Furtif (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Furtif
Titre original Stealth
Réalisation Rob Cohen
Scénario W. D. Richter
Musique BT
Trevor Morris
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 121 minutes
Sortie 2005


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Furtif (Stealth) est un film américain réalisé par Rob Cohen, sorti en 2005.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sam Shepard lors du tournage du film.

Dans un futur proche, Ben Gannon, Kara Wade et Henry Purcell font partie des meilleurs pilotes d'essai d'avions de combat sur des jets ultra-modernes à propulsion à détonation pulsée. Ils sont appelés sur le porte-avions USS Abraham Lincoln pour tester un nouvel équipier. Ce nouveau partenaire s'avère être un drone, le E.D.I., doté d'une intelligence artificielle basée sur un ordinateur quantique. Lors d'une mission de bombardement, il est touché par la foudre et échappe à leur contrôle. Il devient alors très dangereux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Tournage du film sur le porte-avions.
Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada :
Drapeau de la France France :
Drapeau de la Belgique Belgique :

Distribution[modifier | modifier le code]

Jamie Foxx, Jessica Biel et Josh Lucas
, tournage sur l'USS Abraham Lincoln avec le F/A 37, un avion furtif fictif.

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu du février à . Il se déroule en Australie (chaîne de Flinders, Kurnell, Sydney, parc national des Blue Mountains, Fox Studios Australia, Australie-Méridionale), en Chine, en Californie (Coronado, San Diego), en Nouvelle-Zélande (Alpes du Sud) et en Thaïlande (Bangkok, Ko Phi Phi Le)[2]. L'équipe a pu tourner sur un véritable porte-avions de l'US Navy, l'USS Abraham Lincoln.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Stealth
Music from the Motion Picture

Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 55:58
Genre rock alternatif
Label Epic
Critique

La musique du film est composée par Brian Wayne Transeau et Trevor Morris. LL'album de la bande originale est commercialisé en chez Epic Records. En plus des compositions originales de Brian Wayne Transeau et Trevor Morris], le groupe Incubus enregistre trois chansons inédites pour le film. Le réalisateur Rob Cohen est un grand fan du groupe[4]. C'est la première fois que le groupe travaille pour un film. Le chanteur du groupe, Brandon Boyd, cite Princes of the Universe de Queen comme inspiration[5]. L'album contient également des chansons non originales.

Liste des titres
No TitreInterprètes Durée
1. Make a MoveIncubus 3:12
2. AdmirationIncubus 4:13
3. Neither of Us Can SeeIncubus 4:04
4. (She Can) Do ThatDavid Bowie & BT 3:15
5. Dance to the MusicSly & The Family Stone feat. will.i.am 4:06
6. Bullet-Proof SkinInstitute 4:24
7. L.S.F. (Lost Souls Forever)Kasabian 3:18
8. Bug EyesDredg 4:16
9. Over My Head (Cable Car)The Fray 3:57
10. One DayTrading Yesterday 4:21
11. DifferentAcceptance 4:09
12. Nights in White SatinGlenn Hughes featuring Chad Smith & John Frusciante 4:56
13. Aqueous TransmissionIncubus 7:47

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques plutôt négatives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 12% d'opinions favorables pour 141 critiques et une note moyenne de 3,7410[6]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 35100 pour 31 critiques[7].

En France, le film obtient une note moyenne de 2,35 sur le site AlloCiné, qui recense 14 titres de presse[8].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film enregistre des pertes records. Il fait partie des plus gros échecs au box-office avec moins de 80 millions de dollars de recettes mondiales, pour un budget estimé à 135 millions.

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
32 116 746 $[1] [9] 7[9]
Drapeau de la France France 339 273 entrées[10] - -

Monde Total mondial 79 268 322 $[1] - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Stealth », sur Box Office Mojo (consulté en 8 avri 2020)
  2. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  3. « Stealth [Original Soundtrack] - Original Soundtrack | Songs, Reviews, Credits | AllMusic », sur AllMusic (consulté le 24 octobre 2018)
  4. (en-US) Steve Baltin, « Incubus Meet Pretenders », Rolling Stone,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2018)
  5. (en) IGN Music, « Incubus In Stealth Mode », sur IGN, (consulté le 9 septembre 2019)
  6. (en) « Stealth (2005) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté en 8 avri 2020)
  7. (en) « Stealth Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté en 8 avri 2020)
  8. « Furtif - critiques presse », sur AlloCiné (consulté en 8 avri 2020)
  9. a et b (en) « Stealth - weekly », sur Box Office Mojo (consulté en 8 avri 2020)
  10. « Furtif », sur JP's Box-office (consulté en 8 avri 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]