Ligue d'improvisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligue d'improvisation montréalaise. Didier Lambert, François Gilbert, Martin Boily, Jean-Philippe Durand et Mathieu Bouillon.

La Ligue d'improvisation est un phénomène spécifiquement francophone à l'origine. La première ligue, la Ligue nationale d'improvisation, est née au Québec en 1977. Au départ, les québecois réfléchissaient au problème de la désertion des salles de spectacle classiques au profit des salles de shows sportifs à Montréal. Yvon Leduc et Robert Gravel, deux passionnés de théâtre réfléchissent alors au moyen de rediriger le public vers les salles de spectacles autres qu'exclusivement sportifs. Ils décident alors de faire une expérience d'un soir : celle qui consiste à hybrider la forme sportive des matchs de hockey (sport national au Canada) à la singularité du théâtre de texte. Le match d'improvisation naissait alors dans la mythique salle du Spectum de Montréal. Croyant proposer une soirée "expérimentale" unique, les deux québécois restèrent... coits (!) en constatant, lors du tout premier match d'improvisation, l'emballement d'un public qui sembla trouver là une alternative aux programmations par trop classiques (?) des circuits culturels locaux et francophones. Leduc et Gravel décrochent la timbale. La création de la LNI, toute première ligue d'improvisation canadienne, débarquera 2 ans plus tard à Paris où elle rencontra une écho enthousiaste de la part d'une poignée de comédiens passionnés français. Ce fut la Cie du Théâtre de l'Unité (Jacques Livchine et son acolyte Hervée Delafond) qui prirent en main la création et la formation de la1ère LIGUE D'IMPROVISATION FRANÇAISE (LIF) qui démarra dès les années 81 au Théâtre de l'Escalier d'Or (disparu depuis) puis au Bataclan sous la houlette tout aussi passionnée de son directeur Joël Laloux. Ils passèrent ensuite au Cirque d'Hiver de 1990 à 1993. Parti d'un supposé problème pécuniaire du public, la création de la LNI a depuis fait des émules en France, en Belgique, en Suisse et en Italie.

Les ligues sont des associations de comédiens, professionnels ou amateurs, dont l'objet principal est le spectacle dont l'exemple le plus cadré est le match d'improvisation.

Les Ligues professionnelles d'improvisation dans le monde[modifier | modifier le code]

Au Québec[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

La Ligue d'improvisation française (LIF) est née en 1981 sous l'impulsion, en partie, du Théatre de l'Unité et de La Compagnie Polygène. La LIF fut la première en France à organiser des spectacles d'improvisation théâtrale, sous forme de matchs.

Après quelques matchs publics en tournée, la première saison régulière eut lieu au Théâtre de l'Escalier d'Or à Paris en 1982. Trois équipes se partageaient le championnat : les Rouges, les Bleus et les Jaunes. La première retransmission télévisée fut celle d'un match France-Québec à Aubervilliers, le 4 décembre 1983.

L'année suivante, la Ligue passe un cap en installant sa patinoire au Bataclan qui, à l'époque, avait une contenance de 800 personnes mais accueillait régulièrement 1 000 voire, en finale, 1 200 personnes.

La Ligue met en place, outre les matchs, des événements comme les premières 24 h de l'impro, 24 heures non-stop d'improvisation. Puis ce sont les premiers mondiaux d'impro à Montréal, en 1985, gagnés par les Québécois avec une équipe française en finale, entrainée par Michel Lopez avec Hervée Delafond, Viviane Marcenaro, Catherine Bœuf, Gérard Surrugue, Omar Kelloua, Pierre Laplace.

La LIF a aussi créé le réseau des « produits dérivés », matchs en entreprise, mini-spectacles, impros en colloque et surtout « les canulars » créés après la fameuse soirée de la centième de Ciel, mon mardi ! de Christophe Dechavanne, le 20 novembre 1990. Les faux invités ce soir là étaient : Lydie Agaesse, Viviane Marcenaro, Séverine Denis, Philippe Lelièvre, Éric Métayer, Christian Sinniger, Gérard Sallaberry, Jean Dulon.

Suivent ensuite le record du monde d'improvisation par des membres de la LIF, les 51 h d'impro non stop, etc.

La Ligue meurt de l'impossibilité de rentabiliser une production, jouant un soir par semaine avec un plateau de 32 personnes.

À côté de la LIF se crée la LIFI (Ligue d'Improvisation française d'Île-de-France)[1] que rejoignent au départ les refusés des matchs de la LIF. Ironie du sort, la LIFI verra arriver une partie des joueuses et joueurs de la LIF quand celle-ci fermera définitivement ses portes après quelques années passées au Cirque d'hiver. Celui-ci est trop grand pour elle malgré un remplissage de plus de 1 000 personnes. D'autres spectacles d'impro naissent de l'expérience de la LIF, entre autres Kamikaze Impro (créé par Jean Daniel Laval, Viviane Marcenaro et Eric Métayer) et Le Cercle des menteurs (imaginé par Christian Sinniger, inspiré finement par Catherine Bœuf et Jean Marie Cornille), joué à Paris de décembre 1999 au Bataclan à juin 2009 à la Comédie Bastille. De nombreux spectacles de café-théâtre d'improvisation suivent aujourd'hui le sillon tracé par les comédiens pionniers de la LIF.

Dès les premières années d'énorme succès enregistrés au bataclan, des agences événementielles en mal de nouvelles offres pour leurs clients et leurs séminaires et autres colloques à thème, sollicitent les improvisateurs professionnels qu'ils découvrent grâce à la fameuse émission de Christophe Dechavannes "La 100ème de Ciel, mon mardi !" en 1991. C'est un succès historique télévisuel. L'émission sera ainsi l'occasion d'un des plus marquants canular joué en direct à la télévision française encore peu habituée à la "télé réalité" et à ses fantaisies annexes. Repérés par un public médusés, la troupe opérant ce soir là sur le plateau (ci-dessus citée) sera dès le lendemain sollicitée par pléthore journaux, magasines, émissions branchées pour intervenir, proposer des faux plateaux et autres surprises en faux-vrais. La suite des saisons de matchs qui se produisirent au Cirque d'Hiver n'empêchèrent pas la fin programmée de cette étonnante aventure et ce, pour cause, de gestion devenue particulièrement lourde. Les pionniers de la LIF auront eu le temps d'essaimer, chacun selon l'originale et puissante expérience que cet art proposé en match (compétition) leur a appris. Séverine Denis créera le 1er Réseau des improvisateurs professionnels de France, toujours actif en 2016, et poursuit la transmission de ce savoir depuis 25 ans dans le monde de l'entreprise, de l'enseignement créatif et universitaire.

Quelques ligues professionnelles en France

En Belgique[modifier | modifier le code]

La Ligue d'improvisation belge (LIB) est la version belge francophone de la discipline du match d'improvisation. Elle a été créée en 1984, à la suite d'une tournée de la LNI en Belgique et suivant l'exemple des jouteurs de la Ligue nationale d'improvisation du Québec. La LIB fut fondée par Michel Scourneau, Alain Stevens et Jonathan Fox avec l'accompagnement de Robert Gravel et Yvon Leduc.

La première représentation a eu lieu le 10 décembre 1984 aux Halles de Schaerbeek. De 1986 à 2000, les matchs se déroulèrent au Mirano Continental. La Ligue a ensuite évolué dans divers théâtres de Bruxelles, avant de s'installer en 1999 au Théâtre Marni à Ixelles.

Depuis sa création, plus de 200 comédiens ont participé aux matchs de la Ligue. Certains grands acteurs belges francophones contemporains sont issus de ses rangs, comme Michel Scourneau, Fanck Monseu, Laurence Bibot, Bruno Bulté, Éric De Staercke, Philippe Résimont, Virginie Hocq ou encore Nathalie Uffner.

Les équipes participent aux rencontres et festivals nationaux et internationaux, dont la Coupe du monde d'improvisation.

La Ligue néerlandophone, Belgische Improvisatie Liga (BIL) a été créée en 1989. Elle s’est complétée en 2000 d’une académie de formation pour jeunes comédiens.

En 2012 la LIP (ligue d'improvisation professionnelle Wallonie Bruxelles)[2] est fondée. Elle regroupe des comédiens, issus des différentes écoles francophones d’art dramatique en Belgique. La LIP est une plate-forme de rencontre entre les différentes générations de comédiens, les expérimentés et les jeunes sortants, entre les différentes écoles, entre les différentes disciplines artistiques. Elle est aussi un lieu de rencontres internationales qui permet l’accueil de formateurs spécifiques venant aussi bien d’Italie que de France, du Québec ou de Suisse, pays avec lesquels la Ligue d’improvisation professionnelle Wallonie-Bruxelles partage l’envie d’apprendre et de travailler.

La quarantaine de comédiens qui ont créé cette LIP ont fait rêver plusieurs milliers de spectateurs pendant de nombreuses années dans la patinoire du Marni.

La LIP souhaite rendre ses lettres de noblesse à l'improvisation en revenant à sa fonction première d'outil. C’est donc avec de nouvelles envies et sur une base toujours professionnelle que tous ces jouteurs ont créé cette ligue d'improvisation professionnelle Wallonie-Bruxelles.

L'improvisation permet au comédien d’explorer les différentes facettes qui composent son métier. Elle offre les moyens de parfaire et de compléter les formations de ces membres. La LIP s’inscrit dans un mouvement perpétuel de constante évolution, tant à l’intérieur que vers l’extérieur.

Les ligues d'improvisation professionnelles belges ont suscité l’apparition de nombreuses ligues d'amateurs.

En Suisse[modifier | modifier le code]

Les Ligues d'improvisation de Suisse romande sont organisées par canton : il en existe dans les cantons de Genève, du Jura, de Neuchâtel, du Valais, de Vaud et de Fribourg.

L'Association Vaudoise des Ligues d’Impro organise des matchs d’improvisation théâtrale selon les règles québécoises dans le canton de Vaud, en Suisse.

Fondée en 1988, après la visite de Robert Gravel et la tenue du Mundial, elle regroupe désormais plus de 800 membres, répartis en trois ligues : les écoliers, les juniors (16-20 ans) et les amateurs (dès 20 ans).

L’AVLI, c’est plus de 60 matchs par année et près de 3 000 spectateurs par saison, ce qui en fait la plus grande ligue d'improvisation en Suisse.

L'association Vaudoise des ligues d'impro organise également un match, qui voit s'affronter des comédiens professionnels, tous les ans aux alentours de Pâques à la vallée de la jeunesse à Lausanne et regroupe en moyenne près de 1 000 spectateurs.

En Italie[modifier | modifier le code]

Le Match d'improvvisazione teatrale est la Ligue d'improvisation italienne. Elle est née en 1989.

Au Luxembourg[modifier | modifier le code]

Depuis 1998, la L.I.L. (Ligue d'Improvisation Luxembourgeoise) est leader dans le monde de l’improvisation théâtrale au Luxembourg.
En 2003, création d'une équipe de jouteurs amateurs : les Improtozaures.

Dans d'autres pays[modifier | modifier le code]

Il existe aujourd'hui des ligues d'improvisation théâtrale en Argentine, au Brésil, au Maroc, à Porto Rico et en République tchèque.

Les Ligues amateur d'improvisation dans le monde[modifier | modifier le code]

Au Québec[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Nom de la ligue Ville
Ludi-idf Paris
La Cigüe Bordeaux
La Lidé Cergy
Les Ours Molaires Montpellier
Compagnie Macédoine Caen
La LIPho - Ligue D'Improvisation Phocéenne Marseille
LIP Paris
La TIR Rennes
Les Candiratons Le Mans
Le MITHE de Marseille - Mouvement d'Improvisation THEâtrale Marseille
Ma Tribu Marseille
Les Pickles Aix en Provence
Les Déjantés du Théâtre-Sport Vitrolles
Restons Calmes ! (dans la dignité) Bordeaux
Ligue d'Improvisation de Seine et Marne Melun
Troupe du Malin Nantes
L'ADIV Poitiers
Le GIT Lille
La LIFA Paris
La Brique Toulouse
L'ALIBI Saint-Apollinaire
Les Azamites Le Crès
Les Démons du M.I.D.I Saint Aunès
Les Ours dans ta baignoire Paris
La L.I.H.S Haute-Savoie
Ludo Impro Boulogne Billancourt
LUDI Poitiers Poitiers
Alinea Niort
LUDI Toulouse Toulouse
La RADIT Toulon
Les KONKISADORS Stains - 93
Steac frit Rouen

Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Nom de la ligue Ville
The Wellington Improvisation Troupe Wellington
Improv Bandits Auckland
Con Artists Auckland

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]