Horiba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Horiba
logo de Horiba

Création 1945
Dates clés 1945 : fondation par Masao Horiba
1972 : implantation en Amérique et en Europe
1996-1997 : rachat des sociétés françaises ABX et Jobin-Yvon SAS
Fondateurs Masao Horiba (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Atsushi Horiba, Kozo Ishida
Forme juridique Société anonyme
Action TSE : 6856
Slogan « Explore the Future »
Siège social Kyoto (Préfecture de Kyoto)
Drapeau du Japon Japon
Direction Atsushi Horiba, président-directeur général
Activité Fabrication d'instrumentation scientifique
Produits Instruments de mesure
Filiales Horiba Medical
Horiba ABX
Horiba Jobin-Yvon
Effectif 6 831 (2015)
Site web www.horiba.com

Chiffre d’affaires 1,50 milliard de dollars (2015)

Horiba (堀場製作所, Horiba Seisaku-sho) est une société japonaise de fabrication d'instruments de mesure et de matériel optique. Elle produit notamment des dispositifs de mesure et d'analyse des gaz, avec des applications dans les domaines environnemental et médical, ainsi que pour la recherche scientifique fondamentale.

Historique[modifier | modifier le code]

Horiba est fondé en 1945 par Masao Horiba, jeune diplômé en physique nucléaire de l'université de Kyoto. Au début des années 1950, il entreprend la production en masse de PH-mètres. En 1953, il dépose les statuts de la société actuelle. En 1959, Hitachi entre au capital de Horiba et demeure l'un des principaux actionnaires jusqu'en 2002. Les deux entreprises conservent des liens importants.

En 1972, la société crée des filiales en Amérique et en Europe. En 1996 et 1997, Horiba fait l'acquisition de deux entreprises françaises : le fabricant d'appareils de mesure des cellules sanguines ABX (aujourd'hui nommé Horiba ABX SAS) en 1996 ; le fabricant d'instruments de mesure et d'optique Jobin-Yvon (devenu Horiba Jobin-Yvon) en 1997. En 2005, Horiba développe ses activités dans l'automobile en achetant l'entreprise allemande Schenck Development Test Systems, qui produit des instruments de test des moteurs, de la tenue de route et du freinage.

Le siège social européen et centre de R&D de Horiba, en août 2014 à Paris-Saclay (Palaiseau).

La même année, le groupe incorpore le Canadien Interautomation Group of Ontario, spécialiste des logiciels à destination de l'automobile. En 2014, il regroupe 42 entreprises présentes dans une quinzaine de pays. La diversification de ses activités et la création de filiales à l'étranger ont réduit la part de son chiffre d'affaires réalisé au Japon : les ventes domestiques sont passées de 62% en 1995 à 35% en 2008.

En 2012, Horiba installe son siège social européen et un centre de R&D dans le pôle scientifique et technologique Paris-Saclay, à proximité de l'École polytechnique, dans la commune de Palaiseau[1]. Le bâtiment héberge également la direction commerciale française de la filiale Horiba Medical[1]. En association avec d'autres industriels comme Total, Air liquide et EDF, Horiba participe à la création de l'Institut photovoltaïque d'Île-de-France sur le plateau de Saclay[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean-François Préveraud, « Horiba implante un centre de recherche en France », sur Industrie et Technologies, (consulté le 29 août 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]