Forces de sécurité du Kosovo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forces de sécurité du Kosovo
Image illustrative de l’article Forces de sécurité du Kosovo
Fondation 2009
Quartier-général Pristina, Drapeau du Kosovo Kosovo
Commandement
Présidente de la République Vjosa Osmani
Ministre de la défense Armend Mehaj
Commandement des Forces de sécurité du Kosovo Lieutenant général Bashkim Jashari
Main-d'œuvre
Âges militaires 18
Disponibles au service militaire 5 000 hommes
Réservistes 3 000
Budgets
Budget 104 000 000 € (2021)
Pourcentage du PNB 0.87%
Industrie
Fournisseurs étrangers Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de l’Union européenne Union européenne
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la République populaire de Chine Chine

Les Forces de sécurité du Kosovo (en anglais Kosovo Security Forces, en albanais Forcat e Sigurisë së Kosovës ou FSK est l'armée du Kosovo, mise sur pied en 2008.

Le gouvernement de Serbie juge cette armée illégale, considérant le Kosovo comme l'une de ses provinces. Le commandant en chef de l'armée kosovare est Vjosa osmani présidente du Kosovo. Elle est dirigée depuis le Modèle:Date-14 shkurt par le général de Corps d'armée (Gjenerallejtënant) Kadri Kastrati, sous l'autorité du général Agim Çeku, chef du Parti social-démocrate du Kosovo depuis 2008 et Ministre de la Défense depuis le .

En 2019, son budget s'élevait à 58 600 000 euros, représentant soit 0,87 % du PNB du Kosovo[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un membre de la FSK lors d'un exercice militaire aux Pays-Bas en 2011.

Les forces de sécurité du Kosovo ont été fondées à la suite de l'indépendance du Kosovo, le . Ses quartiers généraux sont à Prishtina.

Elle est l'héritière de l'Armée de libération du Kosovo, remplaçant les Troupes de Défense du Kosovo (en) (Trupat e Mbrojtjës së Kosovës) qui ont existé de 1999 à 2009.

En 2019, à la suite d'une annonce faite par le gouvernement kosovar en , les forces de sécurité du Kosovo seront transformées en une armée nationale dans le but de respecter les standards de l'OTAN et de rejoindre à terme l'Alliance[2],[3],[4]. La nouvelle armée disposera d'un budget annuel de 65 millions d'euros et ses effectifs atteindront 5 000 actifs et 3 000 réservistes répartis dans trois branches : l'armée de terre, la garde nationale, la logistique et la formation. L'ambassadeur kosovar en Turquie, Avni Spahiu (en), indique que cette décision a été prise en consultation avec l'OTAN et que l'armée aura un caractère défensif du fait que le Kosovo n'a pas d'aspirations territoriales[5].

Effectifs[modifier | modifier le code]

L'armée kosovare est actuellement (en 2014) constituée de 4 000 hommes et de 2 500 réservistes.

Équipement[modifier | modifier le code]

Soldats des forces de sécurité du Kosovo durant une cérémonie militaire à Pristina en 2011.

Pour l'infanterie :

Véhicules blindés :

Grades et insignes[modifier | modifier le code]

Organigramme en 2009[modifier | modifier le code]

(cliquer pour agrandir)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]