RPG-7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Un lanceur RPG-7 et sa munition.
Soldat des Forces de sécurité irakiennes avec un RPG 7.
Deux RPG 7.

Le RPG-7 (russe : ручной противотанковый гранатомёт, routchnoy protivotankovy granatamiot: « lance-grenades antichar manuel ») est un lance grenade propulsée par roquette non guidée, antichar, portatifs et réutilisable. Créé par les Soviétiques en 1961, il est directement utilisé par le Việt Cộng durant la guerre du Viêt Nam. Son mécanisme est inspiré de celui du Panzerfaust de la Seconde Guerre mondiale, et directement issu du RPG-2.

Production[modifier | modifier le code]

Il est actuellement commercialisé par la firme russe Bazalt et des copies et versions sont produites dans plusieurs pays dont la Bulgarie (Arsenal ATGL-L), la Chine (Norinco Type 69 RPG et Type 2004RPG) , les États-Unis[1], l’Égypte, l'Irak, l'Iran, le Nigeria (DICON RPGL) le Pakistan, la Roumanie, la Thaïlande[2].

Les copies chinoises[modifier | modifier le code]

À l'image du Fusil Type 56 qui copie la Kalachnikov russe, les arsenaux chinois ont créé le Norinco RPG Type 69 légèrement modifiée. De même pour l'export, la Chine produit un Norinco Type 2004 qui reprend le RPG-7V.

Le AirTronic PSRL-1 ou le RPG-7 made in USA[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les spécifications du RPG-7V1 sont issues des données de l'exportateur Rosoboronexport et de Globalsecurity.

  • Calibre :
    • du tube : 40 mm
    • de la roquette : 85 mm
  • Masse non chargé : 7 kg avec la lunette PGO-7
  • Longueur : 95 cm (65 cm démonté pour certaines versions)

Munitions[modifier | modifier le code]

  • PG-7V :
  • PG-7VL :
    • Charge : Charge creuse simple
    • Masse de la munition : 2,6 kg
    • Diamètre de la roquette : 93 mm
    • Portée pratique : 300 m
    • Pénétration : plus de 500 mm RHA, béton armé 1 m, brique 1,50 m, terre 2,40 m
    • Munition d'exercice : PUI-7L
    • Fabricant : Bazalt
  • PG-7VR:
    • Charge : charge creuse en tandem
    • Masse de la munition : 4,5 kg
    • Diamètre de la roquette : 105 mm
    • Portée pratique : 200 m
    • Pénétration : plus de 600 mm RHA au-delà du blindage réactif, béton armé 1,5 m, brique 2 m, terre 3,7 m
    • Munition d'exercice : PUI-7R
    • Fabricant : Bazalt
  • TBG-7V :
    • Charge : thermobarique simple
    • Masse de la munition : 4,5 kg
    • Diamètre de la roquette : 105 mm
    • Portée pratique : 200 m
    • Zone mortelle : 10 m en espace ouvert
    • Munition d'exercice : PUI-7TBG
    • Fabricant : Bazalt
  • OG-7V:
    • Charge : fragmentation
    • Masse de la munition : 2 kg
    • Diamètre de la roquette : 40 mm
    • Portée pratique : 700 m
    • Zone d'effet maximale contre de l'infanterie équipée de veste pare-éclat : 150 m2
    • Munition d'exercice : PUI-7OG
    • Fabricant : Bazalt

Précision[modifier | modifier le code]

Un RPG-7 classique a, selon les tests menés en 1976 par l'armée américaine, la précision suivante[3] :

Distance Taux de réussite
50 m 100 %
100 m 96 %
200 m 51 %
300 m 22 %
400 m 9 %
500 m 4 %

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Le RPG-7 et ses variantes ou copies sont en service dans les armées des pays suivants (liste non exhaustive) :

Le RPG-7 au combat[modifier | modifier le code]

Très populaire, d'un coût très minime, avec un maniement assez simple, il est présent dans à peu près tous les conflits du monde en utilisation aussi bien contre les véhicules blindés que les bâtiments ou les fantassins. C'est avec l'AK-47 l'arme la plus utilisée au Moyen-Orient, et avec elle un symbole de la guérilla et des mouvements révolutionnaires[4]. La liste des utilisateurs et fabricants, hors Union des républiques socialistes soviétiques puis Fédération de Russie, induit l'usage du RPG-7 dans les batailles et guerre suivantes (liste non exhaustive) :

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le RPG-7 est présent dans de nombreux jeux vidéo :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Airtronic USA Develops American RPG-7: Meet the Amerikansky Rocket-Propelled Grenade Launcher », sur Defense Review, (consulté le 17 août 2014).
  2. (en) Daniel Wasserbly, « US-made RPG launcher enters infantry weapons market », International Defence Review,‎ (lire en ligne)
  3. (en) TRADOC BULLETIN 3, Soviet RPG-7 Antitank Grenade Launcher., United States Army Training And Doctrine Command,
  4. Youri Obraztsov, « Des nouvelles munitions pour le RPG-7 », Raids, septembre 2008, no 268, p. 68-69.

Sur les autres projets Wikimedia :