Jean-Louis Sbille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Louis Sbille
Description de l'image Jean Louis Sbille by jacques Campens.jpg.
Naissance (74 ans)
Ottignies
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge

Jean-Louis Sbille né le à Ottignies, est un artiste, homme de radio et de télévision, comédien, auteur et dramaturge belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Personnage éclectique, il a participé à l'avant-garde artistique belge dans les années 1970 et 1980.

Avec le plasticien Marc Borgers, il a créé à Namur le groupe d’art vidéo et de performance Ruptz[1]. Il a été l’éditeur du magazine graphique new-wave Soldes Fins de Séries (1977-1981).

En 1976, 1977 et 1978, il est co-organisateur avec Bernard Gillain et Philippe Grombeer du festival folk du Temps des Cerises, à Floreffe, qui alliait musique, théâtre de rue, et débats d'idées en phase avec cette époque[2].

À la Radio-télévision belge (RTBF), il a produit et présenté de nombreuses émissions : Marie Clap’ Sabots, avec Bernard Gillain (1974-1977), Impédance, avec Pierre Guyaut-Genon (1977-1981), L’Heure Exquise (1981-1985, Silver Award du Creative Club of Belgium, 1984), Cadence (1978-1983), Cargo de Nuit (1985-1990), réalisé par Philippe Pilate (Gold Award du Creative Club of Belgium, 1987), TBM - Alice, magazine culturel européen (1986), Ici Bla-Bla (scénariste et "Louis Toupti"), émission Jeunesse créée par B. Hallut de 1995 à 2009.

Il a enseigné à l'Institut supérieur de formation sociale et de communication de Bruxelles. Depuis 2012, il enseigne « Critique et analyse des Médias » à la Haute école libre de Bruxelles Ilya Prigogine. Comédien, il joue au théâtre et au cinéma. Il a dansé dans la compagnie de Diane Broman Les Bouches Bées (prix du public au Concours chorégraphique de Cologne en 1979). Il a été un des clowns de Mario Gonzalez (1989-1991), il est le dramaturge de José Besprosvany pour À propos de Madame Butterfly, Le Roi et son danseur, 9 et La Belle au Bois de Dananka.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Flip intégral 1974, avec des encres d’André Lambotte, édition de la Soif Étanche.
  • Faustine-Surface, avec des photographies de Marc Borgers, éditions Yellow Now.
  • Mamamama. Textes à dire, Bookleg Maelstrom (illustration Michele Baczinsky).
  • De la machine à laver, monologue philosophique, MaelstrÖmCompact (ISBN 978-2-87505-099-1).
  • Le 18, tram magnifique, coll. « Opuscule », Bruxelles, éditions Lamiroy, 2017, 42 p. (ISBN 978-2-87595-096-3).
  • Komsakonkoze (komildizz), éditions Traverse, 2018 (ISBN 978-2-93078-325-3).
  • Le Sergent-Chef Massamba, éditions Eric Lamiroy (ISBN 978-2-87595-417-6).
  • Pains Perdus, éditions La Pierre d'Alun (D/2021/3739/000).

Littérature de jeunesse[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « RUPTZ (1975-1977) », sur bps22.be (consulté le ).
  2. Retour au Temps des Cerises à l'abbaye de Floreffe, Le Soir, .

Liens externes[modifier | modifier le code]