Isabelle This Saint-Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isabelle This Saint-Jean
Isabelle This Saint-Jean
Isabelle This Saint-Jean
Fonctions
Vice-présidente du conseil régional d'Île-de-France
chargée de l'Enseignement supérieur et de la recherche

(5 ans, 8 mois et 22 jours)
Président Jean-Paul Huchon
Prédécesseur Marc Lipinsky
Présidente du collectif Sauvons la recherche
Prédécesseur Bertrand Monthubert
Successeur Emmanuel Saint-James
Secrétaire Nationale du Parti Socialiste chargée de l'environnement, l'énergie et la biodiversité
Biographie
Nom de naissance Isabelle This
Date de naissance (54 ans)
Parti politique Apparentée PS
Profession Professeur d'université

Isabelle This Saint-Jean, née This le 28 mai 1963, est une universitaire et femme politique française. Anciennement secrétaire nationale du Parti socialiste chargée de l'enseignement supérieur et de la recherche et conseillère régionale, elle est actuellement secrétaire nationale du Parti socialiste chargée de l'Environnement, Energie et Biodiversité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur à l'université Paris 13, cette économiste, ancienne présidente du collectif « Sauvons la recherche » (SLR)[1], a été, vice-présidente du conseil régional d'Île-de-France chargée de l'enseignement supérieur et de la recherche et vice-présidente de la commission « enseignement supérieur, recherche et innovation » de l’Association des régions de France. Isabelle This Saint-Jean a également été présidente du GIP Génopole de septembre 2014 à décembre 2015 et membre de divers conseils d'administration : Centre national des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS), Observatoire national de la vie étudiante (OVE), Conseil national de la culture scientifique et technique, etc.

Elle est membre du Conseil national et après avoir été Secrétaire Nationale chargée de l'enseignement supérieur et de la recherche du Parti socialiste, elle est aujourd'hui Secrétaire nationale chargée de l'Environnement, de l'énergie et de la biodiversité.

Elle est aujourd'hui Conseillère régionale d'Ile-de-France et par ailleurs conseillère municipale de Versailles depuis mars 2014, après avoir mené la liste « Le progrès pour Versailles[2] » liste d'opposition divers gauche.

Elle était candidate aux élections régionales des 14 et 21 mars 2010, en seconde position sur la liste du Parti socialiste dans les Yvelines et a été désignée vice-présidente du Conseil régional Ile de France chargée de l'enseignement supérieur et de la recherche dans l'exécutif de Jean-Paul Huchon de 2010 à 2015..

En juillet 2011, elle intègre l'équipe de campagne de Martine Aubry pour les primaires de gauche afin de désigner le candidat à l'élection présidentielle de 2012, chargée de la thématique « Recherche et Universités ». Elle devient ensuite conseillère auprès de Vincent Peillon[réf. souhaitée] pour l'enseignement supérieur et la recherche dans le cadre de la candidature de François Hollande à l'élection présidentielle.

En 2012, elle est candidate aux élections législatives dans la première circonscription des Yvelines pour le Parti socialiste[3].

En 2014, elle est candidate aux élections municipales à Versailles pour le Parti socialiste[4]. Elle prend la tête de la liste "Le progrès pour Versailles".

Professeur à l'université Paris 13, cette économiste a présidé l'association SLR (Sauvons la recherche) à partir de décembre 2008 et a été particulièrement active lors du mouvement de protestation des enseignants-chercheurs de 2009[réf. souhaitée]. Elle était vice-présidente de l'association depuis l'été 2008.

Titulaire d’un doctorat en sciences économiques à l’université Panthéon-Sorbonne (« Anticipations et croyances auto réalisatrices. Indétermination ou prise en compte des « facteurs psychologiques » en économie »), Isabelle This Saint-Jean a été maître de conférences à l’université Paris 1 de 1994 à 2004, puis professeur à l’université du Littoral Côte d'Opale (ULCO) de 2004 à 2007, avant de rejoindre l’université Paris 13 Nord où elle enseigne toujours[5].

Elle est la fille de Bernard This, psychiatre et psychanalyste proche de Françoise Dolto, et de Claude This, également psychanalyste. Elle est aussi la sœur d'Hervé This.

En tandem avec Gilles Pargneaux, elle est chargée du projet Écologie, Environnement et Transition énergétique dans la campagne de Vincent Peillon pour la primaire citoyenne de 2017. Elle est également membre de son comité politique de campagne[6].

En juillet 2017, elle intègre la direction collégiale du PS[7].

Principaux travaux[modifier | modifier le code]

  • This Saint-Jean, I., Anticipations et croyances autoréalisatrices. Indétermination ou prise en compte des « facteurs psychologiques » en économie, Thèse, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 1994.
  • This Saint-Jean, I., « La Construction d'un concept. Des prophéties autoréalisatrices de Merton au concept général d'autoréalisation », Économies et Sociétés, série Œconomia, Histoire de la pensée, P.E. no 19, 4, 1994, p. 161-199.
  • This Saint-Jean, I., « Problèmes épistémologiques liés à l'autoréalisation des théories et des prévisions économiques », Revue économique, 47 (3), mai, 1996, p. 555-565.
  • This Saint-Jean, I., « Le concept d'autoréalisation: de la sociologie à l'économie », Social Science Information, 37 (2), juin, 1998, p. 255-273.
  • This Saint-Jean, I., « Action économique et structure sociale : le problème de l’encastrement », in Granovetter M., Le Marché autrement – Essais, Paris, Desclée de Brouwer, 2000.
  • This Saint-Jean, I., « Introduction générale » (avec Ph. Steiner), L'année sociologique, Vol. 55, 2005/2, p. 273-275.
  • This Saint-Jean, I., « Peut-on définir la sociologie économique », L'année sociologique, Vol. 55, 2005/2, p. 307-326.
  • This Saint-Jean, I., « Les modèles de bulles rationnelles: où l'on retrouve les esprits animaux », in Brian, E., Grenier, J.-Y. et Walter, C. (dir.), Pour en finir avec la valeur fondamentale, Paris, Édition de la Maison des Sciences de l'Homme, 2006.
  • This Saint-Jean, I., « Autoréalisation et communication en économie », Hermès, 44, 2006, p. 191-197.
  • This Saint-Jean, I., « Postface », à Granovetter M., Sociologie économique, Paris, Le Seuil, 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]