Ghislain de Diesbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ghislain de Diesbach
Paris - Salon du livre et de la famille - Ghislain de Diesbach - 1.jpg
Ghislain de Diesbach en 2015, au Salon du livre et de la famille.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (89 ans)
Le HavreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Ghislain de Diesbach de Belleroche, né le au Havre, est un essayiste français. Il est notamment l'auteur de plusieurs biographies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jean de Diesbach et de Marie-Alice Dupâquier-Serre.

Il a obtenu une licence en droit de la faculté d’Aix-en-Provence. Il a été successivement inspecteur stagiaire (1956), chef de contentieux transports (1962), puis chargé de la branche Aviation (1970) de l’Union des Assurances de Paris, et enfin responsable du secteur Règlements du Bureau de Paris des Particuliers, à l'UAP, jusqu'à sa retraite en 1995.

En 1999, il signe pour s'opposer à la guerre en Serbie la pétition « Les Européens veulent la paix »[1], lancée par le collectif Non à la guerre[2].

Il est vice-président de l'Association des amis de Rivarol jusqu'en 2011, date à laquelle il démissionne, étant en désaccord avec Jérôme Bourbon[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

En collaboration[modifier | modifier le code]

  • La Contre-Révolution. Origines, Histoire, Postérité, sous la direction de Jean Tulard, Perrin, 1990

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]