Les Contes du chat perché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Contes du chat perché
Format
Recueil de contes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Langue
Auteur
Genre

Les Contes du chat perché est un recueil de contes écrits par Marcel Aymé et publiés entre 1934 et 1946.

L'auteur adopte le point de vue de ses personnages principaux, Delphine et Marinette, deux petites filles d'âge scolaire vivant dans une ferme avec leurs parents et des animaux doués de parole. Elles et les animaux sont complices contre les adultes, leurs parents en particulier. Ces derniers, représentation stéréotypée des ruraux « un peu frustes »[pas clair], ne sont pas méchants et aiment leurs filles, mais les traitent avec une certaine rudesse et ne font pas de sentiment avec les animaux, qu'ils considèrent d'un point de vue purement utilitaire, contrairement aux fillettes qui communiquent avec eux comme avec des personnes. Marcel Aymé déclarait avoir écrit ces contes pour « les enfants âgés de 4 à 75 ans ».

Présentation[modifier | modifier le code]

Introduction de Marcel Aymé[modifier | modifier le code]

« Je me suis assis sous un pommier, et le chat m'a raconté des aventures qu'il était seul à connaître, parce qu'elles sont arrivées à des bêtes du voisinage et à deux petites filles qui sont des amies. Ces Contes du chat perché, je les donne ici sans rien y changer. L'opinion de mon ami le chat est qu'ils conviennent à tous les enfants qui sont encore en âge où on peut comprendre les bêtes et parler avec elles. »

Résumés des contes[modifier | modifier le code]

  • Le Loup : Aujourd'hui Delphine et Marinette s'ennuient. Voici le loup qui toque au carreau et qui supplie qu'on lui ouvre. Les fillettes se laisseraient bien tenter mais l'animal a fort mauvaise réputation. Par ses belles paroles, le loup parviendra-t-il à leur faire oublier qu'il a dévoré le Petit Chaperon rouge et l'agneau de la fable ?
  • Les Bœufs
  • Le Chien : En revenant des courses, Delphine et Marinette font une curieuse rencontre : un chien aveugle qui les supplie de l'adopter. Les deux petites filles se laissent bien vite attendrir par l'animal infirme mais ce nouveau compagnon sera-t-il du goût des parents et du chat ?
  • Le Petit coq noir - 1934.
  • L'Éléphant : Durant l'absence de leurs parents, Delphine et Marinette décident de jouer à l'arche de Noé avec les animaux de la ferme. Tout le monde se prend au jeu, notamment une petite poule blanche qui doit jouer… un éléphant.
  • Le Mauvais jars - Gallimard, 1935. Alors qu'elles jouent à la balle dans le pré, Delphine et Marinette font la rencontre d'un jars très impoli, méritant une bonne leçon.
  • La Buse et le cochon (1936) : Aujourd'hui la petite ferme est en effervescence : l'âne a entendu les parents dire que le cochon devait être saigné le lendemain. Tous les animaux se mobilisent avec Delphine et Marinette afin de le sauver.
  • L'Âne et le cheval : Avant de s'endormir, Delphine et Marinette font le vœu de se transformer en cheval blanc pour l'une et en âne gris pour l'autre. À leur réveil, leurs souhaits se sont réalisés.
  • Le Canard et la panthère - Gallimard, 1937 : Les parents de Delphine et Marinette conseillent au canard de partir en voyage, puisqu'il est intéressé par la géographie. Il part donc faire le tour du monde, et en revient quelques mois plus tard, avec une compagne insolite : une panthère.
  • Le Paon : Après la visite de leur cousine Flora, Delphine et Marinette veulent devenir plus élégantes. Le cochon partage le même objectif après avoir vu un splendide paon, venu du château voisin.
  • Le Cerf et le chien - Gallimard, 1938. Un cerf traqué par des chasseurs se réfugie chez les petites. Delphine et Marinette comptent bien protéger leur nouvel ami;
  • Les Cygnes - Gallimard, 1939. Alors que leurs parents s'absentent, Delphine et Marinette emmènent un petit chiot orphelin au rendez-vous des enfants perdus, pour que les orphelins aient une nouvelle famille. Mais les cygnes qui dirigent cette réunion pensent que les petites sont aussi des enfants perdues. Et qu'elles doivent vite rentrer, sinon elles seront grondées par leurs parents.
  • Le Mouton - Gallimard, 1940. Un mouton, ami de Delphine et Marinette, est troqué à un soldat comme nouvelle monture. Les deux petites s'empressent de partir pour retrouver leur ami
  • Les Boîtes de peinture - Gallimard, 1941 : Un matin de vacances, Delphine et Marinette se rendent dans le pré, les boîtes de peinture offertes par l'oncle Alfred sous le bras. Tout heureuses de leur nouveau cadeau, elles décident de faire le portrait des animaux de la ferme. Mais le résultat n'est pas du goût de leurs amis et a des conséquences inattendues.
  • Les Vaches - Gallimard, 1942. Delphine et Marinette ont égaré les vaches qu'elles devaient mener au pré. Une enquête est lancée pour retrouver les disparues.
  • La Patte du chat - Gallimard, 1944 : Après une bêtise les deux petites filles sont contraintes d'aller voir leur cruelle tante Mélina. Le chat Alphonse les aide à résister.
  • Le Problème - Gallimard, 1944 : Les parents de Delphine et Marinette sont très en colère car celles-ci sont incapables de résoudre leur problème d'arithmétique, et il faut qu'elles y arrivent avant le soir. Pas de panique : les animaux sont prêts à les aider.
  • Le Mammouth - Gallimard (1997) : Lorsqu'un jour Delphine et Marinette préparent leurs affaires d'école à regret, elles entendent un drôle de bruit et sont surprises de découvrir un mammouth dans la cour !

Éditions et illustrations[modifier | modifier le code]

En 1963, Gallimard les édite pour la première fois en deux volumes connus comme Les Contes bleus du chat perché (8 contes) et Les Contes rouges du chat perché (7 contes). Un recueil définitif intitulé Les Contes du chat perché est paru, de manière posthume, en 1969. La première édition (1934) des contes a été illustrée par 67 aquarelles de Natan Altman, artiste de l'avant-garde russe, qui séjournait à Paris à l'époque.

Contes rouges du chat perché (1963)[modifier | modifier le code]

  • Les Bœufs (1934)
  • Le Chien (1934)
  • Le Paon (1938)
  • Les Boîtes de peinture (1941)
  • Les Vaches (1942)
  • La Patte du chat (1944)
  • Le Problème (1946)

Contes bleus du chat perché (1963)[modifier | modifier le code]

  • Le loup
  • Le cerf et le chien
  • L'éléphant
  • Le canard et la panthère
  • Le mauvais jars
  • L'âne et le cheval
  • Le mouton
  • Les cygnes

Dans le recueil regroupant les trois séries de contes, trois nouvelles histoires – ayant toujours les mêmes protagonistes – font leur apparition : « Le petit coq noir » (1934), « La buse et le cochon » (1936) et « Le loup et le Chat » (1938)[réf. nécessaire].

Suites allographes[modifier | modifier le code]

Deux contes sont découverts dans les papiers personnels de la veuve de Marcel Aymé. Michel Lécureur précise dans le volume de la Pléiade que les tapuscrits sont dépourvus de « toute annotation manuscrite et de signature. Par le style, le rythme, la syntaxe et le vocabulaire, ces contes diffèrent sensiblement des dix-sept contes publiés de 1934 à 1946. » L'attribution de ces deux contes à Marcel Aymé est sujette à caution. Leur paternité est d'ailleurs revendiquée par un certain Frédéric Lerich[1].

Nouveaux contes du Chat perché

  • Le Mammouth / illustrations Claudine et Roland Sabatier. Paris : Gallimard jeunesse, , 32 p. (ISBN 2-07-051697-0)
  • Le Commis du père Noël / illustrations Claudine et Roland Sabatier. Paris : Gallimard jeunesse, , 32 p. (ISBN 2-07-050669-X). Rééd. coll. "Folio cadet" n° 367, , 63 p. (ISBN 2-07-052192-3)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Adaptation télévisée[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Livre Audio[modifier | modifier le code]

Disques[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Opéra[modifier | modifier le code]

  • Chat Perché, opéra rural, Caroline Gautier, musique de Jean-Marc Singier, créé à l'Amphithéâtre de l'Opéra Bastille le .

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]