Grzegorz Rosiński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Grzegorz Rosinski)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grzegorz Rosinski
Rosinski Grzegorz.jpg
Grzegorz Rosiński en 2007.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Enfant
Piotr Rosinski (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Œuvres principales

Grzegorz Rosiński, né le à Stalowa Wola, en Pologne, anciennement surnommé Rosek, est un dessinateur de bande dessinée polonais. Il vit en Suisse dans le canton du Valais.

Il est surtout connu pour être le dessinateur historique de la bande dessinée Thorgal, entre 1977 et 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2014)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après des études à l'Académie des beaux-arts de Varsovie, Grzegorz Rosiński dessine en Pologne jusqu'en 1982, année au cours de laquelle il s'installe en Belgique. Il y travaille pour Le Journal de Spirou et son supplément Le Trombone illustré où il publie, sous le pseudonyme de Rosek, plusieurs histoires courtes. Toujours pour Le Journal de Spirou, il dessine les deux albums de La Croisière fantastique sur un scénario de Mythic (1987 et 1988).

En 1977, il publie sa première planche de Thorgal, sur un scénario de Jean Van Hamme, dans Tintin. La série connaît un franc succès et fait l'objet d'une publication en albums chez Le Lombard.

Le dessinateur en 1997.

En 1980, avec Duchâteau, il persiste dans la science-fiction avec Hans dont Kas reprend le dessin quelques années plus tard. En 1983, il participe à l’album Les Amis de Buddy Longway, aux éditions du Lombard, avec Derib, Gir, René Hausman, René Folletetc. En 1988, avec Jean Van Hamme, il publie Le Grand Pouvoir du Chninkel aux éditions Casterman. Cette histoire, prépubliée dans la revue (À suivre), est publiée en noir et blanc, fait l'objet d'une version couleur quelques années plus tard. En 1992, il s'associe avec Jean Dufaux, pour la série Complainte des landes perdues aux éditions Dargaud.

En 2001, une nouvelle collaboration avec Jean Van Hamme fait naître un one shot, Western, dans la collection « Signé » du Lombard. Cet album présente la particularité de présenter cinq illustrations en double page construites comme de véritables tableaux. En 2004 et 2005, il publie deux tomes de la série : La Vengeance du comte Skarbek sur un scénario d'Yves Sente.

En 2011, une grande exposition revient sur sa carrière dans le cadre de la cité médiévale de Saint-Ursanne, en Suisse[1] Le , Rosiński signe avec le maire de Delémont, une convention en vue de la création d'un musée Rosiński dans la capitale de la République et Canton du Jura. Du au s'y déroule une exposition gratuite consacrée à Rosinski[2].

En , à l'occasion du dévoilement de la couverture du trente-sixième album de Thorgal, Aniel, Grzegorz Rosiński annonce vouloir arrêter la série, et se faire succéder au dessin par Fred Vignaux[3].

Évolution du style[modifier | modifier le code]

Le dessinateur au 44e festival international de la Bande Dessinée, en janvier 2017.

À partir des années 2000, le style de Rosiński connaît une évolution importante, passant à ce que l'on appelle la « couleur directe ». En effet, à l'occasion de la conception des deux tomes de La Vengeance du comte Skarbek, il délaisse le dessin traditionnel (crayonnés, puis encrage et tracé des contours au noir) pour travailler comme un peintre ou un illustrateur et étendre à la totalité des albums le traitement qu'il réservait jusqu'ici à certains travaux d'illustration ou aux couvertures de ses livres.

Rosiński mélange les techniques (gouache, pastel, crayon etc.) pour créer un univers graphique très coloré et très enlevé, et plus libéré de la forme qu'auparavant. Il travaille sur des grandes planches pour libérer sa gestuelle, et celles-ci sont ensuite rétrécies pour l'impression.

Il a ensuite appliqué ce nouveau traitement aux derniers albums de Thorgal. Le plaisir qu'il éprouve de nouveau dans son travail, grâce à cette évolution, l'amène à poursuivre cette série qu'il devait initialement interrompre[4],[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.rosinski2011.com
  2. Thorgal-BD, « Thorgal à Délémont », sur Thorgal, (consulté le 12 décembre 2015).
  3. Romain Brethes, « Rosinski : « J'arrête Thorgal » », sur Le Point, (consulté le 28 août 2018).
  4. « Van Hamme & Rosinski : « C'était le moment idéal pour passer à la couleur directe » », sur ActuaBD, (consulté le 8 août 2017).
  5. « Thorgal - 29. Le Sacrifice », sur BD Gest' (consulté le 8 août 2017).
  6. www.prix-litteraires.net
  7. www.prix-litteraires.net
  8. AFP, « Grzegorz Rosiński officier des Arts et Lettres », lefigaro.fr, (consulté le 25 janvier 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Entretiens
  • Auracan no 1, 1993 : entretien.
  • La lettre de Dargaud no 18, 1994 : entretien.
  • Sapristi no 32, 1995 : entretien + bibliographie + couverture inédite.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :