Teo Fabi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fabi.
Teo Fabi
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Drapeau : Italie Milan, Lombardie, Italie
Nationalité Drapeau : Italie italien
Carrière
Années d'activité 1982, 1984-1987
Qualité Pilote automobile
Équipe Toleman Group Motorsport
MRD International
Benetton Formula Ltd
Statistiques
Nombre de courses 71 (64 départs)
Pole positions 3
Podiums 2
Victoires 0

Teodorico Fabi (plus connu sous le nom de Teo Fabi) est un ancien pilote automobile italien né le à Milan (Italie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après de brillants résultats en karting, dans les formules de promotion, et en CanAm en 1981 (4 victoires, à Mosport I et II, Mid-Ohio et Laguna Sena), Teo Fabi accède à la Formule 1 en 1982, au sein de l'écurie britannique Toleman. Au volant d'une voiture qui était loin de pouvoir rivaliser avec les meilleures, Fabi ne parvient pas à se mettre en évidence sur la piste, mais réussit à s'attirer l'inimitié de ses pairs en se désolidarisant d'eux lors de la fameuse grève des pilotes au GP d'Afrique du Sud. Dès la saison suivante, il rejoint les États-Unis où il intègre les rangs du championnat CART. Aux 500 Miles d'Indianapolis, pour ce qui est seulement sa deuxième course dans la discipline, Fabi fait sensation en décrochant la pole position. Après avoir mené le début de course, il est finalement contraint à l'abandon sur casse moteur, mais est élu meilleur débutant de l'année de l'édition 1983. Cette année-là, il termine également deuxième du championnat, avec à nouveau le titre honorifique de meilleur débutant de l'année.

L'année suivante, Fabi rempile pour une deuxième saison en CART, mais ne peut refuser dans le même temps l'offre de l'écurie Brabham en Formule 1 pour venir épauler le champion du monde en titre Nelson Piquet. En 1984, Fabi mêne donc de front les championnats de CART et de Formule 1. Donnant la priorité au CART lorsque les deux championnats se chevauchent, Teo est occasionnellement remplacé par son jeune frère Corrado au volant de la deuxième Brabham. Mais en fin d'année, le bilan sportif de Teo Fabi est décevant.

À la fin de 1984, à la suite du décès de son père, Fabi prend du recul avec le sport automobile afin de gérer l'entreprise familiale. Après avoir laissé débuter sans lui le championnat, Fabi reprend du service chez Toleman. Il y réalise même une étonnante pole position à l'occasion du GP d'Allemagne au Nürburgring. À l'issue de la saison, Toleman est rachetée par la firme Benetton et rebaptisée Benetton Formula. Logiquement, la nouvelle direction conserve Teo Fabi, lequel a plus d'une fois l'occasion de faire admirer sa pointe de vitesse en signant deux nouvelles poles. Mais en course, il souffre parfois de la comparaison avec son équipier Gerhard Berger. En 1987, toujours chez Benetton, Fabi est encore en mesure de marquer régulièrement des points, mais à nouveau, la comparaison avec son équipier (le Belge Thierry Boutsen) n'est pas à son avantage.

À l'issue de la saison 1987, sans offre sérieuse en Formule 1, celui que les médias ont surnommé « Droopy » en référence à son air éternellement triste, se tourne vers le championnat du monde des Sport-prototypes. Au volant de la TWR Jaguar XJR-14, il y remporte même le titre de champion du monde en 1991. Il retourne alors dans le championnat CART, où il achève sa carrière de pilote en 1996.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Ecurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Pole positions Record du tour Points inscrits Classement
1982 Candy Toleman Motorsport
Toleman Group Motorsport
TG181B Hart 4 en ligne turbo Pirelli 7 0 0 0 n.c.
1984 MRD International BT53 BMW 4 en ligne turbo Michelin 12 0 0 9 12e
1985 Toleman Group Motorsport TG185 Hart 4 en ligne turbo Pirelli 13 1 0 0 n.c.
1986 Benetton Formula Ltd B186 BMW 4 en ligne turbo Pirelli 16 2 1 2 15e
1987 Benetton Formula Ltd B187 Cosworth V6 turbo Goodyear 16 0 1 12 9e

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Élu « Rookie of the Year » (« meilleur débutant de l'année ») des 500 miles d'Indianapolis 1983
  • « Rookie of the Year » du championnat CART 1983
  • Champion du monde des Voitures de Sport en 1991

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
1980 Lancia Beta Montecarlo Scuderia Lancia Bernard Darniche / Hans Heyer Abandon
1982 Lancia LC1 Martini Racing Michele Alboreto / Rolf Stommelen Abandon
1983 Lancia LC2 Martini Lancia Michele Alboreto / Alessandro Nannini Abandon
1991 Jaguar XJR-12 Silk Cut Jaguar TWR Kenny Acheson / Bob Wollek 3e
1992 Toyota TS010 Toyota Team Tom's Jan Lammers / Andy Wallace 8e
1993 Peugeot 905 Evo 1B Peugeot Talbot Sport Thierry Boutsen / Yannick Dalmas 2e

Victoires sur voitures de sport[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]