Grande-Terre (île en Guadeloupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Grande-Terre (Guadeloupe))

Grande-Terre
Vue satellite de la Guadeloupe avec la Grande-Terre, en haut à droite.
Vue satellite de la Guadeloupe avec la Grande-Terre, en haut à droite.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Petites Antilles
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 16° 20′ 00″ N, 61° 25′ 00″ O
Superficie 639 km2
Côtes 134,9 km
Point culminant Morne l'Escade (136 m)
Géologie Atoll surélevé
Administration
Région d'outre-mer Guadeloupe
Département Guadeloupe
Démographie
Population 197 603 hab. (2006)
Densité 309,24 hab./km2
Plus grande ville Les Abymes
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC-4
Géolocalisation sur la carte : Guadeloupe
(Voir situation sur carte : Guadeloupe)
Grande-Terre
Grande-Terre
Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles
(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Grande-Terre
Grande-Terre
Îles en France

L'île de Grande-Terre, ou la Grande-Terre, surnommée la « petite Bretagne des Antilles », est une île de France qui constitue l'aile est du « papillon » que forment les deux principales îles de l'archipel de Guadeloupe, l'aile ouest étant la Basse-Terre, les deux étant séparées par un étroit bras de mer, appelé « la Rivière Salée ». Elle est l'île la plus peuplée de ce département - région d'outre-mer, étant légèrement plus peuplée (de l'ordre de 5 %) que la Basse-Terre.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Grande-Terre bénéficie d'un climat beaucoup plus sec que la Basse-Terre. La végétation y est beaucoup moins dense et plus rase, le relief, quant à lui, est moins accidenté. Son littoral est composé de côtes rocheuses mais aussi de plages de sable blanc protégées par les lagons. Le sud-ouest de l'île, nommé les Grands Fonds, est composé de mornes verdoyants. Il s'agit d'un atoll surélevé[1].

D'une superficie de 639 km2, son littoral mesure 134,9 kilomètres de longueur[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement, l'île de Grande-Terre s'appelait « cibuqueira », (« île aux gommiers », en langue caraïbe) et l'île de Basse-Terre, « Caloucaera » (Karukera), mot voulant dire « l'île aux belles eaux » en langue caraïbe.

Économie[modifier | modifier le code]

Avec les villes limitrophes de la Basse-Terre (Baie-Mahault et Lamentin notamment), la région pointoise est le poumon économique de la Guadeloupe, l'industrie et les services étant centralisés à Pointe-à-Pitre et sa périphérie.

L'accueil touristique est assuré par les villes de Saint-François, Sainte-Anne et Le Gosier.

Liste des communes de la Grande-Terre[modifier | modifier le code]

Rang Villes Pop. (2006) Superficie(km²) Densité
1 Les Abymes 60 053 81,25 739
2 Le Gosier 27 370 42,20 649
3 Sainte-Anne 23 073 80,29 287
4 Le Moule 21 027 82,84 254
5 Pointe-à-Pitre 17 541 2,66 6 594
6 Morne-à-l'Eau 16 703 63,56 263
7 Saint-François 13 424 59,82 224
8 Petit-Canal 8 180 70,35 116
9 Port-Louis 6 481 43,24 127
10 Anse-Bertrand 4 751 60,47 79

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Islands of Guadeloupe (France) » (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]