Ici Bla-Bla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ici Bla-Bla
Genre Émission pour la jeunesse
Création Bernard Halut
Présentation Bla-Bla
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue Français
Nombre de saisons 15
Production
Format d’image 16/9 couleur
Format audio Stéréo
Société de production RTBF Charleroi
Diffusion
Diffusion La Deux (1997-2010)
Ancienne diffusion Télé 21 (1994-1997)
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Statut Arrêtée
Public conseillé Tout public
Chronologie

Ici Bla-Bla était une émission de télévision belge pour la jeunesse de la RTBF diffusée sur La Deux et sur RTBF Sat créée par le réalisateur Bernard Halut, elle était diffusée entre et . Elle a été remplacée dès le par le créneau Ouf tivi sur La Trois.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette émission fait suite à une période sans réelle émission pour enfant depuis le début des années '90. L'émission Nouba Nouba, qui a connu plusieurs formules, avait remplacé en 1984, l'émission jeunesse Lollipop, conjointement présentée par la marionnette Malvira et le dessinateur et humoriste Philippe Geluck, aidés ensuite par le chanteur Philippe Lafontaine.

Bla-Bla est le nom de la marionnette qui vit dans la blamatique, sorte d'ordinateur servant de borne publique d'information. Bla-Bla répond en interrogeant son ordinateur via son clavier à toutes les demandes parfois folles des différents personnages qui viennent lui demander de l'aide.

Déroulement d'une émission[modifier | modifier le code]

Le déroulement des émissions a très peu changé en 15 ans de diffusion. Bla-bla démarre systématiquement par une phrase type : « Salut les lardons, aujourd'hui n'est vraiment pas une journée ordinaire ! » avant d'exposer le pourquoi. Bien souvent, il est amené à aider des personnages ou à se sortir lui-même de situations dans lesquelles l'ont mis ses amis (Clic, Raton, Mamy Nelly, etc.) ou ses ennemis (Wilbur Disquedur, la Sorcière, etc.). Il utilise pour cela son « programme aléatoire », sorte de monde parallèle irréel où tout peut se produire selon ce que programme Bla-bla. Toutes les semaines, des personnages à but éducatif viennent jouer les intermèdes. Louis Toutpetit présente des livres pour enfants, Cartàpuce présente des jeux vidéo, tandis que Mr Virgule apprend de nouveaux mots à Bla-bla.

Toutes les émissions sont entrecoupées de trois « Blamatoscopes ». Il s'agit de trois épisodes de trois séries de dessins-animés ou de séries pour adolescents qui se suivent de jours en jours. Ces dessins-animés sont en général d'origines européennes, coproduits par la RTBF, ce qui explique l'absence de dessins-animés américains (du moins dans les débuts de l'émission) ou d'animes. Les trois « Blamatoscopes » s'adressent évolutivement à un public de plus en plus âgé. Le premier étant pour les plus petits, le dernier plus ciblé pour les ados. L'intrigue étant souvent plus complexe pour ce dernier, et durait de 20 à 25 minutes, contre environ 10 minutes pour les deux épisodes diffusés au début de l'émission.

En radio[modifier | modifier le code]

Bla Bla apparaissait à la TV, mais aussi à la radio ! Peu après le lancement de VivaCité, il y a animé une émission jeunesse Viva Bla-bla le dimanche de h 10 à h 30. Il a ensuite présenté l'agenda des spectacles et les sujets de Ici Bla Bla durant le week-end à la fin de l'émission VivaWeek-end de Steve Delaunoy, avant de quitter VivaCité en mars 2009 après 4 ans sur les ondes.

Musiques[modifier | modifier le code]

En octobre 1999 sort le premier album de musiques signées Bla-bla. celui-ci s'intitule "Bla-bla – La Blablaboum" et possède 19 titres dont 3 en version karaoké (portant le nombre de titres a 22). Le 17 octobre 2000 sort son deuxième album: "Bla-bla – Je veux être un l@rdon". Celui-ci est construit comme une aventure musicale de 17 titres entrecoupés par de coutres histoires. Le troisième album sort en 2002 sous le nom: "Bla Bla – Les zozos" et comporte 23 titres dont 2 en version karaoké mais aussi une vidéo bonus "je zappe". Pour fêter les 10 ans de Ici Bla-Bla, la RTBF sort une compil des 3 précédents disque sous le nom de "Bla Bla – 10 ans de Bla Bla (la compil)" en y ajoutant 3 morceaux inédits et un court dessin animé bonus sur le thème du troisième album.

Personnages[modifier | modifier le code]

Les différents personnages humains de l'univers de Bla-Bla sont pour la plupart interprétés par les membres de la Ligue d'Improvisation Belge, L.I.B.

  • Bla-bla (Benoît de Leu (tête et voix) et Françoise Wibert (mains)) : un personnage virtuel chauve au crâne en plat, qui d'après son comportement serait plutôt un enfant.
  • Wilbur Disquedur (Éric De Staercke) : inventeur de Bla-bla, son « père » comme il dit. Il n'aime pas sa création et veut sans cesse utiliser Bla-bla à des fins douteuses. Il est totalement accro aux sucettes et aux bonbons.
  • La Carte Mère : censée être la mère de Bla-bla, elle n'est représentée que par une grosse ampoule rouge qui clignote pour annoncer la fin de l'émission. Elle ne dit rien d'autre que « Bla-bla, les enfants sont fatigués, il est temps de fermer ta Blamatique ».
  • Clic la Souris (Carole Karemera, Maud Lefèvre, Véronique Decroes) : une souris qui s'est introduite dans la Blamatique, et qui est devenue sa meilleure amie.
  • Raton (Hugues Hausman) : fiancé de Clic, c'est un rat en blouson un peu idiot qui se met toujours dans des situations délicates.
  • Mamy Nelly (Marie-Paule Kumps) : la mère de Wilbur et par définition la grand-mère de Bla-bla, qu'elle chérit comme son unique petit-fils. Elle est fan de Luis Mariano.
  • Louis Toupti (Jean-Louis Sbille): un lutin vert miniature qui vient tous les vendredis faire découvrir des livres pour enfants en les lisant totalement ou partiellement.
  • Monsieur Virgule (Bruno Coppens) : sorte de génie de la grammaire, il est toujours vêtu de rouge et blanc. Il ne parle qu'avec des rimes soutenues.
  • Mademoiselle Point (Sandrine Hooge) : une demoiselle habillée en forme de point qui bégaie et dont Mr Virgule tombe amoureux.
  • Cartàpuce (Bruno Georis) : petit personnage d'image de synthèse ressemblant à un insecte électronique, il vient présenter régulièrement plusieurs jeux informatiques pour les enfants.
  • Texto (Philippe Allard) : un téléphone cellulaire qui remplace Cartàpuce.
  • La Sorcière (Viviane Collet) : elle vit sous la Blamatique et est l'une des méchants les plus emblématiques de l'émission.
  • Ortie (Déborah Rouach) : l'apprentie sorcière, filleule de la sorcière mais plus sympathique que cette dernière.
  • Professeur Martino (Bernard Cogniaux) : l'instituteur sévère de Bla-bla.
  • Nicole Lacolle (Valérie Coton) : l'institutrice de Bla-bla, Clic et Raton.
  • Robert la Menotte (Bruno Georis) : l'agent du quartier dans lequel se trouve la Blamatique.
  • Constant (Julien Collard) : le facteur du quartier.
  • My Queen (Gudule) : la reine d'Angleterre.

Dictionnaire Bla-Bla[modifier | modifier le code]

  • Lardon : désignent les jeunes enfants qui regardent l'émission. Bla-Bla commence toujours l'émission en disant Salut les lardons, aujourd'hui n'est pas une journée ordinaire.
  • Croûtons : les parents des lardons.
  • Blamatoscope : genre de magnétoscope de la Blamatique qui contient les dessins animés que Bla-Bla offre généreusement à ses lardons.
  • Blamatique : ordinateur dans lequel vit Bla-Bla et servant de borne d'information.
  • Cache-cache Pub : petite chanson qui terminait systématiquement chaque émission. Les paroles sont résolument contre la publicité et incite les enfants à ne pas la regarder : « Je bouche mes yeux, je cache mes oreilles et je regarde pas. La pub… Berk ! » Cette phrase même aura des conséquences sur la fin de l'émission. La RTBF s’est trouvée en porte-à-faux face à la directive belge de ne plus mettre de publicité à 17 h quand l'émission passait. L'émission fut arrêtée en 2009, époque où l'on ne pouvait plus dire que « la publicité est mauvaise ». L'émission fut alors remplacée par « Plus belle la vie ».

Liste non exhaustive des dessins animés et séries diffusées[modifier | modifier le code]

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

V

W

X

Y

Z

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]