Masse jovienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En astronomie, la masse jovienne (MJ) est une unité de masse couramment employée pour exprimer la masse des objets substellaires, notamment des exoplanètes géantes gazeuses et des étoiles naines brunes. Elle représente la masse de la planète Jupiter, qui vaut 1,8986 × 1027 kg[1], soit 317,83 masses terrestres (MT) ou 0,000 954 6 masse solaire (M).

Masse jovienne nominale[modifier | modifier le code]

En , la XXIXe assemblée générale de l'Union astronomique internationale[2] a défini la « masse jovienne nominale », une valeur devant rester constante quelles que soient les améliorations ultérieures de la précision des mesures de MJ. Cette valeur, notée , est en fait définie via son produit par la constante gravitationnelle G :

= 1,266 865 3 × 1017 m3 s−2

La raison de ce choix tient à la relativement faible précision de la mesure de G, en comparaison de celle des produits de type GMM désigne la masse d'un objet céleste quelconque. Pour exprimer la masse M d'un objet céleste en termes de masses joviennes nominales on divise la valeur de GM par celle de .

Limite planète-étoile[modifier | modifier le code]

Conventionnellement, la limite entre une planète géante gazeuse et une étoile naine brune est fixée aux alentours de 13 MJ, qui correspond à la masse minimum permettant la fusion du deutérium au cœur de l'astre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) NASA National Space Science Data Center « Jupiter Fact Sheet ».
  2. (en) Résolutions de la XXIXe assemblée générale de l'UAI (voir la résolution B3 : On recommended nominal conversion constants for selected solar and planetary properties).

Articles connexes[modifier | modifier le code]