Gaudechart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gaudechart
Gaudechart
L'église de Gaudechart et le monument aux morts.
Blason de Gaudechart
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Intercommunalité CC de la Picardie Verte
Maire
Mandat
Fabienne Cuvelier
2020-2026
Code postal 60210
Code commune 60269
Démographie
Gentilé Gaudechartois, Gaudechartoises
Population
municipale
347 hab. (2018 en diminution de 1,7 % par rapport à 2013)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 36′ 58″ nord, 1° 57′ 44″ est
Altitude Min. 134 m
Max. 199 m
Superficie 5,71 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Beauvais
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Grandvilliers
Législatives 1re circonscription de l'Oise
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Gaudechart
Géolocalisation sur la carte : Oise
Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Gaudechart
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gaudechart
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gaudechart

Gaudechart est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Gaudechart est située à proximité de l'ancienne route nationale 1 (RN 1). Par la route, le village se trouve à 6 km de Grandvilliers et 24 km de Beauvais[1].

Depuis la fermeture de la gare de Grez - Gaudechart, les habitants peuvent prendre le train à la gare de Grandvilliers desservie par des trains TER Hauts-de-France qui effectuent des missions entre Beauvais et Le Tréport - Mers.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Gaudechart est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Beauvais dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 162 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village a été desservi de 1875 à 2007 par la gare de Grez - Gaudechart, située sur la Ligne d'Épinay - Villetaneuse au Tréport - Mers.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Politique locale[modifier | modifier le code]

À la suite de dissensions au sein du conseil municipal, le maire Charles Chauchat a démissionné en 2009, démission acceptée par le préfet de l'Oise le . D'autres élus ayant également démissionné, des élections municipales partielles eurent lieu le , ce qui permit au conseil, redevenu complet avec six nouveaux élus, d'élire son nouveau maire[7],[8], Fabienne Cuvellier. Celle-ci a été réélue maire pour la mandature 2020-2026, ainsi que présidente de l'intercommunalité.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Roger Gauvin    
mars 2008 14 octobre 2009[9] Charles Chauchat   Démissionnaire
novembre 2009 En cours
(au 13 juillet 2020)
Fabienne Cuvelier   Directrice d'école
Présidente de la CC de la Picardie Verte (2020 → )
Réélue pour le mandat 2020-2026[10],[11]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2018, la commune comptait 347 habitants[Note 3], en diminution de 1,7 % par rapport à 2013 (Oise : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
549513622513523496489475431
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
440479454444433391405387373
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
355321321330322302293275263
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
275275221257276283326332338
2013 2018 - - - - - - -
353347-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,8 %, 15 à 29 ans = 17 %, 30 à 44 ans = 22 %, 45 à 59 ans = 23,3 %, plus de 60 ans = 17 %) ;
  • 53 % de femmes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 19,6 %, 30 à 44 ans = 19 %, 45 à 59 ans = 20,1 %, plus de 60 ans = 18,5 %).
Pyramide des âges à Gaudechart en 2007 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
1,1 
3,8 
75 à 89 ans
7,3 
13,2 
60 à 74 ans
10,1 
23,3 
45 à 59 ans
20,1 
22,0 
30 à 44 ans
19,0 
17,0 
15 à 29 ans
19,6 
20,8 
0 à 14 ans
22,9 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-de-la-Nativité datant du XVIe siècle.
  • Couvent des sœurs de Saint-Joseph de Cluny.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liste de seigneurs de Gaudechart[18]
  • Guillaume de Gaudechart, suivit Raoul, comte de Soissons dans la troisième croisade. Il se trouva à la prise de Saint-Jean-d'Acre en 1191.
  • Pierre de Gaudechart, écuyer, paraît dans une charte de l'abbaye de Saint-Lucien, près de Beauvais de l'an 1200.
  • Philippe, Raoul et Pierre de Gaudechart, mentionnés au cours des XIIIe et XIVe siècles.
  • Philippe II de Gaudechart, qui épousa en 1538, Claude de Fouilleuse, fille de Jacques, seigneur de Flavacourt et de Françoise du Bec de Varden, d'où :
  • Robert de Gaudechart, chevalier, seigneur du Fayel, de L'Espine, de Frénoy et de Bachivilliers, qui épousa, en secondes noces le  : Gabrielle de Saveuse, dame de Querrieu, d'où :
  • François Ier de Gaudechart, né en 1608, seigneur de Querrieu, marquis de Querrieu par lettres patentes d'.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Gaudechart

Les armes de Gaudechart se blasonnent ainsi :
d'argent à neuf merlettes de gueules posées en orle.

Armes de la famille de Gaudechard, branche des marquis de Querrieu : d'argent à 9 merlettes de gueules posées en orle, les tenants sont des anges, la couronne celle des marquis, et la devise : Vivit post funera virtus[19].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Comte d'Elbée, « Notice historique et archéologique sur l'Épine », Mémoires de la Société académique d'archéologie, sciences et arts du département de l'Oise, vol. 1, t. XVIII,‎ , p. 158-245 (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2020), lire en ligne sur Gallica.
sur la généalogie de la Maison de Gaudechart, voir les pages 176 à 216

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. ViaMichelin
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 2 avril 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Beauvais », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 2 avril 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 2 avril 2021).
  7. Sylvie Godin, « Gaudechart : élections municipales suite à des démissions en série : Nouveau coup de théâtre : les élections reportées », Le Bonhomme picard,‎ , p. 11.
  8. « Gaudechart - élections municipales : les six conseillers élus dès le premier tour », Le Bonhomme picard,‎ , p. 15.
  9. « Carnet », Lettre du Préfet de l'Oise, no 52,‎ , p. 4 (lire en ligne).
  10. Réélue pour le mandat 2014-2020 : « Les maires déjà en place », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3283,‎ , p. 16.
  11. « Fabienne Cuvelier réélue maire du village », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3606,‎ , p. 11.
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. « Évolution et structure de la population à Gaudechart en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010).
  17. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010).
  18. Alfred Gosselin : Monographie du village de Querrieu (références : Carrés d'Hozier et Collection Chérin), Mémoire de la Société des Antiquaires de Picardie tome XXXVIII, Archives départementales de la Somme : 3REV 38
  19. Alfred Gosselin op. cit.