]. Les interprétations classiques traduisent ces titres japonais par « commissaire », « surveillant » ou « gouverneur ».

Ce titre du bakufu désigne un fonctionnaire responsable de l'administration du port de Kanagawa (moderne Yokohama). Le nombre de titulaires simultanés de la fonction varie avec le temps, fluctuant de cinq en 1859 à neuf à un autre moment[1].

Cette fonction est souvent occupée concurremment avec celle de gaikoku bugyō[1].

Liste de Kanagawa bugyō[modifier | modifier le code]

  • Mizuno Tadanori, (1859)[2].
  • Takemoto Masao (1859-1860, 1861-1862)[3].
  • Matsudaira Yasunao (1860-1863)[4].
  • Abe Masato (1864-1866)[5].
  • Hayakawa Hisatake[6].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Beasley, William G. (1955). Select Documents on Japanese Foreign Policy, 1853-1868, p. 324.
  2. Beasley, p.  337.
  3. Beasely, p.  340.
  4. Beasley, p.  336.
  5. Beasley, p.  331.
  6. Beasely, p.  204.