M72 LAW

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le M72 LAW en position déployée prêt à faire feu. Photo prise à Fort Benning en 1960.

Le M72 LAW (Light Anti-Tank Weapon ou « arme antichar légère », aussi connue sous le nom de Light Anti-Armor Weapon, « arme anti-blindage légère » ou LAW) est un lance-roquettes antichar portable à usage unique de 66 mm conçu aux États-Unis par Talley Defense Systems, produit par Nammo Raufoss AS en Norvège.

Le LAW dont les prototypes furent testés à partir de 1960 a remplacé le bazooka pour devenir la principale arme antichar à partir de la guerre du Viêt Nam. Il était prévu de le remplacer par le FGR-17 Viper (en) (qui aurait également remplacé le M47 Dragon), mais ce programme est annulé et il est remplacé par le M136 AT4. Vendu dans un total de 24 pays, il est toujours utilisé dans les années 2010 dans plusieurs d'entre eux dont les États-Unis et le Canada. En 2013, la Belgique l'utilise toujours également.

Description[modifier | modifier le code]

L'arme consiste en une roquette emballée dans un lanceur jetable fait de deux tubes disposés l'un dans l'autre. Cette roquette est dotée d'une charge creuse (HEAT).

Variantes[modifier | modifier le code]

Utilisation d'un M72 pendant la guerre du Vietnam par un membre de la 101st Airborne Division.
Désignation Description
M72 66 mm Talley lance-roquettes
M72A1 Variante du M72 ; moteur de la roquette amélioré
M72A2 Variante du M72 ; moteur de la roquette amélioré
M72A3 Variante des M72A1/A2 ; amélioration de sécurité
M72A4 Variante du M72 ; roquette optimisée pour une plus forte pénétration ; meilleur assemblage du lanceur
M72A5 Variante du M72A3 ; meilleur assemblage du lanceur
M72A6 Variante du M72 ; roquette basse pénétration, effet de souffle amélioré ; meilleur assemblage du lanceur
M72A7 Variante du M72A6 ; variante pour la marine
M72E8 Variante du M72A7 ; moteur de la roquette Fire-From-Enclosure (FFE) ; meilleur assemblage du lanceur
M72E9 Variante du M72 ; roquette avec une meilleure capacité antiblindage ; meilleur assemblage du lanceur
M72E10 Variante du M72 ; roquette à fragmentation ; meilleur assemblage du lanceur

Spécifications techniques[modifier | modifier le code]

M72 LAW en position de tir.

Lanceur[modifier | modifier le code]

  • Longueur :
    • Déployé : 0,89 m
    • Fermé: 0,63 m
  • Masses:
    • M72A2 complet : 3,6 kg
    • M72A3 complet : 3,8 kg
  • Mécanisme de mise à feu : percussion.
  • Viseur avant : réticule gradué par pas des 25 m.
  • Viseur arrière : viseur s'ajustant automatiquement à la température.

Roquette[modifier | modifier le code]

  • Calibre : 66 mm
  • Longueur : 508 mm
  • Masse : 1,8 kg
  • Vitesse : 145 m/s
  • Portée minimum (combat) : 10 m
  • Portée maximum : 1 000 m

Portées maximales efficaces[modifier | modifier le code]

  • Cible fixe : 200 m
  • Cible mouvante : 165 m
  • Au-delà de ces distances, il y a moins de 50 % de chances de toucher la cible.

Autres armées[modifier | modifier le code]

La British Army adopte une version du M72 construite en Norvège sous la désignation « Rocket 66 mm HEAT L1A1 » qui est remplacé par le LAW 80 depuis la fin des années 1980.

L'US Army a testé d'autres roquettes de 66 mm basées sur le moteur des M54, utilisé pour la M72, dont la M74 et la XM96. Ces roquettes furent utilisées pour les lanceurs à quatre tubes XM191 et M202 Flash.

La conception du RPG-18 (en) soviétique a été très probablement copiée sur celle du M72 LAW.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]