Gérard César

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gérard César
Illustration.
Fonctions
Maire de Rauzan

(48 ans)
Prédécesseur Pierre Martin
Successeur Sarah Baro (intérim)
Patrick Nardou
Sénateur français

(27 ans, 3 mois et 16 jours)
Élection 27 septembre 1998
Réélection 21 septembre 2008
28 septembre 2014
Circonscription Gironde
Groupe politique UMP (2002-2015)
LR (2015-2017)
Prédécesseur Jean-François Pintat
Successeur Florence Lassarade
Député français

(2 ans, 1 mois et 12 jours)
Élection 16 mars 1986
Circonscription Gironde
Législature VIIIe (Cinquième République)
Groupe politique RPR

(3 ans et 16 jours)
Élection 19 mars 1978 (suppléant)
Circonscription 9e de la Gironde
Législature VIe (Cinquième République)
Groupe politique RPR
Prédécesseur Robert Boulin
Successeur Gilbert Mitterrand

(1 an, 6 mois et 5 jours)
Élection 11 mars 1973 (suppléant)
Circonscription 9e de la Gironde
Législature Ve (Cinquième République)
Groupe politique RPR
Prédécesseur Robert Boulin
Successeur Robert Boulin
Conseiller général de la Gironde

(37 ans, 5 mois et 25 jours)
Circonscription Canton de Pujols
Prédécesseur Marcel Planté
Successeur Liliane Poivert
Biographie
Date de naissance (89 ans)
Lieu de naissance Caudéran (Gironde, France)
Nationalité Française
Parti politique RPR (1976-2002)
UMP (2002-2015)
LR (depuis 2015)
Profession Viticulteur

Gérard César, né le à Caudéran (Gironde), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Viticulteur de profession, il devient député de la 9e circonscription de la Gironde le , en remplacement de Robert Boulin, nommé ministre. Il est réélu en 1978 et 1986.

Le , il devient sénateur de la Gironde, lors du décès de Jean-François Pintat, dont il est le suppléant. Il est réélu le 27 septembre 1998 sous l'étiquette RPR[1].

À l'occasion des élections sénatoriales de 2008, et à la suite de sa défaite aux législatives de 2007[2], Alain Juppé exige la présence d'Hugues Martin sur la liste UMP au détriment de Gérard César[3]. Ce dernier décide alors de prendre la tête d'une liste indépendante pour « défendre le monde rural », et ce malgré les « pressions » exercées par Alain Juppé[4]. Finalement, le , la liste conduite par Gérard César recueille 18,68 % des voix, ce qui permet sa réélection[5],[6].

Il soutient Alain Juppé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[7].

Le , il fait partie des treize derniers sénateurs (sur un total de 41) à démissionner pour privilégier leur mandats locaux, en application de la loi du sur le non-cumul des mandats en France[8],[9]. Florence Lassarade, qui le suivait sur la liste en 2014, le remplace[9].

En mars 2022, il est victime d'un grave accident de tracteur à Lugasson, et démissionne de ses mandats quelques mois plus tard[10],[11].

Mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Élections sénatoriales de 1998, sur le site du Sénat.
  2. En cas de victoire aux législatives, Alain Juppé devait céder son siège à Hugues Martin, pour entrer au gouvernement. Mais il échoua de quelques voix.
  3. « L'UMP Gironde présente sa liste "officielle" aux sénatoriales... sans Gérard César », aqui.fr, 29 juillet 2008. Consulté le 14 septembre 2008.
  4. « Gérard César : "les grands électeurs n'ont pas apprécié les magouilles bordelaises" », aqui.fr, 23 septembre 2008. Consulté le 30 novembre 2008.
  5. « Réélection de César aux sénatoriales 2008 sur une liste dissidente », aqui.fr, 21 septembre 2008. Consulté le 30 novembre 2008.
  6. Élections sénatoriales de 2008 - Résultats en Gironde, sur le site du Sénat.
  7. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite: la liste des premiers soutiens parlementaires », lopinion.fr, 20 avril 2016.
  8. Alexandre Poussart, « Non cumul des mandats : 41 sénateurs ont quitté le Sénat », sur Public Sénat, .
  9. a et b « Avis de démission de sénateurs », sur Journal officiel de la République française, .
  10. « Gironde : à Rauzan, qui pour succéder à Gérard César ? Des élections municipales vont avoir lieu / Le Républicain Sud-Gironde », sur actu.fr, (consulté le ).
  11. « Rauzan. Rauzan : Gérard César décide de démissionner », sur leresistant.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]