Gliese 229

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gliese 229 Aa
Description de cette image, également commentée ci-après
Image de Gliese 229 Aa et B.
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 06h 10m 34,6153s[1]
Déclinaison −21° 51′ 52,658″[1]
Constellation Lièvre
Magnitude apparente 8,125

Localisation dans la constellation : Lièvre

(Voir situation dans la constellation : Lièvre)
Lepus IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral M1/2V
Indice U-B 1,207 ± 0,030
Indice B-V 1,486 ± 0,015
Astrométrie
Vitesse radiale +4,734 km/s[2]
Mouvement propre μα = −135,985 mas/a[1]
μδ = −719,088 mas/a[1]
Parallaxe 173,695 5 ± 0,045 7 mas[1]
Distance 5,757 2 ± 0,001 5 pc (∼18,8 a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Masse 0,48 M
Rayon 0,46 R
Gravité de surface (log g) 4,81 cm/s2
Luminosité ?L
Température Teff = 3 710 K
Rotation V sin(i) = 1 km/s
Âge ?a
Composants stellaires
Composants stellaires Gliese B
Système planétaire
Planètes Gliese Ab

Autres désignations

NAJ 1, BD-21 1377, HD 42581, HIP 29295, LHS 1827, LTT 2475, NSV 2863, SAO 171334, TYC 5945-765-1[3]

Gliese 229 , également désigné HD 42581, est un système binaire situé à une distance de ∼18,8 a.l. (∼5,76 pc) du Soleil[1], dans la direction de la constellation australe du Lièvre.

Sa composante principale est l'étoile Gliese 229 Aa[3],[4], une naine rouge autour de laquelle orbite Gliese 229 Ab, une planète[5] confirmée[6].

L'autre composante du système binaire est l'objet substellaire Gliese 229 B, une naine brune[7] de type spectral T[7], prototype des naines T.

Le système binaire est aussi connu comme NAJ 1, abréviation de Nakajima 1, en hommage à l'astronome japonais Tadashi Nakajima, co-découvreur de Gliese 229 B.

Gliese 229 A[modifier | modifier le code]

Gliese 229 Aa[modifier | modifier le code]

Gliese 229 Ab[modifier | modifier le code]

Gl 229 Ab est une planète en orbite autour de l'étoile GJ 229 Aa. Détectée par la méthode spectroscopique des vitesses radiales, sa découverte a été annoncée en 2014[8]. Sa masse est d'environ 0,10 ± 0,5 masse jovienne. Elle tourne autour de son étoile en environ 471 +22
-12
jours, sur une orbite de demi-grand axe d'environ 0,97 +0,12
-0,09
unité astronomique et d'excentricité 0,10 +0,22
-0,10
.

Gliese 229 B[modifier | modifier le code]

La découverte de Gl 229 B a été annoncée en 1995[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) A. G. A. Brown et al. (Gaia collaboration), « Gaia Data Release 2: Summary of the contents and survey properties », Astronomy & Astrophysics, vol. 616,‎ , article no A1 (DOI 10.1051/0004-6361/201833051, Bibcode 2018A&A...616A...1G, arXiv 1804.09365). Notice Gaia DR2 pour cette source sur VizieR.
  2. (en) C. Soubiran et al., « Gaia Data Release 2. The catalogue of radial velocity standard stars », Astronomy & Astrophysics, vol. 616,‎ , p. 8, article no A7 (DOI 10.1051/0004-6361/201832795, Bibcode 2018A&A...616A...7S, arXiv 1804.09370)
  3. a et b (en) HD 42581 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  4. (en) HD 42581 sur NASA Exoplanet Archive
  5. (en) GJ 229 b sur L'Encyclopédie des planètes extrasolaires de l'Observatoire de Paris.
  6. (en) GJ 229 b sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  7. a et b (en) GJ 229 B sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  8. (en) Mikko Tuomi et al., « Bayesian search for low-mass planets around nearby M dwarfs : estimates for occurrence rate based on global detectability statistics », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 441, no 2,‎ , p. 1545-1569 (DOI 10.1093/mnras/stu358, Bibcode 2014MNRAS.441.1545T, arXiv 1403.0430, résumé)
  9. (en) Tadashi Nakajima et al., « Discovery of a cool brown dwarf », Nature, vol. 378, no 6556,‎ , p. 463-465 (DOI 10.1038/378463a0, Bibcode 1995Natur.378..463N, résumé)

Liens externes[modifier | modifier le code]