Hyds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hyds
L'église Saint-Martin
L'église Saint-Martin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Montluçon
Canton Commentry
Intercommunalité Commentry Montmarault Néris Communauté
Maire
Mandat
Christiane Martin
2014-2020
Code postal 03600
Code commune 03129
Démographie
Population
municipale
320 hab. (2014)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 17′ 08″ nord, 2° 49′ 50″ est
Altitude Min. 365 m – Max. 553 m
Superficie 18,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Hyds

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Hyds

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hyds

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hyds

Hyds est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Hyds apparaît pour la première fois dans les sources au XIIIe siècle, sous la forme Idz. Il dérive du nom propre gaulois Iccius[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Œil, qui prend sa source dans la commune voisine de Beaune-d'Allier, traverse la commune d'est en ouest, au sud du bourg.

La ligne de chemin de fer de Gannat à Montluçon, portion de la liaison Lyon - Bordeaux via Limoges, traverse également la commune et franchit le vallon de l'Œil par le viaduc du Soleil.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village d'Hyds avait sous l'Ancien Régime la particularité d'être partagé entre le diocèse de Bourges au nord et celui de Clermont au sud.

La commune a appartenu successivement à l'ancien canton de Doyet, au canton de Montmarault, puis, à partir du Second Empire, à celui de Commentry.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Hyds.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : De gueules à l’épée d’argent posée en barre et à la clé d’or posée en bande brochant sur l’épée, au chef ondé aussi d’argent chargé de trois coquilles d’azur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Michel Champomier    
Mars 2014 en cours Christiane Martin[2]   Représentante de commerce

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 320 habitants, en augmentation de 2,24 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
714 520 718 767 1 037 875 777 785 833
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
812 780 750 782 828 857 899 876 876
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
828 811 780 627 624 575 581 528 468
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
456 408 337 390 393 359 331 317 320
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, vol. 1 : Formations préceltiques, celtiques, romanes, Genève, Librairie Droz, coll. « Publications romanes et françaises » (no 193), , 1869 p. (ISBN 978-2-600-02884-4, lire en ligne)., notice 3527, p 227.
  2. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 7 juin 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Notice no PA00093124, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :