Iville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Eure
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Eure.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Iville
L’église Notre-Dame.
L’église Notre-Dame.
Blason de Iville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Le Neubourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Neubourg
Maire
Mandat
Jean-Paul Legendre
2014-2020
Code postal 27110
Code commune 27354
Démographie
Population
municipale
505 hab. (2014)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 41″ nord, 0° 55′ 30″ est
Altitude Min. 140 m – Max. 158 m
Superficie 8,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Iville

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Iville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Iville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Iville

Iville est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Yvilla en 1181[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame, XVIe (IMH) : chœur début XIIe, clocher XVIe : contretable XVIIe, appartenait à l'abbaye de la Croix-Saint-Leufroy. Cimetière avec if.

Le cirque sous chapiteau serait né à Iville[réf. nécessaire]. Témoin le chapiteau construit sur la place par les Bouthors au début du XIXe siècle, une rue du village porte le nom du Cirque Bouthor.

L’activité économique de la commune d’Iville à la fin du XIXe siècle reposait principalement sur l’agriculture et l’industrie, comme en témoignent les bâtiments de la briqueterie encore présents sur la commune. Celle-ci disposait également de quatre moulins à vent au XIXe siècle, mais ils ont disparu au fil du temps en raison de la concurrence des minoteries mécanisées.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Iville.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d’azur au dextrochère armé alésé d’argent mouvant de dextre, tenant une bannière envergée de gueules chargé d’une jumelle en bande d’or sur une hampe aussi d’argent.



Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean-Paul Legendre UMP-LR Avocat
Conseiller général puis départemental
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 505 habitants, en augmentation de 8,6 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
577 558 594 604 630 658 611 595 604
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
572 567 555 462 466 472 402 375 363
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
351 344 347 286 297 313 286 322 336
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
327 314 335 328 410 401 465 502 505
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Avec son chœur voûté du XIIIe siècle, son retable à colonnes torses style Louis XIV, et sa tour Saint-Michel visible dans la campagne tel un phare, l’église Notre-Dame est classée à l’inventaire des monuments historiques. De plus, les nombreuses statues thaumaturges qu’elle abrite suscitent une grande curiosité notamment liée à la réputation des Saints Guérisseurs. L’if du cimetière est quant à lui âgé de plus de 250 ans.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 940.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :